Vie Nomade • Voyage, culture & contre-courant, depuis 2008À proposPresseProContact

Belles
Destinations

Corinne

Mitzpe Ramon: une bouffée de Néguev

Après un séjour au kibboutz Beit HaShita ainsi qu’un séjour prolongé (quatre jours!) en autarcie sur la plage de Dor, sur la côte méditerranéenne (une expérience dont je vous reparlerai), difficile de revenir à la ville.

Jérusalem est compliquée. Et tout le monde ici en Israël me chante les louanges de Mitzpe Ramon, au coeur du désert du Néguev. Le désert: encore un shot de nature, de vide, de paix, d’ennui. Je le veux, plus que tout.

Décrire ces derniers trois jours à #Jérusalem m’est assez difficile. Il y a des lieux dans lesquels on se sent plus…

Posted by Vie Nomade on Thursday, May 19, 2016

Je me sens soulagée lorsque nous quittons Jérusalem avec notre minuscule voiture de location. De reprendre la route, de voir progressivement s’amenuiser les traces de civilisation, de plonger dans la découverte suffisamment détaillée d’un paysage que je ne connais pas. C’est une bouffée d’air bien chaud, sous 38 degrés, peut-être 40 même (ou 42), mais une bonne bouffée d’air quand même.

Road trip en Israël, vers la Mer Morte

Sur la route entre Jérusalem et le Néguev

Musique pop israélienne à coin sur l’auto-radio, on se laisse envelopper par ce dégradé de rocaille jusqu’à ce qu’apparaisse le turquoise saisissant de la Mer Morte. On ne pouvait pas passer à côté de ce monument naturel qui fleurit dans l’imagination de tous depuis le plus jeune âge: la mer dans laquelle tu flottes!

Mer Morte, Israël

Il y a quelques points de vue posés le long de la route qui mène à la Mer Morte

Mer Morte, Israël

Incroyable de se dire que rien (à part de petites choses visibles au microscope) ne vit là-dedans, n’est-ce pas?

Et oui, tu flottes vraiment. Sur le dos, sur le ventre, assis et même debout. C’est une sensation vraiment inédite! Ce qu’on ne te dit pas, par contre (même si oui, cela paraît logique) c’est qu’il vaut mieux ne pas te retrouver par inadvertence avec une goutte d’eau dans l’oeil. Heureusement, les plages sont équipées de douches efficaces pour te laver la face à grand coups… Et voilà, vue retrouvée!

Road trip en Israël, vers Mitzpe Ramon

Après notre divertissante baignade (un passage obligé!) nous reprenons la route vers Mitzpe Ramon. La végétation se fait de moins en moins fréquente, mais nous trouvons une aire de repos qui ressemble à une petite oasis. Le soleil commence à descendre; nous devrions arriver juste à temps pour son coucher.

Road trip en Israël, vers Mitzpe Ramon

Petite oasis / aire de repos :)

Mitzpe Ramon est une petite ville minuscule de 4’500 habitants trônant au-dessus de Maktesh Ramon (soit le cratère Ramon). C’est un point d’entrée vers les nombreux sentiers de randonnée (fort bien aménagés!) qui traversent le cirque d’érosion. On y trouve quelques petits restaurants, snacks et en tout cas une supérette: il ne faut pas être difficile pour les questions gastronomiques, mais il y a largement de quoi faire pour quelques jours… voire pour toute la vie, si on aime mettre la main à la pâte et créer un monde à partir de peu!

Comme espéré, nous arrivons à notre lodge pile à l’heure pour le coucher du soleil! Et c’est face à cette infinité que nous allons nous réveiller: pourrait-t-il exister un plus grand luxe? Je n’arrive pas décrocher mes yeux de chaque détail.

Maktesh Ramon, le plus grand cratère du Néguev

Maktesh Ramon au coucher du soleil, le plus grand cratère du Néguev (vue du Desert Shade Eco Lodge)

L’hébergement que je nous ai déniché est rustique mais au plus proche de la nature. Le Desert Shade Eco Lodge propose des éco-cases individuelles ou communes, construites de boue et d’autres matériaux naturels. Ici, pas de clé pour fermer la porte, pas vraiment d’isolation (mais un petit chauffage d’appoint qui servira bien, compte tenu de la fraîcheur d’une nuit dans le désert) mais surtout le calme, le silence, la contemplation.

Desert Shade Eco Lodge Desert Shade Eco Lodge

C’est l’un de ces endroits au monde où ne pas te lever aux aurores, littéralement, pourrait être considéré comme un crime… Nous sommes plusieurs assis aux quatre coins du camp, à vivre le spectacle naturel de manière tout fait individuelle.

Lever de soleil sur Maktesh Ramon

Le lever de soleil sur Maktesh Ramon, du Desert Shade Eco Lodge

Le lendemain, nous partons à la découverte de divers points d’intérêt dans le cratère et entreprenons une petite randonnée. Ah, que je regrette de ne pouvoir passer que deux nuits ici, car il y a une foule de sentiers, mais aussi d’activités possibles (4×4, équitation, chameaux, rappel, etc). J’avoue, un petit galop dans le désert m’aurait bien plu, mais ce sera pour la prochaine fois!

Randonner dans le Néguev

Nous commençons notre journée avec un pique-nique made in supérette du coin: fantastique! On embarque dans notre minuscule auto et on la laisse nous emmener sur le parking Ramat Saharonim, point de départ de plusieurs trails, dont le nôtre (le plus court!) d’une durée de 1h30. Sur la route, on remarque différentes zones de camping: il doit être assez simple de venir ici avec une tente. Et sur le parking, les toilettes sèches! J’aime.

Randonnée autour de Mitzpe Ramon, Israël

Le départ de notre randonnée

Randonnée autour de Mitzpe Ramon, IsraëlRandonnée autour de Mitzpe Ramon, Israël

Notre sentier est parfaitement balisé, les indications sont des plus claires, et en seulement une vingtaine de minutes on est déjà lâchés au coeur du cratère… une infinité d’informations nouvelles me tape sur les rétines. D’autant que je me souvienne, je crois que c’est ma toute première visite à un désert! Je suis certainement autant excitée que le gros lièvre qui bondit hors de son buisson sans demander son reste.

Randonnée dans le désert du Néguev, Israël
Randonnée dans le désert du Néguev, Israël

Il n’y a plus rien d’autre à l’horizon que nous et le désert…

Randonnée dans le désert du Néguev, Israël Randonnée dans le désert du Néguev, Israël

Très étonnamment, le soleil ne me tape pas sur le système. Je suis à mon aise, même si je bois beaucoup. Le chemin passe par une colline, le point culminant du sentier. Et de là, vue à 360° de l’infinité du désert.

Marcher dans le désert du Néguev, Israël
Randonnée dans le désert du Néguev, Israël

Un petit morceau de ce que l’on voit du point de vue

Le reste de la balade est vraiment tranquille et la végétation reprend doucement ses droits au fur et à mesure que l’on revient vers le parking.

Sentiers de randonnée dans le cratère Maktesh RamonSentiers de randonnée dans le cratère Maktesh Ramon
Sentiers de randonnée dans le cratère Maktesh Ramon

Fascinante structure végétale…

Sentiers de randonnée dans le cratère Maktesh Ramon Marcher dans le désert du Néguev, Israël

Curiosités géologiques et bestioles du Néguev

Le Néguev comporte une immense richesse géologique: les passionnés pourraient certainement y passer une vie! Certaines de ces curiosités sont aussi visibles et accessibles à ceux qui, comme moi, ont des connaissances limitées en la matière… Comme par exemple un mur d’ammonites fossiles, Ha-Minsara (un mur de roches prismatiques noires) et aussi (plus ludiques, peut-être?) diverses sources dans lesquelles il est parfois possible de se baigner. Il va me falloir revenir.

Mur d'ammonites dans le Néguev, Israël

Le mur d’ammonites

Mur d'ammonites dans le Néguev, Israël

Et un détail d’ammonite!

Outre les jolis lièvres et les gros lézards, le désert m’épate de par sa faune et sa végétation. Il est clair que le paysage uniquement est déjà frappant en soi, mais c’est en m’arrêtant sur les détails que je me sens vraiment à mon aise.

Au retour de notre intense journée sous le soleil du désert, nous faisons la rencontre d’un petit groupe d’impressionnantes biques du désert (des bouquetins de Nubie!), sauvages mais tranquilles.

Bouquetins de Nubie à Mitzpe Ramon, Israël

Bouquetins de Nubie

Et c’est reparti pour un autre coucher, suivi d’un autre lever de soleil…

À laisser le Néguev, j’ai une morsure au coeur. Le désert lave-t-il? Je n’ai certes pu qu’entrevoir ses effets, mais il me semble que c’est ici, au coeur de rien, que l’on peut trouver l’ennui le plus parfait et faire la plus belle rencontre de soi.

Marcher dans le désert du Néguev, Israël

Informations Pratiques

Il est très facile de se procurer une carte des sentiers à votre guesthouse, hôtel ou au centre d’information de Mitzpe Ramon. Tous les points utiles y sont indiqués. Il est recommandé d’arriver avec une voiture, car certains points d’intérêt sont éloignés et difficilement accessibles (y compris en pouce).

J’ai déniché un très joli restaurant qui s’appelle הדסער (oui!) et qui, outre favoriser l’utilisation de produits locaux (comme un nombre vraiment surprenant d’endroits ici en Israël) propose une cuisine traditionnelle mais avec la touche moderne d’un chef inventif. La terrasse est agréablement décorée, parfaite pour un petit café dans un bout de jungle (mais au coeur du désert).

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

La Newsletter Nomade

100% naturel et sans spam
lisez la notice pour en savoir plus

J'aime Vie Nomade!

Rédiger un commentaire?

(3 commentaires)

  1. ben

    Ha le silence du désert……. la plus belle chose que j’ai entendu de ma vie. Et je te rejoins sur le fait que ne pas se lever au aurore c’est un crime. Je ne connais pas cette régions en désert je ne connais que le Sahara. Ou j’ai fais un trekking de 5 jours dans le désert. si tu en as l’occasion je te le conseil.
    J’ai découvert ton blog il y a pas longtemps et j’aime bien tu écris simplement. Pour le moment j’arrête les grand voyage pour me consacrer à la découverte de la Belgique mon pays et quand je le connaîtrais je repartirais loin.

    Continue tes voyages et ta vie nomade.

    • Merci Ben, je suis contente de trouver le mot « simplicité » accolé à mes histoires! Ah oui, j’aimerais bien ça y retourner plus longuement. Et je ne connais pas d’autres déserts, donc c’est comme tout un pan de terre qui s’ouvre à moi :) Bonne découverte de la Belgique!

  2. Jeremie

    Bravô et merci à toi pour ces descriptions et photos désertiques qui nous transportent le temps de…
    Voyage spatio-temporel et connection spirituelle assurée.
    Je vais pas tardé à y aller…
    Je pense aussi que tu écrit vachement bien ou plutot lievrement bien.
    Tchao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article avec un ami