Histoires
d'ailleurs

En (longue) route vers le Québec

Publié le • Dernière mise à jour:
J’ai enfin quitté l’ennuyeuse Los Angeles… mais ce n’est que partie remise: retour au début de l’année qui s’en vient.

Pourquoi? Mon copain a décidé de quitter la tout aussi ennuyeuse (non en fait, quand même nettement moins) Hong Kong pour se lancer dans des études de réalisateur. Oui, c’est pour ça que j’étais coincée là! Heureusement, on ne me coince jamais suffisamment et me revoilà donc sur la route, enfin!

L’objectif est de passer Noël avec mon amie Evelyne, rencontrée il y a deux ans en Thaïlande; elle vit au Québec. Ce bout de pays, c’est mon plus vieux rêve de voyage: j’avais à peine 17 ans que je criais haut et fort (à qui voulait bien l’entendre) que ma vie serait faite d’une cabane, perdue au fond des bois au Québec, et de beaucoup d’encre et de papier.

À la recherche d’un bon plan aller-retour en avion, j’ai séché. C’était très cher pour mes moyens. Les alternatives ne se sont cependant pas faites attendre: Greyhound et Amtrak, respectivement bus et trains.

Greyhound pour Las Vegas

Bon, c’est un tantinet plus long du coup. Mais, pour la même somme que j’aurais dépensé pour un billet d’avion (autour de 700$) je me paie le luxe de visiter un tas de choses sur le chemin. J’en ai pour mon argent! J’ai donc pris un premier Greyhound vers Las Vegas, où pour une nuit j’ai découvert la folie des casinos, des centres commerciaux de luxe en masse (et vides) et autres dont je vous parlerai bientôt.

Casino à Las vegas

Puis, j’ai quitté l’étincelant eldorado pour la très calme Salt Lake City dans l’Utah. Elle m’a d’ailleurs surpris en très bien, elle est ravissante. J’ai passé une nuit chez une couchsurfeuse très sympathique.

Salt Lake City

Je m’apprête à tracer le Colorado, jusqu’à Denver, sur le célèbre California Zephyr qui promet de m’offrir des vues spectaculaires. C’est le point phare visuel de l’aller; je me réjouis de ces quinze heures de train qui s’approchent vitesse grand V.

Voilà où j’en suis pour le moment! Une fois à Denver je m’envolerai vers Boston sur la côte est, puis prendrai encore un train, vers Montpelier, une petite ville perdue dans le Vermont où m’attend Laura, une chouette amie rencontrée à Taïwan… et puis finalement, le bus vers Montréal, et un train vers Québec où je retrouverai la canadienne la plus sympa au monde.

Pas fini… je redescendrai avec elle sur Montréal pour y passer Noël, et puis je retrouverai le Prince à New York pour le Nouvel An… ça va en faire, des trucs à tracer!

Voilà pour la liste des réjouissances… Je me réjouis de partager avec vous mes impressions sur toutes ces destinations!

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(10 commentaires)

  1. « j’avais à peine 17 ans que je criais haut et fort (à qui voulait bien l’entendre) que ma vie serait faite d’une cabane, perdue au fond des bois au Québec, et de beaucoup d’encre et de papier. »
    J’adooore!

    Bonne route, et bonne réalisation de ce vieux rêve :)

  2. J’aimerais bien y être!

  3. Bon voyage! Je suis un tantinet jalousie!;) Bonne découverte du Québec également!

  4. Hi Corinne,

    Ton article est très intéressant. Je suis déjà allé plusieurs fois à Los Angeles mais personnellement je n’aurais jamais eu le courage ni la patience de faire la route de Los Angeles au Québec en bus. Quelle patience, je te félicite ! Mais tu as du en voir du paysage !

    Quel est ton meilleur souvenir lors de ce très long voyage en bus ?

    @ bientôt,

    Kamal Le Marocain

    • Hello Kamal!
      Oh oui, du paysage incroyable :) Très différent de tout ce que je connais.
      Mon meilleur souvenir c’était le train de 15h à travers le Colorado, où j’ai fait des rencontres très spéciales. Les gens qui prennent le train en Amérique semblent être une foule très différente et colorée, avec laquelle je me sens dans mon univers. J’espère trouver le temps d’en parler bientôt!
      Prends soin de toi!

  5. Je passe et je lis… un peu de machisme tiens : je suis impressionné par ta maîtrise de la logistique d’étapes en étapes. Evidemment, l’expérience faisant c’est facile mais il suffit d’un retard au milieu et le plan tombe à l’eau. Serré serré.

    Je parcours les posts sans ordre particulier donc ne t’étonne pas si je commente de façon aléatoire ;)

    • Haha, je ne relèverai pas le machisme!
      Non, pas trop de risques, j’essaie toujours de prévoir un temps de battement suffisant. Par contre là je viens de me taper 3 avions avec 1h de layover seulement à la suite et je dois dire que je suis surprise d’être arrivée :p Mais bon, c’est ça quand le budget ne permet pas de folies!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami