Vie Nomade • Le blog voyage et culture, depuis 2008À proposPresseProContact
Guides &
bons plans
Corinne

Bangkok en détails: Chinatown

Même si j’aime Bangkok toute entière, j’apprécie particulièrement revenir me balader dans le quartier de Chinatown. Ici, la ville nous dévoile le meilleur de son métissage, sur un rythme de vie profondément chinois.

L’avenue de Yaowarat et ses enseignes lumineuses rappellent Hong Kong. Les marchés y sont remplis de curiosités culinaires dont on n’a franchement pas le moindre idée. Les temples sont ornés, raffinés, peinturlurés, gardés par d’inquiétants dragons chinois. Et puis, tout d’un coup, sans même s’en rendre compte, on se retrouve au milieu des gulab jamun, jalebi et autres pâtisseries indiennes. Bienvenue de l’autre côté de la rivière, à Phahurat, Little India!

Le canal qui sépare Chinatown de Little India

Le canal qui sépare Chinatown de Little India

Psst, vous allez à Bangkok?

Cet article est entièrement dédié au quartier de Chinatown, mais vous pourrez découvrir encore plus de belles adresses et d’idées de visite dans mon Guide du séjour parfait à Bangkok. Si vous cherchez où dormir, sachez que j’ai testé plusieurs hôtels à Bangkok (dont un certain nombre à Chinatown): vous en saurez plus en suivant le lien. Et pour le plein d’inspiration voyage, découvrez mon Carnet de voyage à Bangkok, il vous emmènera à travers ses quartiers, à la rencontre de ses gens. Bonne lecture!

Contenu de l’article

Chinatown, un marché à ciel ouvert

Déambuler entre Yaowarat Road et Charoen Krung, les deux artères principales du quartier de Chinatown à Bangkok, c’est une expérience en soi. Centre névralgique du commerce de l’or en Thaïlande, vous y apercevrez mille bijouteries, alternées par des statuettes, des stands de nourriture de rue et autres curiosités. Les allées perpendiculaires font un marché constant: de jour, un ménage de produits à l’aspect et à l’odeur inconnus, de nuit une célébration du goût à laquelle tout un chacun est invité. Ne manquez surtout pas ma ruelle préférée, Itsara Nuphap / Yaowarat 6, qui abrite le Talat Kao (Marché Kao). En plus d’un bon plongeon dans un univers en soi, vous y découvrirez aussi un très joli temple (je vous en dis plus en bas).

Talat Mai, marché à Chinatown, Bangkok

Une visite à Sampeng Lane sera certainement de circonstance: ce marché en gros relie Chinatown à Phahurat et débouche sur un canal bordé d’habitations, de linge qui sèche, de stands et parfois de performances bizarres qui laissent même les habitants pantois.

Marché de Sampeng Lane, Chinatown, BangkokMarché de Sampeng Lane, Chinatown
Le marché de Sampeng Lane, qui relie Chinatown à Little India
Sampeng Lane à Bangkok

Pour retrouver un peu de quiétude, dirigez-vous vers le nord du canal, côté est. Les murs ont été décorés de très belles oeuvre de street art où il n’est pas rare de voir prendre place des sessions photographiques (ou plutôt instagrammesques) thaïlandaises.

Street art à Sampeng Lane, Chinatown

D’autres marchés à découvrir à Chinatown, Bangkok:

  • Pour faire le plein de couleurs, découvrez le marché aux fleurs de Pak Klong
  • Baladez-vous entre les textiles et les épices de la minuscule Little India (Phahurat)
  • Old Siam Plaza est un centre commercial un poil vieillot, mais rempli de stands de douceurs thaïlandaises (entre autres). Vous y trouverez aussi certainement des souvenirs à ramener à la maison.

Manger (chinois) à Bangkok? À Chinatown, of course!

À Chinatown, il est plus facile de trouver une soupe d’ailerons de requins (oui, je sais… et non je n’en mange pas) qu’un sauté à la thaïlandaise. Mais fear not! Il y a toute de même une bonne sélection d’adresses sans ailerons, concombres de mer, etc. (ou alors la possibilité d’aller manger indien, si vous préférez).

Si vous ne savez pas vraiment par où commencer mais que vous êtes terriblement curieux, pourquoi ne pas prendre un guide? J’ai testé un food tour dans les vieux quartiers de Bangkok qui, malgré mes bonnes connaissances, m’a appris une foule de choses et je regrette de ne pas en avoir pris un à Chinatown. Next time! J’en ai dénichés quelques-uns qui ont l’air sympathiques comme ce food tour à Chinatown de nuit ou le Chinatown Food Discovery. Ce dernier vous emmènera aussi à la découverte d’attractions moins culinaires comme les temples ou le marché aux fleurs.

Un food tour dans les meilleurs restaurants de Bangkok

Un poulet aux herbes façon Issan, lors de mon food tour à Bangkok.

Mes adresses préférées pour manger à Chinatown:

  • On Lok Yun (petit-déjeuner): Cette petite perle tenue par une famille chinoise propose d’incroyables petits-déjeuners, sucrés comme salés. Dans cet établissement sans chichis, on vous ressert du thé à volonté.
  • Hua Seng Hong (chinois): Ce restaurant a une très bonne réputation à Bangkok et il sert des plats typiquement chinois ainsi que des dim sum. Il y a malheureusement aussi ces foutus ailerons, désolée.
  • The Canton House (dim sum): L’adresse facile pour ceux à qui la cuisine chinoise fait un peu peur. Ici vous pourrez empiler vos portions de dim sum comme si vous étiez à Hong Kong.
  • Yoo Fishball (soupe de nouilles): L’option la moins chère! Choisissez les ingrédients qui composeront votre délicieuse soupe de poisson.
  • Une bonne adresse indienne? Je n’en ai malheureusement pas à vous recommander, car ma dernière visite remonte à des années. Mais vous ne risquez que trop rien à suivre votre nez…
  • The Polar Cups: Pour prendre un vrai café à Chinatown.
Meilleur restaurant de Chinatown: on lok yunManger à ChinatownManger à Chinatown, Bangkok: les dim sum
De gauche à droite: On Lok Yun – Yoo Fishball – The Canton House

Dormir à Bangkok: hôtels et guesthouses de Chinatown

Pourquoi ne pas dormir ici plutôt qu’à cette sempiternelle Khao San? Chinatown offre une belle palette d’options, pour les petits budgets comme pour les plus grands.

Mon préféré dans l’absolu a été le Shanghai Mansion, où vous aurez l’impression de revivre le sublime des années trente chinoises. Si vous préférez un endroit un peu plus chill, mais néanmoins très bien décoré, optez pour le 103 Bed and Brews, posé sur Soi Nana: vous pourrez aussi y déguster de délicieuses bière artisanales. Pour les plus budget d’entre nous, Our Secret Base fera largement l’affaire. Etablissement tout neuf et ponctué de bonne humeur, il est propre et confortable.

Je vous parle en détail de ces hôtels et de tous les autres hôtels de Bangkok que j’ai testés, le tout agrémenté d’informations sur les prix, la qualité du séjour et de belles photos des établissements et des chambres.

Shangai Mansion, hôtel à Chinatown, Bangkok

Le plus bel hôtel de Chinatown: le Shanghai Mansion

Dormir à Chinatown, Bangkok

Les temples de Bangkok Chinatown

Mon temple préféré à Chinatown n’est certainement pas le plus faste et je crois que je l’aime particulièrement simplement parce qu’il est planqué dans le coin de la minuscule ruelle du Talat Kao (Marché Kao). Le Leng Buai Ia Shrine m’est apparu pour la première fois comme une surprise et j’y suis, ma foi, restée attachée. Il semble être un endroit de détente ombragé et agréable pour toutes les tranches de la population. Une année j’y vois un match de volleyball, une autre un type qui fait une sieste.

Leng Buai Ia Shrine, temple au coeur du marché de Chinatown
Temples à Chinatown, Bangkok
Temples à Chinatown, Bangkok

Mais il y bien sûr des temples qui valent largement le détour à Chinatown, même s’ils ne sont pas les plus célèbres, comme par exemple le Wat Chakrawat, un complexe de bâtiments au style très raffiné, avec de belles touches de rouge et d’or. Il abrite deux crocodiles rescapés que les moines nourrissent tous les jours à coups de gros steaks, c’est assez impressionnant à voir! Il n’y a pas beaucoup de touristes ici, mais beaucoup de thaïlandais qui se détendent, viennent prendre leur lunch ou participent à la vie du temple.

Wat Chakrawat, le templs aux crocodiles de Bangkok Wat Chakrawat, le templs aux crocodiles de Bangkok
Wat Chakrawat, le templs aux crocodiles de Bangkok
Wat Chakrawat, le templs aux crocodiles de Bangkok

Autre curiosité locale, le Wat Traimit qui abrite le célèbre Bouddha d’Or. La petite histoire veut que dans les années trente, des travaux de réfection forcèrent les habitants à déplacer une immense statue de Bouddha en stuc à la pagode du Wat Traimit. Elle resta abritée sous un simple toit de tôle jusqu’au jour où la grue qui devait la déplacer la lâcha malencontreusement dans la boue. Lorsque l’on revint la nettoyer on découvrir que le stuc recouvrait de l’or massif . On suppose que lors des invasions birmanes, les habitants avaient ainsi dissimulé sa valeur pour éviter qu’elle soit enlevée. Avec ses 3m de haut et ses 5,5 tonnes, c’est la plus grande statue en or du monde!

Wat Traimit à Chinatown

D’autres temples à voir à Chinatown

  • Wat Mangkon Kamalawat, le plus grand temple bouddhiste chinois de Thaïlande où sont célébrés le Festival Végétarien et le Nouvel An Chinois.
  • Wat Kanikaphon, l’on raconte qu’il ait été fondé par la propriétaire d’un bordel vers la fin du XIXè
  • Li Thi Miew, au bord de la rivière (voir photo ci-dessous)
Temple Li Thi Miew à Chinatown

Couvrez-vous lorsque vous visitez un temple!

En Thaïlande, les sites bouddhistes sont sacrés et, que l’on soit croyant ou non, il est de toute décence de respecter les coutumes en se couvrant les épaules et les cuisses. Je prends toujours dans mon sac un châle pour les épaules. Si vous avez oublié, pas de souci: vous pouvez en général emprunter, voire louer (cela dépend du temple) des châles pour vous couvrir.

Sortir à Chinatown

Nouveau repère d’amateurs de bières artisanales et de hipsters en tout genre, Soi Nana est le petit nouveau de la scène nocturne de Bangkok. Un univers de guesthouses et petits hôtels au design vraiment cool (voir adresses dans le chapitre du dessus!) et de bières d’ici comme d’ailleurs à déguster à la lumière des lampions de la ville.

Outre boire des bières, si vous avez la rare opportunité d’assister à un spectacle d’opéra chinois, n’hésitez surtout pas. J’en rêve un peu… Vieux de presque mille ans, cet art impliquant performances de chant et de théâtre, maquillages et costumes impressionnants s’est transformé au cours des dynasties chinoises et jusqu’à aujourd’hui… Hélas mourant, il a été reconnu comme patrimoine immatériel par l’UNESCO. Pour plus de chances d’en voir, rendez-vous (si vous l’osez!) à Chinatown durant le Festival Végétarien, ou le Nouvel An Chinois (plus d’informations dans Evénements).

Chinatown la nuit

À voir aussi à Chinatown

Song Wat Road – Il y a un siècle, Song Wat Road était le centre névralgique du commerce du riz. Ce coin de la ville fourmille aujourd’hui du commerce des artisans. Tubes colorés, pièces mécaniques brillantes ainsi qu’une forte odeur de caoutchouc brûlé contrastent avec les abords paisibles de la rivière Chao Phraya. J’ai adoré me balader entre les pièces colorées et luisantes de toutes les formes et discrètement observer tout ce monde au travail.

Song Wat Road à ChinatownSongwad, la rue des artisans à Bangkok

Le fleuve Chao Phraya – Comme le quartier de Chinatown longe le fleuve, il y a divers points de vue à y dénicher pour divaguer en regardant les embarcations passer.

Autel à Erawan, au bord de la rivière à Chinatown, Bangkok

Autel au dieu Erawan, au bord de la rivière à Chinatown, Bangkok

Au bord du Chao Phraya, Chinatown

La porte de Chinatown – Chaque Chinatown a sa porte, et Bangkok ne fait pas d’exception: cet impressionnant monument trône au beau milieu d’un rond point un peu fou (attention lorsque vous traversez la route).

La porte de Chinatown à Bangkok

Déambuler à l’excès dans les rues de Chinatown – Afin d’y observer la vie locale et d’y dénicher les très belles bâtisses coloniales boisées, typiques de l’architecture sino-portugaise (mélange d’architecture portugaise et chinoise).

Architecture coloniale à Bangkok: le style sino-portugais Les rues de Chinatown à Bangkok Architecture sino-portugaise à Chinatown

Evénements et festivals à ne pas manquer

  1. La Foire de Chinatown (a eu lieu ce 28 janvier). Les habitants de Soi Nana s’approprient des rues pour célébrer la vieille ville de Bangkok autour de l’art, de la musique et de l’architecture. En savoir plus sur la page Facebook de la Foire de Chinatown.
  2. Le Nouvel An Chinois se célèbrera cette année (2018) le vendredi 16 février 2018. Venez voir d’impressionnants défilés de dragons et autres créatures au son des pétards!
  3. Le Moon Festival (ou festival de la mi-automne) aura lieu cette année (2018) le 3 octobre 2018. C’est littéralement une ode à la lune et l’on y déguste de délicieux mooncakes, les gâteaux de lune. Il y a un tas de légendes et de faits reliés à cette fête à découvrir sur la fascinante page consacrée au festival de la mi-automne sur Wikipédia.
  4. Le Festival Végétarien (ou Festival des Neuf Dieux Empereurs) est une festivité d’origine chinoise qui se tient chaque année dans diverses villes de Thaïlande et bien entendu aussi à Bangkok puisqu’elle abrite la plus grande communauté chinoise du pays. Les dates changent chaque année, la fête se basant sur le calendrier lunaire (neuvième mois). Elle dure neuf jours et cette année (2018), elle se tiendra du 8 au 17 octobre. J’ai eu l’opportunité de le découvrir à Takua Pa, dans la province de Phang Nga et je vous raconte tout de son origine, des croyances et traditions qui y sont reliées dans mon article Takua Pa – Médiums, pétards et véganisme.
Festival Végétarien à Takua Pa, Thaïlande

Festival végétarien en Thaïlande

Chinatown en pratique: transports

Outre ses milles beautés, le quartier héberge la gare centrale de Bangkok: Hua Lamphong. C’est d’ici que vous pourrez prendre vos trains vers votre prochaine destination thaïlandaise! L’offre d’hôtels et d’hébergements à Chinatown est très large et il y a de la place pour tous les budgets (voir ma liste plus haut). On en trouve facilement à juste dix minutes à pied de la gare. Pratique, surtout lorsque l’on doit embarquer aux petites heures!

Si vous venez des quartiers de Samsen ou de Khao San, prenez le bateau pour vous rendre à Chinatown. Vous pouvez vous arrêter à trois ports différents selon le sens de votre visite, mais demandez bien les directions aux gens car une fois coincés sur les bateaux blindés de gens, c’est parfois difficile de sortir au bon moment. Ports possibles: Rajini N7 – Memorial Bridge/Saphan Phut N6 – Ratchawong.

Il y a aussi une station de métro (celle de la gare, Hua Lamphong), des bus de toutes sortes (Google Maps devrait pouvoir vous aider dans tous les cas) où, comme le font volontiers les locaux, une ride Uber ou Grab si vous êtes chargés, pressés, fatigués, etc. Cette dernière option marche du tonnerre à Bangkok et vaut vraiment le coup si vous êtes à plusieurs… Mais il faut absolument éviter les heures de pointe.

Aller plus loin…

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Partagez cet article avec un ami