Vie Nomade • Le blog voyage et culture, depuis 2008À proposPresseProContact
Guides &
bons plans
Corinne

Guide du séjour parfait à Chiang Mai

Ceux qui ont apprécié leur voyage à Chiang Mai vous le diront en coeur: l’on y ressent une belle énergie. Outre être le point de départ parfait pour l’exploration de la Thaïlande du Nord, elle héberge aussi une grande communauté de nomades, d’expatriés et d’aficionados du voyage lent.

En effet, ses atouts en font aussi une base idéale pour les séjours prolongés. Découvrez dans ce guide une liste d’idées de sorties, d’activités, de visites à ne pas rater, de petits plats à essayer et le plein d’informations pratiques pour que votre séjour, court ou long, soit simplement parfait!

Que voir et que faire à Chiang Mai

Contenu de l’article

Bon à savoir

J’ai vécu une année à Chiang Mai, entre 2010 et 2011. À mon dernier passage en 2017, j’ai pu constater que la ville (comme la plupart des grandes villes) a énormément évolué. Ils sont de plus en plus nombreux, ceux qui débarquent à Chiang Mai des quatre coins du monde et s’y arrêtent. C’est sans doute ce je ne sais quoi qui flotte dans l’air et qui les retient tous. Ils y oublient le temps, ils se disent qu’ils pourraient y faire n’importe quoi. C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé! Il est important de s’y rendre avec l’esprit ouvert et la patience du voyageur, que vous pensiez y rester trois jours ou trois mois.

Les meilleurs hôtels et guesthouses de Chiang Mai

Si vous êtes à la recherche d’hôtels et de guesthouses de caractère, ne manquez pas mon guide Où dormir à Chiang Mai. Vous y trouverez une sélection éclectique: pour tous les goûts et tous les budgets!

Que visiter et que faire à Chiang Mai?

Une liste non-exhaustive (mais néanmoins fort complète) d’activités à Chiang Mai. Chacun de ces points est détaillé plus bas dans l’article.

  1. Visitez ses innombrables et sublimes temples (wat, en thaï)
    Parmi les plus célèbres: le Wat Phrathat Doi Suthep (sur la montagne), le Wat Phra Singh et le Wat Chedi Luang.
  2. Parcourez ses marchés grouillants (talat, en thaï)
    Les plus célèbres sont le Saturday Night Market (aussi appelé Walking Street) sur Wualai Road, le Sunday Market sur Ratchadamnoen Road et le Night Bazaar à Chang Klan.
  3. Dégustez les mille bontés de la Thaïlande du Nord
    Ici, la cuisine ne ressemble à nulle autre, forte de son influence lanna (ancien royaume du nord) elle vous offrira en souvenir des saveurs uniques et raffinées.
  4. Mettez-vous au vert et découvrez la nature environnante
    Il existe, autour de Chiang Mai, une multitude de tours et d’activités originales à pratiquer, pour tous les budgets comme du bamboo rafting, des parcs à tyroliennes, des randonnées dans la jungle, etc.
  5. Vivez une rencontre rapprochée avec les éléphants…
    … en tout respect et bonne distance! Il existe des parcs à vocation éthique où il est possible d’observer des animaux majestueux rescapés et dorlotés.
  6. Partez à la rencontre des ethnies locales
    Découvrez l’art, l’artisanat, l’histoire et la culture de la multitude d’ethnies qui peuplent le nord de la Thaïlande.
  7. Passez une après-midi de détente au lac, avec les habitants
    À Huay Tung Tao, commandez votre repas dans une cabane en bambou avec les pieds dans l’eau et profitez d’un moment privilégié avec vos amis ou votre amoureux(se).
  8. Enrichissez-vous de la culture locale
    Ramenez des connaissances à la maison. Qu’il s’agisse d’un cours de cuisine ou de massage, nul doute que ce que vous apprendrez ici vous accompagnera toute votre vie.
  9. Goûtez à la cohue d’un combat de boxe thaïlandaise
  10. Prenez part aux joyeuses festivités locales
    Choisissez les dates de votre voyage en fonction des événements annuels: des festivals comme le Loy Krathong ou le Songkran ont été parmi mes plus belles expériences de voyage.
  11. Offrez-vous un massage thaïlandais traditionnel
    Ce massage en profondeur vous remettra bien des choses en place… Mais une version à l’huile conviendra certainement mieux aux plus douillets!
  12. Profitez de l’énergie créative de Chiang Mai
    Votre ordinateur portable sous le bras, rejoignez les habitants dans les espaces de co-working et les cafés branchés et repartez inspiré.
  13. Sortez de Chiang Mai, découvrez les provinces environnantes
    Louez un scooter, une voiture ou un vélo et partez à l’aventure! Qu’il s’agisse des virages menant à Pai (dont la réputation n’est plus à faire), la beauté du Temple Blanc de Chiang Rai ou simplement le plaisir de se perdre entre les rizières et les ruelles, c’est ainsi que vous ferez vos plus belles rencontres: sur la route.
Les meilleures cafés de Chiang Mai

À Chiang Mai il y a des cafés vraiment magnifiques! Voici un détail de Clay Garden. Je vous en parle plus en détails plus bas.

Les temples de Chiang Mai

Outre les temples les plus célèbres que je mentionne dans la liste plus haut (Wat Phrathat Doi Suthep, Wat Phra Singh et Wat Chedi Luang), Chiang Mai regorge de divers édifices plus ou moins spectaculaires qui ont tous en commun une beauté raffinée.

S’il n’y en avait qu’un à ne pas rater, sans hésiter j’opterais pour Doi Suthep, le plus sacré de Chiang Mai (et parmi les sites les plus sacrés de Thaïlande)… Et de fait, il nécessite de se rendre sur la montagne qui surplombe Chiang Mai, puis de gravir les 309 marches d’escaliers ornées d’immenses dragons. Pour ces derniers, vos pieds suffiront! Quant à arriver là haut, mes deux méthodes préférées sont la location d’un scooter (et en profiter pour étendre votre visite à une balade dans le parc de Doi Pui, dont je vous parle plus bas) ou les songtaew, les bus rouges locaux (dont je vous parle aussi dans les informations pratiques). Mais si tout cela vous ennuie ou effraie, vous trouverez bien sûr des tours organisés partout.

Mes préférés en ville sont des temples un peu moins visités, de taille certainement plus modeste mais d’une architecture fascinante: le Wat Lok Molee et le Wat Phan Thao.

Découvrez sur ce site une liste des temples à voir (ainsi que de nombreux autres points d’intérêts).

Visiter les temples de Chiang Mai

Les marchés de Chiang Mai

Avant d’arriver à Chiang Mai, vous aurez sans doute déjà entendu parler du Saturday Night Market, du Sunday Market et du Night Bazaar. S’ils sont les plus célèbres, c’est à raison. Les deux premiers sont idéaux pour trouver une volée de souvenirs à ramener à la maison. Il faut néanmoins savoir faire le tri entre l’original, le produit de qualité et le tissu pâlichon qui ne tiendra pas un lavage car il y a vraiment de tout et de n’importe quoi. Vous y trouverez aussi (en cherchant bien) quelques formidables artisans. Quant au troisième, il comporte certes une grande partie de ce que vous trouverez aussi aux deux premiers mais, en plus, il compte quelques bâtiments et boutiques d’artistes et d’artisans sympathiques.

Mais s’il y a une raison encore plus valide de visiter les marchés que de faire des emplettes, c’est certainement celle de manger. Car qui dit marché thaï, dit le plein d’excellente nourriture de rue. Pour les deux premiers: cherchez les temples! Où il y a un temple il y a aussi une foule de stands pour manger.

Mais si vous êtes plutôt au marché comme moi, pour saisir l’ambiance locale, préfèrez peut-être les marchés un peu plus petits ou plus utilitaires, comme par exemple celui de Warorot (Chinatown), juste à côté de Dok Mai (le marché aux fleurs). Vous y trouverez absolument de tout, de la chose la plus bizarre à la plus pratique: tissus en vrac, maquillage, habits, snacks (si vous aimez les vers à soie) et divers inclassables. Pas de souvenirs ici (à moins que vous ayez vraiment envie de ramener ces vers à soie à vos amis). Le marché se déroule dans les rues mais aussi dans des bâtiments adjoints: ne les manquez pas, car c’est là que vous y trouverez le plus de curiosités.

Et pour une expérience un poil plus hardcore, ne manquez pas le marché de Muang Mai, où l’on trouve fruits, légumes et épices en masse, ainsi que des étals de viande non réfrigérée: les emplettes s’y font à pied ou à scooter, dans un chaos qui surpasse l’imaginaire. Si vous ne maîtrisez d’ailleurs pas votre scooter (style conduite de circuit), allez-y plutôt à pied ou vous écraserez forcément les pieds de quelqu’un.

Les marchés de Chiang Mai

Tha Phae Gate, le début (ou la fin!) du Sunday Night Market à Chiang Mai

Manger à Chiang Mai

Vous ne manquerez pas d’options pour manger, à Chiang Mai: entre les authentiques plats thaïlandais (que vous connaissez peut-être déjà?) se glisseront les influences particulières lanna et issan, spécifiques au nord de la Thaïlande. Et si d’aventure vous êtes en manque de restauration internationale, vous découvrirez rapidement que toutes les cuisines (ou presque) sont représentées avec brio à Chiang Mai. La ville compte aussi d’excellentes options végétariennes, véganes et organiques… ainsi que des fast food à tomber par terre!

L’expérience ne serait pas complète sans la nourriture de rue: Chiang Mai, comme le reste de la Thaïlande, regorge de mille petits stands de tout et rien ouverts jusqu’aux heures les plus tardives. Essayez par exemple le roti, un pancake sucré (ma version préférée, c’est chocolat banane). Faites-vous sauter un pad kapraw (sauté au basilic thaï) ou un pad thai minute, croquez dans de délicieux petits ananas ou fruits du dragon et puis allez-y, plus c’est gras, plus c’est bon: dégustez les brochettes de saucisses et boulettes de viande ou de poissons, agrémentés d’une exquise sauce aigre-douce et piquante.

Une possibilité qui n’est pas souvent mentionnée dans les guides, ce sont les food courts, soit les espaces restauration des centres commerciaux. Souvent au sous-sol ou à l’étage supérieur (et parfois aux deux endroits!) vous y trouverez une grande variété de spécialités thaïlandaises à des prix tout petits! Les centres commerciaux les plus modernes hébergent aussi bon nombre de chaînes de restauration. Les prix y sont souvent plus élevés que la moyenne mais elles vous permettront peut-être de varier les plaisirs. J’aime par exemple aller manger un curry à la japonaise au CoCo Ichibanya, puis m’offrir pour dessert un bubble tea au centre commercial MAYA, dans le quartier de Nimman.

Si vous aimez la viande, les fruits de mer et l’ambiance folk, essayez un Mu Kratha. Mélange parfait entre une fondue chinoise et un barbecue coréen, il est la plupart du temps proposé en formule à volonté. Selon la taille de l’établissement, vous y trouverez des tablées de nourriture à préparer vous-même sur le grill mais souvent aussi une grande sélection de mets, snacks et desserts déjà préparés. Un conseil, allez-y en groupe! Ces endroits sont souvent animés par des activités et des groupes de musique et les Thaïlandais y passent volontiers une longue soirée.

Niveau boissons, vous n’aurez pas manqué de repérer tous ces bons jus de fruits pressés frais et thés bien sucrés. S’il y en a un parmi ceux-là qu’il ne vous faudra pas éviter c’est le cha yen (littéralement le thé froid). Thé d’Assam (ce qui lui confère sa belle couleur orange) il est servi froid avec du lait condensé.

À lire aussi: Chiang Mai, Petits plats du nord

Vous êtes plutôt food court, savoir-faire local ou petit-déjeuner raffiné?
De gauche à droite: Rustic & Blue – Food Court de Kad Suan Kaew – Khao Soy Nimman

Mes cafés préférés à Chiang Mai

  • Le Rustic & Blue pour son ambiance relax, sa déco qui fera plaisir à tous les voyageurs, sa liste infinie de petits-déjeuners à tomber par terre et son excellent café. Il est aussi idéal pour travailler.
  • Le Clay Garden pour la beauté incomparable de son jardin, tapissé de statues, statuettes, fontaines et végétaux visités par d’amusants écureuils gris, mais aussi pour son excellent curry vert à tout petit prix. Attention, prévoyez un anti-moustique pour en profiter pleinement!
  • Le Fern Forest Café pour son élégance, ses fougères, et ses délicieuses pâtisseries.
  • L’Ombra Café, pour son excellent rapport qualité prix, son ambiance studieuse (ici on dirait que tout le monde vient travailler), son confort, ses délicieux muffins et cha yen (thé glacé thaïlandais).
Les meilleurs cafés de Chiang Mai: Rustic & Blue

Une petite partie du très beau Rustic & Blue Café

Les plus beaux cafés de Chiang Mai: Rustic & Blue

Détails dans le jardin du Clay Garden Café

Fern Forest Café à Chiang MaiLes plus beaux cafés de Chiang MaiLes plus beaux cafés de Chiang Mai
Une très douce après-midi au Fern Forest Café…

Mes restaurants préférés à Chiang Mai

  • The Riverside – Parfait pour un dîner en amoureux dans une ambiance tamisée et boisée, le Riverside cumule tous les avantages: de la musique live énergique sur laquelle l’on se déchaîne volontiers, des espaces plus tranquilles, une excellente cuisine, le tout au bord de la rivière.
  • Khao Soy Nimman – Le khao soy est la spécialité la plus renommée de Chiang Mai, vous ne pouvez donc pas passer à côté de cette institution qui vous le délivrera exactement comme il devrait être!
  • Beast Burger – Hm, des burgers juteux et délicieux, avec en prime une option végétarienne, de bonnes sauces et différentes sortes d’accompagnement à choisir. Vous pourrez le déguster sur le rooftop agrémenté de ventilateurs géants.
  • Chern Doi Roast Chicken – Réputé comme le meilleur restaurant de poulet grillé de la ville, il ne vous décevra certainement pas.
  • Mont Nom Sod – La foule se presse au portillon de Mont Nom Sod pour y déguster des toasts de brioche au chocolat, à la crème de pandanus, au kaya (crème à base de lait de coco, oeufs et sucre) ou encore au lait condensé… Curieux, me direz-vous? Si vous voulez faire comme les locaux, il faut essayer!
  • Dayli – Ce petit beer garden (qui fut autrefois glorieux) est désormais nettement moins fréquenté que dans les années 10, mais il reste un excellent plan pour déguster de bons plats (à très bon marché) thaïlandais avec les amis et les bières.
  • Huen Muan Jai – De renommée internationale, ce grand restaurant propose une cuisine recherchée et des plats très thaï que vous ne trouverez pas dans les établissement plus mainstream. Ce sont d’ailleurs principalement les locaux qui viennent ici pour l’excellente table.
  • Lert Ros – Si vous voulez du poisson grillé, c’est ici et ça fond dans la bouche. Ce restaurant sans allure aucune (une grande halle, peut-être anciennement un garage illuminé aux néons) est tout ce qui se fait de mieux. Je vous l’assure.
  • Jetez aussi un oeil à ma rubrique des Meilleurs cafés à Chiang Mai juste au-dessus pour vos petits-déjeuners ou lunch.
Où manger à Chiang Mai?Meilleurs restaurants de Chiang MaiManger à Chiang Mai
De gauche à droite: Chern Doi Roast Chicken – Beast Burger – Lert Ros

Food tours à Chiang Mai

Voici quelques idées de food tours guidés autour des délices de Chiang Mai, avec mon partenaire GetYourGuide. Vous trouverez sur leur site un tas d’autres idées d’activités! Bon appétit :)

Découvrez la nature environnante

Jetez un oeil à cette carte satellite de Chiang Mai. Que voyez-vous tout autour? C’est tout vert! Oui, c’est la jungle, les parcs naturels, les massifs montagneux, les rivières, les chutes d’eaux… Il suffit de rouler une heure ou deux et vous voilà déjà plongés dans l’inédit.

La jungle et les collines environnantes comptent moult activités en nature différentes: treks, tyroliennes entre les arbres, bamboo rafting (une balade peinard sur une rivière, les fesses dans l’eau), enduro, rafting en eau vive et j’en passe. Chiang Mai est littéralement couverte d’agences de voyage qui vous proposeront une multitude de tours guidés. Vous pouvez aussi demander à la réception de votre guesthouse ou hôtel préféré!

Une autre manière de s’évader (la meilleure à mon sens) est celle de louer un scooter (ou un vélo?) et de partir à l’aventure. La région autour de Chiang Mai regorge de parcs naturels, de chutes d’eau et de jolis villages et villes. Ne vous en faites pas, en Thaïlande on retrouve toujours son chemin…

Quelques idées de balades en nature autour de Chiang Mai

  • La chute d’eau de Mok Fa – pour la beauté de la nature et sa cave à chauve-souris
  • La chute d’eau de Bua Thong – une chute d’eau « collante » sur laquelle vous pouvez grimper
  • Le temple de Doi Suthep (que vous pouvez apercevoir sur la montagne au-dessus de Chiang Mai) ainsi qu’un bon nombre de points d’intérêts à découvrir derrière ladite montagne (chutes d’eau, villages, etc).
  • Huay Tung Tao, une sortie au lac ou le séjour bucolique du dimanche avec les locaux. Il s’agit de louer une petite hutte au bord du lac et de s’y remplir la panse de poisson frais. Je vous en parle plus en détails dans mon guide pour manger à Chiang Mai.
Bamboo Rafting

Bamboo Rafting

Observer les éléphants autour de Chiang Mai

Ah, les éléphants, ces petits êtres hautement controversés. Quoi, vous n’êtes pas au courant? Le dos des éléphants n’est vraiment pas fait pour porter un panier rempli de touristes. Même pas un seul touriste sur sa nuque en réalité! Vous êtes probablement déçu, mais qui aurait réellement envie d’infliger une telle douleur à des êtres vivants en toute connaissance de cause? Rassurez-vous cependant, il existe des options éthiques pour s’en approcher, les observer, passer du temps avec eux.

  • Convaincus? Découvrez le regard d’Audrey sur l’Elephant Nature Park, où vous pourrez nourrir les éléphants, vous balader avec eux, ou rester plus longtemps pour faire du volontariat, qui sait? Je suis passée à ce parc dans le lointain 2010 et les avais même aidés à planter des arbres pour reconstruire un terrain semi-naturel qui hébergerait plus de rescapés (car ces animaux ont été enlevés à de mauvais maîtres).
  • Pas convaincus? S’il vous en faut plus pour vous dissuader de monter sur le dos de la bête, laissez-vous donc convaincre par cet article de Seth et Lise sur ce que l’on cache aux touristes qui aimeraient monter des éléphants.

Notez que d’autres animaux (particulièrement les tigres et les singes) ne sont malheureusement pas en reste de mauvais traitements dans toute la Thaïlande. Les mentalités doivent encore évoluer, mais en attendant vous pouvez joyeusement boycotter les établissement qui font faire des tours stupides à de gentils macaques ou les temples qui droguent les tigrous pour que vous puissiez prendre un selfie.

Rencontrez les ethnies locales

La rencontre du peuple Karen est très populaire pour les impressionnantes parures que portent les femmes girafe (ou femmes au long cou) mais il y a de nombreux faussaires (d’une utilité et d’une éthique absolument discutables): de vrais petits villages touristiques montés de toute pièce. Les Love Trotters ont rédigé un excellent article sur les Karen avec quelques astuces pour ne pas tomber dans les pièges à touristes.

À Doi Pui vous trouverez un village de l’ethnie Hmong (très) touristique avec un magnifique jardin botanique. Ce parc est situé de l’autre côté de la colline sur laquelle trône le temple de Doi Suthep: si vous êtes à scooter cela vaut donc le coup de continuer et de traverser, histoire de voir. Les routes et le paysage sont des plus charmants et les gens y sont adorables!

Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus car je n’ai pas tendance à me rendre dans ce genre de villages, ayant du mal à différencier le vrai du faux et préférant la spontanéité et la surprise.

Cuisine thaïlandaise, massages et Muay Thaï

Probablement les activités les plus populaires en ville! De nombreuses personnes se rendent à Chiang Mai dans le but de maîtriser des techniques de massage ou de cuisine thaïlandaise. Personnellement je maîtrise plutôt bien la cuisine (ouch, regardez-moi ces chevilles!) mais si le sujet vous intéresse, Fred de Yummy Planet vous raconte son cours de cuisine thaïlandaise à Chiang Mai. L’expérience avait l’air assez géniale!

Côté massage, je ne saurais que vous recommander de vous dégotter de sérieuses praticiennes de massage traditionnel thaïlandais (profond, long et douloureux… mais quelques jours plus tard vous aurez l’impression de flotter)! On les trouve facilement aux abords des temples et les prix y sont d’ailleurs très abordables.

Envie d’action? Pourquoi ne pas découvrir le Muay Thaï (la boxe thaïlandaise) en live? Des combats sont organisés régulièrement et il y a aussi la possibilité de suivre des cours. Parmi ce que j’ai entendu de plus spectaculaire: les matchs à l’aveugle où les combattants ont les yeux bandés. Il vaut mieux ne pas être l’arbitre!

Folklore et festivals à Chiang Mai

  • Du 12 au 15 avril, ne ratez pas Songkran, le nouvel an thaï. À cette occasion, tout le monde descend dans la rue pour célébrer à coup de seaux d’eau dans la face, de duels à fusil aquatique et de bière coulant à flots. Découvrir mon article: Songkran, le festival de l’eau et de la bonne humeur
  • À la mi-novembre (date changeante, d’après le calendrier lunaire) ne ratez pas Loi Krathong, un festival durant lequel on fait flotter sur la rivière un kratong (un flotteur décoré). À Chiang Mai, ce festival coïncide avec le spectaculaire Yi Peng durant lequel on met les lanternes à l’honneur. À Mae Jo, à proximité directe de Chiang Mai, on peut d’ailleurs assister à un immense lancer de ballons-lanternes. Découvrir mon article: Loy Krathong, la fête des lumières
  • Pas un festival, mais clairement des sorties de nuit à ne pas rater à Chiang Mai: Tawandaeng et Tamnan Folk. La country thaïlandaise? Oui! Ce microcosme rempli de starlettes, costumes bizarres, dances traditionnelles, bonne bouffe, sono à coin, gens dansant autour des tables et Sangsom vous remplira le cerveau de moments WTF.
  • À l’occasion des innombrables (et fort célèbres) jam sessions du bar North Gate, j’ai découvert le fabuleux groupe Boonhugsa Isanjazz. La musique de l’Isan (nord-est de la Thaïlande) combinée au jazz? Ces jeunes là sont des visionnaires… Si vous avez l’occasion de les écouter, n’y manquez pas!
Festival Yi Peng, Chiang Mai. Thaïllande

Festival Yi Peng

Sortir de Chiang Mai (et s’organiser un road trip?)

La location de scooter est tellement populaire qu’on a surnommé thaï tattoo toute brûlure due au pot d’échappement. Roulez en jeans, voyons! Et pour ceux que le scooter ne motive pas, sachez que des excursions vers Chiang Rai et Pai sont tout à fait possibles en bus (il en est d’ailleurs probablement de même pour toutes les autres).

Voici les road trips que j’ai effectués. Cliquez pour découvrir tout l’itinéraire!

Road trip en Thaïlande: Doi Inthanon

Infos pratiques

Les meilleurs hôtels et guesthouses de Chiang Mai

Si vous êtes à la recherche d’hôtels et de guesthouses de caractère, ne manquez pas mon guide Où dormir à Chiang Mai. Vous y trouverez une sélection éclectique: pour tous les goûts et tous les budgets!

Arriver à Chiang Mai (et la quitter)

Chiang Mai est ultra accessible. Connectée par train, bus, avion… Elle est la position centrale et idéale pour explorer, dans le pays ou même à l’étranger.

  • Il y a un aéroport international… Welcome to CNX!
    Vous serez en mesure de voler vers de nombreuses destinations internationales et nationales. De plus, les vols internes (vers ou de Bangkok ou les îles, par exemple) sont généralement économiques et relient Chiang Mai à la capitale pour toutes les destinations qui vous y seraient indisponibles. Pour trouver les options de vols les plus pratiques et abordables, j’utilise le comparateur Skyscanner.
  • Il y a aussi des gares de bus et des gares de trains
    Si vous n’aimez pas les avions, il vous sera simple de relier Chiang Mai de n’importe où en Thaïlande (voire des pays limitrophes) par exemple: Vientiane, Vang Vieng, Luang Prabang (Laos), Mae Sai (Birmanie), et de nombreuses autres en combinant bus, bateau, et crochets en tuk-tuk. Il est aussi possible de se rendre à Bangkok (et ailleurs!) en train.
  • Les routes sont bonnes…
    Cela veut dire qu’il est très facile de s’y orienter, et de partir ou revenir dans n’importe quelle direction. Attention tout de même si vous décidez de louer un véhicule, la conduite est bien plus nerveuse que dans la plupart des métropoles européennes. La prudence doit toujours être de mise. Inutile de vous dire de porter un casque ou une ceinture, n’est-ce pas?

Transports à Chiang Mai

Les transports à Chiang Mai sont quelque peu… folkloriques! Tout d’abord, il n’y a pas de réseau de bus public. Ne cherchez pas les arrêts de bus donc, ni les arrêts de métro. Pour parer à l’absence de ceux-ci, vous pourrez héler les songtaew, de petits bus rouges qui fonctionnent à la manière d’un taxi partagé: en gros, s’il se rend dans votre direction, il vous embarque… Sinon essayez le suivant (coût: 30 bahts).

Il n’y a pratiquement pas de taxis. Si vous arrivez à l’aéroport ou à la gare, vous en trouverez, mais pas ailleurs! Pour parer à l’absence de ceux-ci, vous pourrez héler les tuk-tuks. Vous vous ferez gentiment arnaquer quelques fois avant de comprendre le bon ratio distance/prix, c’est normal, ça se marchande (avec le sourire).

Pour moi, la meilleure option reste la location de scooter, même si je comprends bien que cela ne soit pas du goût de tout le monde!

Il est bon de se souvenir aussi que vous êtes en Thaïlande et que le coût de la vie y étant ce qu’il est (soit très bas, comparé à nos contrées occidentales) engager un chauffeur pourrait devenir une activité à prix tout à fait raisonnable, surtout si vous êtes plusieurs! Rappelez-vous qu’ici (presque) tout est possible, et tout est négociable (mais toujours avec le sourire).

Se déplacer à Chiang Mai: Les bus rouges ou songtaew

Les bus rouges ou Songtaew

Aller plus loin?

Que faire à Chiang Mai?

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Partagez cet article avec un ami