Vie Nomade • Le blog voyage et culture, depuis 2008À proposPresseProContact
Guides &
bons plans
Corinne

Guide du séjour parfait à Bangkok

Bangkok est une ville qui peut sembler terriblement chaotique à qui n’a pas l’habitude des métropoles asiatiques et on a tendance à la détester ou à l’adorer du premier coup d’oeil. Quant à moi, j’ai dû (très rapidement) la fuir à ma première visite, pour ensuite apprendre à l’aimer au fur et à mesure de mes escales. Le vrai amour en somme, celui qui se construit!

C’est cet amour que j’ai mis dans ce guide de Bangkok, afin de vous donner les clés qui vous permettront d’apprendre à aimer cette gentille géante. Cela se passe dans ses prestigieux monuments et marchés (comment passer à côté?) mais aussi à l’ombre de ruelles et de temples insoupçonnés, loin des tuk-tuks agressifs ou de la pollution trop dense. J’espère que ce que vous trouverez dans ce guide vous surprendra et vous permettra de vous préparer à un séjour parfait (et inoubliable) à Bangkok. Bonne lecture!

Contenu de l’article

Bon à savoir: Prendre le temps

J’ai vécu plus d’un an en Thaïlande et suis passée à maintes reprises à Bangkok, y compris pour plusieurs séjours d’un mois. C’est une ville où il faut vraiment prendre le temps et s’accorder un peu de planification: on ne peut simplement pas sauter d’une attraction à l’autre, la durée des transports (y compris en taxi ou en moyen privé) est très importante en raison d’une grosse congestion du traffic. Quant aux métros, selon le quartier où l’on se trouve, l’accès peut être éloigné et l’on préfèrera alors un bus, un taxi… ou un bateau. Un jour par quartier de Bangkok me semble être le minimum vital pour ne pas rester sur sa faim. Bangkok, comme toute bonne chose, se mérite!

Dormir à Bangkok: des hébergement pour tous les goûts

Vous cherchez un endroit où dormir à Bangkok? J’ai dédié un guide complet au sujet, et me suis donnée pour mission de tester toute une variété d’hébergements autour de la ville. Découvrez-y donc les meilleurs hôtels de Bangkok!

Découvrir le quartier de Chinatown à Bangkok

À chaque passage à Bangkok, je retourne prendre un bain de foule dans les marchés de Sampathawong (de son petit nom thaïlandais), avec ses bizarreries alimentaires et médicinales. Ses petites rues serrées, bondées de marchands, d’étals et de choses qui sentent bon (bon et étrange à la fois) ne peuvent que nous remplir de curiosité. Peut-être qu’un jour on sera capable de les distinguer, peut-être qu’un jour on viendra ici avec la ferme intention d’acheter un quelque chose dont on n’aurait jamais même imaginé l’existence auparavant!

Il y a tellement (mais tellement!) à voir et à dire sur ce quartier que j’ai préparé pour vous un guide complet sur que faire et que voir à Chinatown. Découvrez-y ses marchés, ses temples, ses ruelles, ses artisans et ses bonnes adresses (restaurants et hôtels compris).

Lire l’article: Bangkok en détails – Le quartier de Chinatown

Le canal qui sépare Chinatown de Little India

Le canal qui sépare Chinatown de Little India

Que faire à Phra Nakhon, la vieille ville de Bangkok

Le quartier de Phra Nakhon (aussi appelé l’île de Rattanakosin) est le coeur de Bangkok et l’on y trouve ses plus célèbres monuments et temples. C’est d’ailleurs ici que s’est installé (en petite pompe) un tourisme dont la réputation a fait le tour du monde. Qui n’a jamais entendu parler de Khao San Road? Mais rassurez-vous, Bangkok ne se résume pas, et de loin, à cette rue où les excès en tous genres sont permis. Car si ici les buckets abondent (seaux de boissons alcoolisés à partager… ou pas), le bruit assourdissant des musiques qui se mélangent n’a d’égal que la quiétude de ses autres ruelles où il suffit de se laisser égarer. Intactes, riches d’une beauté qui semble être immuable (si ce n’est pour ses câbles électriques fleurissant partout), elles sont l’essence de Bangkok, elles font l’histoire de la Thaïlande. Allez! Faites un tour dans ce drôle de ghetto qu’est Khao San, entrez dans un club thaï, observez les gens qui s’oublient et les marchands excédés. Voilà, c’est fait: nous pouvons désormais consacrer ensemble notre attention à l’essentiel de Bangkok: tout le reste!

Extrait du carnet de voyage

Partout des gens la tête en bas, avec quelqu’un qui leur tapote gentiment le dos. Des seaux d’alcool. Des gens qui dansent en grappes, qui font des choses curieuses. Du bruit, tellement de bruit, des musiques qui se mélangent. Des filles et des hommes qui se hameçonnent d’un geste, la police qui fait des allers-retours en scooter.
Lire le carnet de voyage à Bangkok

Le Wat Pho, temple au Bouddha couché

Wat Pho, détails du temple

Le Bouddha couché du Wat Pho, c’est la Tour Eiffel de Bangkok, sauf qu’il faut prendre la peine d’entrer dans un temple pour l’apercevoir! Mais quel spectacle: longue de 46 mètres et haute de 15 mètres, cette statue repose entre quatre murs ornés de peintures exquises et de détails raffinés. L’immense et l’infiniment petit y rivalisent ainsi de beauté.

Et si vous pensiez en avoir fait le tour en moins d’une heure, oubliez ça. Le Wat Pho est non seulement l’un des plus vieux temples de Bangkok, il est aussi l’un des plus grands (80’000m2, rien que ça). Certaines parties sont réservés aux moines et aux étudiants, mais vous pourrez en visiter une bonne partie. Il est aussi possible d’y obtenir un massage thaï traditionnel. Je ne pourrai pas juger de sa qualité, ayant manqué de temps, mais il m’a été conseillé par un Bangkokien pure souche qui, je vous l’assure, savait de quoi il parlait.

Wat Pho, temple du bouddha couché à BangkokWat Pho, temple du bouddha couché à Bangkok
Wat Pho, détails du temple

Bien plus qu’un immense bouddha, le temple présente mille détails des plus raffinés dans lesquels se perdre des heures durant.

Wat Pho, temple du bouddha couché à Bangkok

Les bateaux-navettes du Chao Phraya

Certes, les bateaux circulant sur le fleuve Chao Phraya transportent leur lot de touristes, mais qu’importe. Moyen de transport efficace et très bon marché (une quinzaine de bahts pour un trajet!) le bateau vous permettra d’éviter la pollution nauséabonde d’un traffic bien trop dense… et d’aller parfois plus vite qu’un taxi coincé dans les embouteillages.

Le bateau, notamment à l’embarcadère Thewet (mais aussi un peu partout, en ville) vous permettra certainement d’assister à une drôle de scène de vie: les habitants achètent du pain sur les quais afin de nourrir les poissons-chats du fleuve, qui grouillent grouillent grouillent.

Les poissons-chats sur le fleuve Chao Phraya à Bangkok
En bateau sur le Chao Phraya à Bangkok

Pak Khlong, le marché aux fleurs

Principalement dédié aux fleurs, mais pas que (les fruits et légumes sont aussi à l’honneur), cet impressionnant marché humide est ouvert 24h/24 et vous ravira de scènes typiques, d’odeurs (ah, le jasmin!), de mouvements, de négociations, de confection de compositions… et de chats mignons. Les fleurs y sont vendues en vrac pour la confection d’ornements, à vocation décorative ou religieuse. Elles sont indispensables à la vie thaïlandaise, elles font partie du quotidien.

Pak Khlong, marché aux fleurs de Bangkok Pak Khlong, marché aux fleurs de Bangkok Pak Khlong, marché aux fleurs de Bangkok

D’autres idées de visite à Phra Nakhon

Temple chinois à Bangkok
  • Le marché aux amulettes • Haut-lieu de la foi bouddhiste, découvrez une rue où abondent trésors et colifichets curieux, soigneusement rangés dans de petites boutiques.
  • Le Palais Royal et le Wat Phra Kaew • L’histoire architecturale de la Thaïlande se reflète dans les 29 hectares de ce complexe où se sont ajoutés, au fil des époques, de nouveaux bâtiments. Le Palais abrite aussi le célèbre temple du Bouddha d’émeraude. Ses habits sont changés en fonction de la saison!
  • Le fort Phra Sumen • La structure intéressante de ce fort et surtout son blanc intense (récemment repeint, il ne fait aucun doute) en font un beau bâtiment à photographier. Si vous logez autour de Khao San ou Samsen, vous tomberez certainement dessus à un moment ou à un autre!
  • La grande balançoire de Wat Suthat • Ce curieux monument du XVIIIè rappelant une porte soutenait une balançoire qui était utilisée au cours d’une cérémonie religieuse d’origine hindoue. Elle fut interdite en 1935, pour cause de mortalité un peu trop élevée.
  • Musée national de Bangkok • Un voyage à travers la plus grande collection d’artefacts du pays
  • Musée du Siam • Ce musée récent (2007) présente l’identité et la culture thaïlandaises à travers l’histoire
  • La foule de temples cachés (ou fièrement exposés) à droite et à gauche • Retrouvez-en une bonne quantité sur ma carte géante de Bangkok tout en bas de l’article… Ou fouillez pour découvrir vos propres perles!
  • Marché de Tha Tian • Vente de produits issus de la mer, généralement séchés, ainsi que vente en gros. Entre le XVIIè et le XIXè, il était le centre névralgique du commerce à Bangkok.
  • Sanam Luang • L’immense parc face au Palais Royal. C’est ici que se tiennent les crémations des rois depuis Rama I (XIXè).
  • Monument à la démocratieL’histoire de cet énorme emblème aux origines controversées peut vous donner une petite idée des complexités politiques du pays.
Fort Phra Sumen à Bangkok

Le Fort Phra Sumen à Bangkok

Dormir à Phra Nakhon, dans la vieille ville de Bangkok

L’on tendrait à assimiler Khao San au quartier de Phra Nakhon tout entier, mais il n’en est rien. Khao San n’est qu’une rue, et bien qu’elle puisse être attractive de par sa situation géographique et ses lits aux prix dérisoires (you get what you pay for, remember!) la vieille ville offre une multitude de logements abordables, mais calmes et propres. Bref, il est possible de dormir ici sans casser le porte-monnaie et sans sacrifier ses tympans. Je reviens régulièrement dans le coin de Samsen, à l’auberge Penpark Place. Peu chère, elle propose diverses gammes de chambres et surtout, elle est d’une propreté éclatante. En savoir plus dans mon Guide des hôtels à Bangkok

Pathum Wan, la ville moderne

À Pathum Wan, un consumérisme clinquant côtoie les croyances les plus profondes. Quartier des extrêmes, il déroule une très haute densité de centres commerciaux. Si vous n’êtes pas du tout là pour votre petit shopping thaïlandais, cela vaudra sans doute la chandelle de venir tout de même faire ici un tour et se laisser griser par le mouvement: ça fait partie de Bangkok, après tout.

Entre les centres commerciaux, vous pourrez observez des scènes de vies bouddhistes auprès des différents autels disséminés aux quatre coins du quartier comme le plus célèbre, celui d’Erawan, le dieu à quatre faces, qui ne désemplit pas d’offrandes et de prières. C’est celui où a lieu l’attentat de 2015, causant une vingtaine de morts et bien plus de blessés. L’autel que je préfère est celui de Trimurti, dieu de l’amour (à gauche en photo) où viennent se recueillir ceux qui recherchent l’amour… Il paraît que ce dieu là est particulièrement doué pour acoquiner les Thaïlandais avec des étrangers!

Outre ses buildings, Pathum Wan accueille aussi le Lumphini Park, une bulle verte de 57 hectares où se détendre, faire son jogging, observer les cours de tai chi ou louer une petite barque en amoureux. Ne vous effrayez pas si vous y voyez d’immenses bestioles qui pourraient vous faire à des crocodiles… Il s’agit d’indélogeables varans malais.

À voir et à faire à Pathum Wan

  • Maison de Jim Thompson • Cette maison traditionnelle (anciennement le domicile de Jim Thompson, un homme d’affaires et aventurier américain) est aujourd’hui un musée, abritant sa collection d’art privée.
  • Bangkok art & culture centre (BACC) • Un centre culturel dédié aux arts contemporains sous toute leur forme, avec pour double vocation de créer un lien entre la jeune génération d’artistes thaïlandais et d’offrir un programme culturel aux habitants.
  • L’autel de Tuptim (Chao Mae Tuptim) • Avec sa centaine de sculptures phalliques, ce lieu à l’origine curieuse est aujourd’hui un autel à la fertilité que les gens viennent visiter de très loin.
  • Suan Pakkard Palace • Une autre maison traditionnelle transformée en musée, avec une collection d’objets antiques. L’un des pavillons a plus de 450 ans d’âge.
  • Samyan Market • Ce marché tout proche de l’université semble être la cantine des étudiants. Si vous avez envie de goûter des spécialités à petit prix, c’est par ici.
  • Baiyoke Tower, Sky Walk • Rendez-vous au 84è étage (ou au Sky Bar, le plus haut bar à ciel ouvert du monde, si vous en avez les moyens) pour une vue incroyable sur la ville. L’accès est payant (300bht).
Autel d'Erawan à Bangkok

Autel d’Erawan à Bangkok

Shopping à Bangkok

Promis, je ne peux pas vous juger! Direction Siam Square pour des folies dans les grands malls où vous trouverez de tout: des plus grandes marques au plus grand bordel de vrac de stands avec marchandises empilées.

  • Pantip Plaza • Le paradis de l’informatique, des gamers, des photographes, etc. Cette bâtisse un peu moche et bordélique est le paradis des nerds en tout genre.
  • MBK  • Welcome to ze bordel! Si vous n’avez pas peur d’être complètement dépassé par un milliard de choses et de fringues débordant d’un milliard de boutiques débordant d’un milliard de gens, vous pouvez shopper ici à petit prix!
  • CentralWorld • Un mall exactement comme on s’y attendrait en Asie, avec les marques habituelles, un food court… et un restaurant Din Tai Fung (pour ceux qui seraient en manque de saveur taïwanaises).
  • Siam Square One • Sur le même principe que CentralWorld mais avec un focus sur les designers de mode, vous y trouverez quelques boutiques assez particulières.
  • Amarin Plaza • Un outlet où trouver des habits de qualité. Ici certaines marques font de grosses remises! C’est là que j’achète mes jolies robes pour les événements professionnels.
Pantip Plaza, shopping à BangkokShopping à Bangkok
Pantip Plaza, pour les foufous d’informatique et de gadgets électroniques

Bang Rak, le quartier des bons-vivants

Bang Rak, c’est Chinatown (voir plus haut), mais pas que. C’est aussi un petit paradis pour les foodies si l’on sait où chercher. C’est là que j’ai réservé le food tour le plus génial qu’il m’ait été donné de suivre à date (le Old Town Bangkok Food Tour). Mais, vous en saurez plus dans un article qui y sera entièrement consacré bientôt.

À voir et à faire à Bang Rak

  • Wat Yannawa • Un temple… en forme de bateau
  • Robot Building (Bank of Asia Tower) • Un impressionnant gratte-ciel en forme de robot!
  • La maison de M.R. Kukrit, l’ex Premier Ministre • Cette maison traditionnelle en teck et son joli jardin sont un hommage à la culture et aux arts de Thaïlande
  • Alfresco 64 • Le plus haut bar à whisky en extérieur au monde. Une boisson ici vous coûtera plus ou moins un bras! Si vous n’avez pas les moyens, vous pouvez tout de même venir jeter un oeil à la vue et repartir. Attention, code vestimentaire de mise: pas de tongues, pas de shorts (jeans, baskets et polo pour hommes sont le minimum accepté)… Sinon on ne vous laissera pas prendre l’ascenseur!
  • Unicorn Café • Déguisez-vous en licorne dans ce lieu tout bonbons et paillettes (pourquoi pas?). Pour en savoir plus rendez-vous sur l’article d’Annie Anywhere
Rooftop à Bangkok

Ah, les rooftops à Bangkok! Les vues des villes de nuit fascinent incontestablement (Alfresco 64).

Sukhumvit, par ici la fête!

Sukhumvit n’est pas un quartier mais plutôt une immense avenue de Bangkok où fourmillent les possibilités d’activités nocturnes (y compris les quartiers très rouges, comme Nana Plaza et Soi Cowboy, que j’évite comme la peste). Mais les clubs sont là, les bars aussi, et la qualité est au rendez-vous pour les mordus de fiesta. On fait donc l’impasse sur les ping-pong shows (non, il ne s’agit pas là de vrai ping-pong…) et on va se faire servir un cocktail hors de prix dans l’un des impressionnants skybars, on va danser au son de la pop thaïlande ou enchaîner des bières avec les potes dans les bars branchés, cachés ou underground.

À faire et à voir autour de Sukhumvit

  • Studio Lam • Sublime mélange de styles musicaux (de la musique traditionnel au ska) ce bar un peu plus underground où la bière coule à flots est mon favori pour une soirée cool entre amis.
  • Les bars cachés • Si vous aimez l’ambiance speak-easy, voici quelques idées pour un cocktail sexy: Havana Social, Q&A Bar et Rabbit Hole.
  • La scène clubbing • Les Sonic, Muse et autres clubs pour ceux qui aiment découvrir la nightlife thaïlandaise!
  • Centre commercial EmQuartier • Encore un mall! Il faut dire que Bangkok excelle dans l’excès. Celui-ci est plutôt branché produits de luxe, et l’on trouve sur le toit de l’un de ses bâtiment un vrai jardin tropical.
  • Bangkok Farmer’s Market (Ekmai) • Pour soutenir les producteurs locaux! Un marché branché santé et écologie.
  • Khlong Toei Food Market • Plongeon au coeur de la culture culinaire thaïlandaise. Ici vous trouverez de tout, de l’insecte à l’indéfinissable. Préparez-vous à être désorienté!
  • Wat Mahabut • Un temple dédié à un fantôme (Mae Nak) avec une légende vraiment surprenante.

Slow life en marge de la ville

Si le fouillis de Bangkok vous dépasse un peu et que le soir, après vos longues visites, vous avez envie de vous ressourcer mais sans trop vous éloigner des centres d’activités, je vous recommande de loger dans le quartier de Phra Khanong. Vie locale et tranquillité s’y allient à une connexion simple et rapide vers le reste de la ville. Le quartier compte aussi l’un des hôtels les plus cools qu’il m’ait été donné de visiter, le Mustang Nero, un vrai musée. Le soir, prenez votre repas (ou une bonne bière) dans les stands branchés du W Market.

Et si la déconnexion vous importe plus que la connexion, il est aussi possible de dormir au vert dans le quartier de Yan Nawa qui semble fonctionner comme un petit village. Rejoindre le centre et les attractions prendra un peu plus de temps, mais c’est quand même tout à fait faisable (puisque je l’ai fait)! J’ai opté pour une charmante maison d’hôtes traditionnelle, Fahsai Antique Homestay, qui sert aussi un excellent petit-déjeuner.

Comptes-rendus détaillés de ces hôtels: Guide des hôtels à Bangkok

Hôtel insolite et original à Bangkok: Mustang Nero

Le Mustang Nero dans le quartier de Phra Khanong

Extrait du carnet de voyage

Mon homestay, au bord de la rivière, est une bulle de verdure et de calme. Se réveiller avec le chant des oiseaux au coeur de Bangkok. Avec les hurlement des chiens, aussi! Se lover sur le lit de ma maisonnette en teck, sous une moustiquaire (dentelle délicate et protectrice). L’orage se lève, la mousson me salue. Elle lave tout et couvre gentiment pour moi les petites bruits du voisinage afin que je puisse enfin trouver un repos bien mérité.
Découvrir le carnet de voyage à Bangkok

Aree et Chatuchak, les quartiers branchés de Bangkok

Histoire de changer d’ambiance (si vous m’avez bien suivie, vous avez déjà compris que les changements d’ambiance, c’est la panacée de Bangkok) le quartier d’Aree (ou Ari) propose plein de petites boutiques, cafés et restaurants branchés. Présenté comme le nouveau repaire de nos amis hipsters, il fleurit de de condominiums géants et miroitants, remplis de jeunes cadres dynamiques: les prix des cafés et restaurants du coin le reflètent d’ailleurs plutôt bien, mais ils n’en demeurent pas moins accessibles, avec un rapport qualité-prix (du moins pour les établissement que j’ai testés) irréprochable. Si vous êtes un backpacker sans le sou atterri là je ne sais comment, pas de panique! Vous trouverez un million de stands de street food (plats complets comme snacks et douceurs) absolument exquis.

À voir et à faire dans le quartier d’Aree

  • Le marché de Chatuchak • Aree est à deux stations de BTS de ce célèbre et immense (je pèse mes mots) marché, dans lequel il est suggéré de se balader avec un plan.
  • MOCA, le musée d’art contemporain • Mise à l’honneur de plus de 800 oeuvres peintes et sculptée d’art contemporain thaïlandais
  • L’immeuble éléphant • Ou Chang Tower, un building en forme d’éléphant, oui!
  • Le marché Or Tor Kor • Un marché de produits frais, principalement issus d’agriculture éthique et/ou bio avec bien entendu la possibilité de manger sur place.
  • Le marché JJ Green • Un marché aux puces de nuit où faire son petit shopping vintage ou boire un verre
  • Le parc de Chatuchak • Ainsi que celui de la reine Sirikit, adjacent, le jardin des papillons et l’insectarium et le musée du train. L’idéal pour décompresser après une session de shopping bruyante au Chatuchak.
Manger un burger à BangkokSangkhaya, un dessert thaïlandais
Pour un excellent burger, direction Aree (Jim’s Burger) / Et rien de mieux qu’un petit stand de rue pur déguster un dessert local, ici le sangkhaya, crème de pandanus, servi avec de la brioche.

Sortir à Aree: Le Saxophone Club

Jazz and Blues since 1987. Le Saxophone se veut l’un des plus vieux pubs de Bangkok, et certainement celui qui déménage le plus. Les musiciens y sont d’une énergie et d’un brio incroyables: croyez-moi, vous en ressortirez essoufflé car ici, tout le monde bouge! Oh, et comme dans la plupart des pubs et clubs en Thaïlande, vous pouvez y déguster de délicieux plats thaïs, tranquillement assis à votre table.

Dormir à Aree

Je considérais depuis un moment me louer un petit Airbnb avec piscine donnant sur les sommets de la ville: contemplation facile de nos vies à 1000km/h! Un petit luxe, une bulle d’air bien fraîche: avec un vent qui nous fait frissonner malgré les chaleurs torrides de la ville.

Meilleur Airbnb à Bangkok

Notre appartement avec piscine sur les cimes d’Aree

Le quartier de Kudeejeen, un bain dans l’histoire

J’ai eu le plaisir de découvrir, grâce à Romain du blog La Thailande et l’Asie, un quartier de Bangkok que je ne connaissais pas du tout: Kudeejeen. Il s’agit d’un endroit paisible et boisé, fortement influencé par l’héritage portugais. Les Portugais furent les premiers occidentaux à rejoindre Bangkok; ils contribuèrent armes et techniques de guerre au pays. Lorsque le roi décida de mettre tous les étrangers dehors en 1688, les Portugais eux, eurent la permission de rester. Ils étaient alors tout à fait intégrés à la société.

Quartier de Kudichin à Bangkok Quartier de Kudeejeen à Bangkok Quartier de Kudeejeen à Bangkok

Le quartier de de Kudeejeen (ou Kudichin, ou probablement d’autres orthographes) est un lieu encore un peu secret qui vaut la peine d’être exploré, loin du traffic et du bruit des grandes artères de la ville!

Temple chinois Kian Un Keng à Bangkok
Temple chinois Kian Un Keng à Bangkok

Les détails boisés et élaborés du Kian Un Keng Shrine au coeur du quartier Kudejeen à Bangkok.

À voir et à faire dans le quartier de Kudichin

  • Eglise de Santa Cruz • Qui dit quartier portugais dit église chrétienne! Bien qu’elle n’ait nullement le faste de nos églises européennes, cette curiosité illuminée de nuit par un néon mérite un (tout petit) crochet.
  • Kian Un Keng Shrine • L’élégance chinoise dans ses façades me transporte bien plus que Bangkok, dans des siècles d’histoire, dans un univers qui n’existe plus!
  • Musée de Baan Kudichin • L’histoire du quartier et de ses portugais est dévoilée dans ce tout petit musée. On peut y prendre un café dans son atrium mignon décoré d’azulejos.
  • Déambuler, tout simplement • Découvrez ses ruelles boisées et ses maisons coloniales tout en lenteur.
  • Wat Prayurawongsawas • Un impressionnant bouddha assis.
  • Thanusingha • Les gâteaux de cette pâtisseries sont renommés partout dans la ville. Faites-vous plaisir!
Quartier de Kudichin
Thanusingha pâtisserie à Bangkok
Wat Prayurawongsawas
Quartier de Kudichin à Bangkok

Coucher de soleil sur le quartier de Kudejeen à Bangkok. Va savoir pourquoi, les couchers de soleil que j’ai eu la chance d’observer ont certainement été parmi les plus beaux de ma vie. Ce jour-là, orange! D’autres jours, un mélange de violet de fuchsia intenses. Le ciel de la Thaïlande est un spectacle vivant.

Bang Kajao, le poumon vert de Bangkok

Bang Krachao, le poumon vert de BangkokAdieu, civilisation! Peu de touristes se rendent ici (car c’est quand même un petit détour). Pourtant, ce quartier de Bangkok qui ressemble plutôt à un groupe de petits villages éparpillés au coeur de la jungle est tout ce qu’il y a de plus intéressant. Si comme moi vous aimez les lieux atypiques (mais aussi respirer un bon coup d’air frais), passez-y au moins une journée ou offrez-vous le luxe (pas nécessairement si dispendieux) d’une nuitée sur place.

Pour comprendre la nature de Bang Kajao (ou Bang Krachao), il suffit de jeter un oeil à la carte satellite de Bangkok. Le gros truc vert là! Les Thaïlandais aiment s’y rendre le week-end pour son célèbre marché flottant, ou pour s’offrir le luxe d’un petit séjour entre amoureux.

Le quartier est réputé pour les balades à vélo: la jungle est littéralement parsemée de passerelles à emprunter. Palmiers, papillons, oiseaux, verts luxuriants… Vous oublierez d’être à Bangkok!

J’y ai testé deux hôtels. Le premier, Phuengnang Homestay, est une maison d’hôtes modeste mais avec tout le confort nécessaire: maisonnettes privées en teck, salle de bain et climatisation, dans un très beau jardin. Le deuxième, le Bangkok Tree House, est un lieu à l’image atypique du quartier. Il est néanmoins plus luxueux, mais propose un excellent petit-déjeuner et des chambres (des maisons!) magnifiques. Lire les comptes-rendus complets de ces hôtels sur mon guide Où dormir à Bangkok.

Bang Krachao ou Bang Kajao, Bangkok Bang Krachao ou Bang Kajao, Bangkok

Manger à Bangkok

Il y a une variété de cuisines ici qui ne peut que vous laisser pantois: la cuisine de l’Issan, de l’est (très acidulée et piquante), celle du sud (plus sucrée), la cuisine musulmane (qui rappelle les saveurs malaysiennes ou indonésiennes), la cuisine d’influence chinoise, la cuisine de rue et, particulièrement à Bangkok, la cuisine royale. Mais tout ceci (ainsi que mes meilleures adresses, bien entendu) vous sera relaté en temps et en heure dans un article dédié. Avec Bangkok, il y aurait matière à écrire tout un roman! En attendant, découvrez dans mon carnet de voyage de Bangkok (Jour 3), la description de la fabuleuse visite guidée culinaire que j’ai suivi: le Old Town Bangkok Food Tour. Il vous permettra de découvrir la cuisine de la ville sous toutes ses coutures. Et si vous avez un besoin pressant de vous mettre l’eau à la bouche, jetez un oeil sur mon guide des spécialités thaïlandaises, fraîchement mis à jour. Bon appétit!

Meilleur restaurant de Chinatown: on lok yun

Un petit-déjeuner de rêve à Bangkok? Une adresse: On Lok Yun!

Autres idées de sorties en périphérie de Bangkok

Bien sûr, il y a un milliard de choses que j’aurais aimé faire lors de mon séjour à Bangkok mais j’ai manqué de temps. Il faudra donc que je revienne (encore et encore et encore)! Je vous propose une liste d’activités et d’escapades d’un jour ou un peu moins à faire, en attendant de pouvoir les documenter.

  1. Découvrez le marché de Damnoen Saduak, à 1h30 de Bangkok. Prenez le bateau sur les khlongs, ces allées de rivière et observez la vie locale.
  2. Découvrez les monuments et les ruines de la célèbre Ayutthaya, ainsi que son célèbre bouddha entouré de racines.
  3. Allez voir de près l’impressionant temple Wat Samphran, un bâtiment de 17 étages entouré d’un dragon qui vous mènera à son sommet.
  4. Visitez l’île de Ko Kred (ou Ko Kret), au nord de Bangkok. À la manière de l’empreinte portugaise de Kudichin, ici l’ethnie Mon semble y avoir laissé de délicates (et délicieuses) empreintes. Découvrez-y l’artisanat (céramique) et la cuisine locale.
  5. Parcourir le marché flottant d’Amphawa et tout goûter de ses bateaux-cuisines!
  6. Assister au passage du train sur le marché de Maeklong (à combiner avec le marché flottant d’Amphawa). Les marchands remplissent les voies de biens et les déplacent à chaque passage du train. Une curiosité unique en son genre.

La méga carte de Bangkok

Une carte annotée d’absolument tout ce qu’il y a dans cet article et plus (des idées d’adresses que j’aurais aimé découvrir, par exemple) afin que vous puissiez vous y retrouver plus simplement!

Aller plus loin…

Cet article contient des liens d’affiliation vers des services que j’utilise et cautionne. En les utilisant vous ne perdrez pas d’argent, mais vous m’offrirez un petit café (et le café, c’est la vie)!

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(14 commentaires)

  1. De bien chouettes idées pour mon prochain séjour, merci!
    J’ajouterai également :
    – le quartier indien (Prahurat) à l’ouest de Chinatown. Quelques rues seulement mais une vraie bouffée d’Inde!
    – le Bangkok Art and Culture Center (BACC), en face du gigantesque centre commercial MBK. Des expos temporaires très intéressantes au cœur d’un bel ensemble architectural climatisé (appréciable en juin!), quelques cafés sympas en prime!

  2. gilliat

    je ne trouve pas Khao San si désagréable…On peut se loger dans de petites rues adjacentes pour pas cher et c’est proche de la seule agence que je connaisse qui organise les voyages jusqu’à mon île préférée. La dernière fois que j’y suis allée j’ai aussi dîné avec une Thaïe dans un très bon restaurant.

    Sinon j’ai un faible pour le musée national trop souvent négligé, j’y ai appris des tas de choses sur la culture thaïlandaise et eu une intéressante discussion avec les deux seules autres personnes qui le visitaient…des iraniennes ! J’aime aussi traîner sur Sanam Luang, c’est calme et il y a toujours des gens en train de jouer au takraw et c’est amusant à regarder. Parfois on assiste à des combats de cerfs-volants (les femelles contre un mâle qu’elles doivent précipiter à terre) et la dextérité des Thaïs est fascinante.

    C’est vrai le bateau est un moyen de transport idéal.

    Bangkok recèle beaucoup d’endroits calmes pour passer une agréable après-midi. C’est une capitale plutôt agréable.

    • Hello Gilliat,
      Merci pour toutes ces infos! En fait, un de mes restaurants préférés se trouve aussi pas loin de Khao San (plutôt un boui-boui sur rue, qui s’appelle Many Friends – mais en thaï! – le meilleur tom yam gai que j’aie pu manger).
      Je ne connais pas Sanam Luang, j’irai voir la prochaine fois :)
      Bons voyages!

  3. Blog Conseils Voyage

    Dommage d’être tombé sur ton artiste aprés avoir visité Bangkok. Pour Chinatown, j’ai été un peu déçu je m’attendais à bien mieu mais il faut dire que c’était en plein dans les manifestations. Peut-être que je ne suis pas allé assez loin dans le quartier. Dommage!

  4. Julien

    Hello,
    sympa le blog :)

    une bonne adresse pour un mukata?

  5. Je vais 1 mois en Thailande, et je suis ravie d’être tombée sur ton blog. Il est super complet, je débute avec 2 jours à Bangkok. Je vais donc m’inspirer de ton article pour organiser mes premiers jours ;-)

  6. Nous notre petit coin préféré loin des touristes c’est le quartier Ari ! Petit village où se retrouvent les jeunes thaïs branchouilles le soir et locaux de tous horizons mais pas un touriste, on y flâne entre échopes de rue, petits magasins, de super restos, cafés et hotels sympas. Entre le centre et Chatujak, c’est carrément le top ! <3 nos bonnes adresses sont sur le blog ;-) on testera les tiennes lors de notre prochain séjour !

  7. stéphane LATEULERE

    Salut Corinne,

    Superbe blog remplie d’idée. Je pars en novembre avec mon épouse en Thaïlande pour 10 jours. Je souhaite visiter Chiang Mai (3 jours) et participer au Loy Krathong. j’aimerais également faire l baie d’ao phang nga (beaucoup de touriste ??) ou une plage paradisiaque.
    Peux tu me dire quel est le meilleur moyen pour se déplacer (avion, train ??) a partir de bankok.
    merci

    Bonne continuation

    Stephane

    • Salut Stéphane! Il n’y a pas vraiment de meilleur moyen, c’est plutôt ce que tu préfères en termes de durée/confort. Les trains sont assez lents mais le paysage peut être beau à voir. J’avais pris l’avion pour Phuket personnellement. Et dans la baie, il y a du tourisme oui, dans certains endroits plus que d’autres (tu peux voir mon article sur la région de Phang Nga ici).

  8. may

    Ton article est superbe !!
    Vraiment un guide bien détaillé qui m’aide énormément à préparer notre escapade dans la capitale thaïlandaise. Merciii

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami