Voyages
Culinaires

Une introduction à Singapour: une bulle colorée… et délicieuse!

Publié le • Dernière mise à jour:
En route pour le Japon. J’ai quelques escales prévues sur ma route, histoire de voir. Un peu de vacances, un peu de dépaysement: du tourisme en somme, mais toujours à ma façon. La première étape sera Singapour. Les avis des amis sont mitigés: qui la trouve ennuyeuse à mourir, qui artificielle, qui agréable à vivre, qui amusante… mais une chose est certaine: elle sera singulière.

J’atterris dans le faste de l’aéroport local avec Cristine, cette amie philippine rencontrée à Chiang Mai, avec qui j’ai arpenté les cafés (travail oblige) et les bars (détente oblige) durant mon dernier mois thaïlandais. On a toutes les deux nos plans, dans la ville. Elle sera hébergée par une amie tandis que moi, j’ai choisi l’option CouchSurfing.

Après avoir siroté notre première gorgée d’eau potable tout droit sortie du robinet (!) nous nous saluons et je prends la route vers Bukit Gombak, le quartier de mon hôte.

Singapore airportSingapour eau potable
Dans l’aéroport de Singapour, on peut piquer une tête et boire l’eau du robinet sans craintes.

Le métro est immaculé et balisé: impossible de s’y perdre ou de s’y sentir déboussolé. Je trépigne en y constatant la formidable mixité culturelle. Ici, indiens, chinois, malaysiens et occidentaux se côtoient naturellement, sans regards intrigués. Les couples sont colorés, les voix chantent mille musiques. Sur les parois du métro, on nous avise que manger, boire ou fumer à l’intérieur nous coûterait bonbon, alors autant ne pas essayer.

Singapore, advertisers

Sourires et mixité.

À Bukit Gombak, mon hôte, un singapourien jovial, vient me chercher et aide à porter mon sac. Il est du pays, mais sa famille est d’origine chinoise: ses parents ne parlent d’ailleurs pas l’anglais. Les singapouriens échappent rarement à cette question: ‘oui mais, quelles sont tes origines?’, comme si leur passeport, et les quelques générations derrière eux ne suffisaient pas.

On a comme l’impression que le monde entier ait décidé, à un moment donné, de converger ici: une sorte de terre d’exil multi-culturelle dont les ambassadeurs seraient du peuple.

Sur la route, les buildings et les bâtiments semblent tout neufs. Il n’y a pas de déchets sur les trottoirs. Pas de chewing gums pour orner le macadam non plus: leur inesthétisme a été interdit depuis une vingtaine d’années, et pour s’en procurer légalement, il faut obtenir une prescription médicale.

Singapore Marine Bay

Propre, organisée, sophistiquée.

Je ne suis plus certaine d’être toujours en Asie. Les sourires abondants et la quiétude générale me l’attestent, mais le décor fait définitivement exception et me rappelle vaguement de vieux souvenirs…

La (presque) île de Sentosa

Avec Cristine et sa famille, on découvre l’île de Sentosa. C’est un peu le parc d’attraction général des singapouriens et des touristes. Et cela marche pour les petits comme pour les grands!

IMG_1608

Entre les bouts de jungle et les plages, on peut admirer des remakes d’œuvres asiatiques comme européennes, des joujoux scintillants, et des animaux étonnants.

On dirait que tout sur l’île ait été conçue pour permettre aux gens de se prendre en photo dans des circonstances sortant de l’ordinaire. Et c’est d’ailleurs ce qu’il font.

La plupart n’a pas vraiment les moyens (ni l’envie d’ailleurs) d’aller consommer les attractions dispendieuses. Alors, elle prend des clichés souvenir devant les emblèmes des divers parcs naturels, fait semblant d’utiliser les longues-vues, sautille et grimpe sur les lettres géantes qui ornent le paysage tout artificiel.

On va dîner au KFC, après avoir posé avec les M&M’s géants, ou sous le logo des Universal Studios… ou avec Monsieur Chocolat, ou encore sur une copie d’auto d’époque. Et puis on emprunte les bus gratuits, pour se balader au hasard.

Sur la plage de Siloso, on fait trempette, on joue au volley, on se détend, les pieds dans le sable… avant de reprendre la course folle aux souvenirs.

IMG_1602IMG_1614IMG_1601IMG_1606IMG_1603IMG_1628
Sentosa et ces attractions curieuses

Singapour, la petite Suisse asiatique

Un téléphérique traverse Singapour. Sur l’île de Sentosa, on peut pratiquer la luge et même le ski (sans neige, cela dit) en empruntant un télésiège qui ressemble en tous points aux nôtres. Bryan, mon hôte, m’explique que s’il y avait un modèle pour Singapour, ce serait la Suisse. Propreté, organisation et mentalité semblent en effet converger dans ce sens. Pas étonnant qu’on y trouve un nombre considérable d’expatriés Allemands et Suisses! Quant à moi, je trouve que cela manque un peu de montagnes. Mais qui sait, peut-être que, dans sa folie des grandeurs, Singapour pourrait un jour y songer?

IMG_1600IMG_1575
IMG_1561

Les architectes doivent s’amuser, en tout cas. Les bâtisses toutes plus criardes les unes que les autres se défient en originalité. Des hauteurs de Singapour (plus précisément, d’un 53ème étage), le paysage nocturne est ponctué de mille lumières qui vous laissent le souffle coupé. Peut-être qu’à court de monts, elle a finalement décidé d’ériger d’autres types de sommets propres à vous époustoufler.

IMG_1588

Singapour pour les gourmets

À Singapour, les bons petits plats foisonnent. Merci la mixité culturelle, mais aussi le bon goût et l’appréciation de la population. Restaurants indiens, chinois et malaysiens aux riches menus, desserts colorés et abondants, cafés à l’occidentale… Il y a en a définitivement pour tous les goûts, les foodies ne seront pas déçus.

Manger un chicken rice à Singapour

Le chicken rice d’un hawker: basique, mais adulé.

Manger un chicken rice à Singapour

Un peu partout, dans la ville, les hawkers: sortes de marchés ouverts où les petits stands alimentaires foisonnent. Soupes, riz sautés, curries, rotees ou thosais (délicieuses galettes à tremper dans les sauces)… Le tout à un prix local, et à base d’ingrédients tout frais.

Dans le quartier de Little India (qui comme son nom l’indique, se veut être une Inde en miniature), faufilez-vous entre les saris colorés, les marchands de tout et de rien, tracez le réseau de ruelles et arrêtez-vous là où les familles se rassemblent, autour des lassis (boissons à base de yoghourt, souvent aromatisées à la mangue) et des plats recouverts de feuilles de bananiers. Assurez-vous que les clients y mangent avec les doigts: authenticité garantie.

Manger indien à Little India à Singapour

Un repas indien, dans un centre commercial de Little India, pour 6SGD.

Manger indien à Little India à Singapour

Et il y a les centres commerciaux et leur food courts, qui ne font pas exceptions et représentent tout ce petit monde (et plus encore). Pour un prix plus que raisonnable, on ne vous servira rien de surfait, soyez-en assuré.

Les amateurs de pain et de pâtisseries ne seront pas écartés. Il y a de quoi se faire d’excellents sandwiches, évoquer le souvenir d’une France lointaine (hmm, les pains au chocolat), se rincer l’oeil et la panse, fêter un anniversaire en beauté, et surtout titiller ses papilles.

Les pâtisseries de Singapour
Ais kacang, un dessert de glace tout coloré

Ais kacang, un dessert de glace tout coloré

Pour les fans de crème glacée, il y a les marchands de rue, qui vous servent une sorte de sandwich glacé gaufré (qui miraculeusement, ne vous fond pas entre les doigts), mais aussi de curieux mélanges colorés, à base de gelées, glace pilée, jus de fruits, haricots ou pois.

Petite Singapour, tes milles merveilles culinaires semblent infinies.

Cet article vous a plu ou vous a servi?

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(18 commentaires)

  1. Lucie Aidart dit :

    Ah ça a l’air intriguant en effet. Je savais que les chewing gum étaient interdits, mais je pensais que c’était juste dans la rue….

    • Corinne dit :

      C’est assez extrême, j’avais du mal à y croire :) Sans ordonnance, on se fait amender! Mais bon, il suffit d’avaler le chewing gum au bon moment ;)

  2. Tiphanya dit :

    Et on ne t’a rien dit à l’aéroport sur les chewing-gum ? Je suis arrivée de la Malaisie et à la douane on nous a demandé si nous avions des chewing-gum sur nous…
    Je n’y suis restée malheureusement qu’une journée et je rêve d’aller prendre un verre au Raffle’s hotel (oui j’ai des goûts de luxe pour une fois)

    • Corinne dit :

      Non, on ne m’a rien dit du tout! J’ai gardé un paquet de chewing gums dans mon sac à main durant tout le séjour! Criminelle que je suis :D

  3. Dominic Roy dit :

    Pas de chewing gums? C’est valide seulement pour Singapour ou toute la Malaysie? Quoi que, maintenant que j’y pense, c’est pas comme si c’était une interdiction de boire. Je peux passer quelques semaines sans gommes :)

  4. NowMadNow dit :

    C’est surréaliste cette histoire de chewing-gums! Tu es donc une délinquante :)

    Facile de trouver des hôtes pour du couchsurfing à Singap’?Très sympas les photos :)

    NowMadNow

    • Corinne dit :

      Merci! Yes, une délinquante ;)
      Pas difficile, le CS à Singapour, il semble qu’il y ait une grande communauté. J’ai été hébergée par le CS à qui j’avais fait ma première demande. Et j’ai improvisé le jour même un rendez-vous nocturne avec une autre CS – qui m’a dit avoir été hébergée par 4 différents autres CS durant son séjour, donc… :) Tu comptes t’y rendre prochainement?

  5. Lucie Aidart dit :

    Wow c’est hyper colore et ca donne faim… quand est-ce que je vais a Singapour moi???

  6. Christelle dit :

    Ca à l’air délicieux !

  7. Article très sympa, merci :-) J’habite ici donc rien de nouveau pour moi, mais tu as su saisir de jolies photos !

    A bientôt !

  8. NowMadNow dit :

    I am a foodie :) :)

    Belles et tentantes ces photos!

    NowMadNow

  9. Elyes dit :

    Délicieux tout ça !

  10. J’ai failli y aller plusieurs fois, étant tout prés. Et à chaque fois, je me suis dit qu’il y avait lieux à faire Mais bon, faudra quand même que je vois cette ville état!

  11. Maïder dit :

    La cuisine à Singapour restera pour moi l’une des meilleures testées. On y retrouve toutes les saveurs de l’Asie. Un vrai bonheur pour la Globe-Croqueuse que je suis ;)

Répondre à Tiphanya Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.