Vie Nomade • Voyage, culture & contre-courant, depuis 2008À proposPresseProContact

Belles
Destinations

Corinne

Les plus beaux voyages en train d’Europe

Il paraît que quand on aime, on perd de son objectivité. Je suis pourtant convaincue du contraire: chaque détail est guetté et prend une importance des plus capitales, les émotions s’accentuent (on ressent plus fort!), nos perspectives se font certes plus positives (mais il ne s’agit que de perspectives, n’est-ce pas?). Mon amour pour les trains n’est certainement un secret pour personne et, histoire de vous livrer encore plus de perspectives quant à la beauté d’un voyage en mouvement, j’ai souhaité laisser la parole à trois autres amoureuses de train. Chacune, dans son style bien à elle, vous emportera dans son voyage ailleurs. Bonne lecture!

Mes voyages en train préférés

Certes en train, je suis émerveillée par un rien. Mais j’ai quand même mes trajets préférés! Si vous avez la chance d’effectuer un long trajet en train en Europe, ne manquez pas ces itinéraires s’ils se trouvent sur votre parcours:

  • Berlin – Prague: Longez les rivières de l’Elbe de de la Vlatava, épiez les petites embarcations de tous genre et traversez des villages intemporels.
  • Narbonne – Barcelone: Longez la côte et entrez en Catalogne par la petite porte. Les rochers, la mer, les habitations suspendues et l’élan du soleil espagnol, quasi omniprésent, rendront ce trajet inoubliable.
  • Innsbrück – Vienne: Bucolique! Vous êtes dans les vallées verdoyantes de l’Autriche, entre les sommets enneigés. Vous longerez les chalets et les villages colorés.
  • Thessalonique – Athènes: À droite la montagne, à gauche la mer, le meilleur des deux mondes!
  • Lausanne – Palézieux (Suisse): Ce court trajet (à peine une vingtaine de minutes) vous offrira un regard sur l’époustouflant Lavaux, région de vignobles en terrasses inscrite au patrimoine de l’UNESCO.
Les plus beaux trajets en train en Europe

Par ma fenêtre de train, quelque part entre l’Autriche et la Suisse

Entre la Norvège et la Suède, sous le cercle arctique

Par Adeline Gressin

Les voyages en train n’ont pas besoin d’être longs pour être exceptionnels. C’était un jour de fin d’hiver dans le nord de la Norvège. Après une escale à Narvik et avant de partir vers les îles Lofoten, je décide de traverser la frontière et passer à Riksgränsen en Suède. Cet aller/retour sur la journée vers une station de ski s’annonce hors du temps. En montant dans ce train, je n’avais clairement pas conscience de ce que j’allais vivre.

A peine la petite gare de Narvik quittée, le train serpente à travers les paysages enneigés. De petites maisons de bois peintes en rouge et blanc parsèment les montagnes. Sur les hauteurs la vue sur les fjords est vertigineuse. Mes yeux tournés vers l’extérieur, je savoure chaque instant de ce court voyage qui dure à peine une heure. Intensité, beauté, pureté, la Norvège en hiver à l’état pur. Plus que la destination, c’est le voyage qui m’a marquée. Dans le wagon, tout le monde a le regard rivé vers les fjords. L’ambiance est calme, à l’image de ces paysages sauvages qui défilent derrière les vitres. De temps à autres, nous nous arrêtons dans de petites gares, perdues au coeur de ces terres blanches de neige. Un peu de vie dans ces campagnes isolées. Rêvasser au chaud derrière ce paysage qui défile est bien la meilleure des activités dans ce train des montagnes.

Voyager en train entre la Norvège et la SuèdeVoyager en train en Scandinavie
Photos © Adeline Gressin

Arrivée à Riksgränsen, je regrette presque de ne pas être restée dans ce wagon qui m’aurait guidée à travers la Laponie puis descendue jusqu’à Stockholm ou Oslo son terminus. Je me dis que ce doit un chouette trajet à faire. Profiter de la lenteur du voyage au cœur d’une nature exceptionnelle et rester des heures à voir défiler la variété des paysages scandinaves.

Quelques années après ce voyage, je ne me souviens plus vraiment de la station de ski en question par contre cette escapade en train à travers les fjords est marquée à jamais dans ma mémoire.

À lire aussi sur Vie Nomade: Vers la Norvège en train (un coup de foudre)

À propos d’Adeline

En 2010, Adeline qui la France pour faire un tour du monde d’un an en solo. Suite à cette aventure, elle quitte son travail dans la publicité et devient rédactrice web dans l’univers du voyage, sur son blog Voyages etc. et ailleurs. Si vous avez aimé son histoire enneigée, découvrez ses autres récits sur la Norvège.

Voyager en train en Europe

Photo © Adeline Gressin

Voyage dans le temps dans la vallée du Douro, au Portugal

Par Audrey Nguyen

A l’arrivée des beaux jours et jusqu’à la fin des vendanges, il y a dans la vallée du Douro, au Nord du Portugal, une vieille locomotive qui s’active: celle du train historique du Douro. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco pour la qualité de ses vins et la beauté de ses paysages, la région du Alto Douro est un bijou façonné par une tradition séculaire bien ficelée. Pour avoir le privilège d’en admirer la beauté, la compagnie ferroviaire portugaise (CP) a réouvert la vieille ligne qui parcourait déjà, jadis, les 47 km de voies ferrées qui séparent Régua de Tua. C’est donc par une belle journée d’octobre, alors que les vendanges touchaient à leur fin, que j’ai pris mon billet pour un voyage dans le temps.

Train historique du Douro, PortugalTrain historique du Douro, Portugal
Photos © Audrey Nguyen

Si le Vapeur 0186 possède encore ses 5 wagons d’origine de 1925, tout de bois revêtus, sa locomotive, elle, a revu quelques ajustements pour fonctionner au diesel et à la vapeur, plutôt qu’au charbon. Ce qui n’est pas plus mal pour notre porte-monnaie, comme pour nos poumons. Le train est bondé et l’excitation, bien palpable. Après quelques coups de klaxon et beaucoup de vapeur, nous voici aux premières loges d’un très beau spectacle. Les plateaux de vignes à portée de vue, le fleuve qui reflète la lumière… C’est magnifique. Bon, encore faut-il savoir jouer des coudes pour avoir un bout de fenêtre inoccupé! Je me glisse sur la plateforme arrière du train. C’est bruyant par ici, mais ça me plait.

Il faut savoir que notre parcours est unique et qu’aucun autre véhicule ne passe par ici. V.I.P, je vous dis! D’ailleurs, le train est salué et même applaudi, à chaque fois que l’on croise quelqu’un. Quelle classe!

Train historique du Douro, Portugal

Photo © Audrey Nguyen

Pour une expérience des plus authentiques, le staff s’affaire à vous servir des bonbons du coin, un verre de Porto et une petite bouteille d’eau. Un groupe de folklore local ambiance les wagons. C’est un peu la fête là-dedans! Une pause est prévue à la gare de Pinhão, le temps d’en admirer les azulejos, de prendre un verre puis de faire le plein de produits locaux. Mais ce que j’attends moi, c’est le moment où ils vont remplir la locomotive, au prochain arrêt! Puis hop, il est déjà l’heure de faire demi-tour…

Voilà une virée de trois heures qui devrait vous marquer. Malgré l’agitation à bord du train qui est peu propice à la détente (mais une paire d’écouteurs fait l’affaire), j’ai adoré cette expérience. Le paysage, le vieux train, l’ambiance générale, c’était super! Alors si vous êtes de passage à Porto et que vous souhaitez faire une petite escapade au coeur du Douro, prenez votre billet!

À lire aussi sur Vie Nomade: Porto la bipolaire

À propos d’Audrey Nguyen

Audrey, passionnée par le Portugal et sa culture, a décidé d’y poser ses valises. Du coup, elle partage ses coups de coeur et ses coups de gueule sur son blog, Bom Dia Portugal, pour vous faire découvrir ce fabuleux petit pays.

Train historique du Douro, Portugal

Photo © Audrey Nguyen

Emprunter le train historique du Douro

En circulation de Juin à Octobre. Rendez-vous sur le site de la CP pour le calendrier et les prix. Tarifs: à partir de 37,50€ par adulte, 19€ par enfant. Vous trouverez également des billets combinés, au départ d’autres villes! En savoir plus sur le blog d’Audrey.

Bucarest-Vienne, Rencontres dans l’Est

par Jenny Diab

Le trajet qui m’a le plus marquée, c’était en août 2014, lorsque je quittais Bucarest en Roumanie pour rentrer en France. Mon voyage se terminait après trois semaines à vadrouiller dans l’Europe du Sud-Est. Il n’était pas direct bien sûr, il reliait Bucarest à Vienne en passant par la Hongrie. C’était un trajet très long, un peu plus de vingt heures, mais c’est mon meilleur souvenir de ce voyage.

Plus beaux voyages en train d'Europe

Photo © Jenny Diab

Je suis montée dans un vieux train, similaire aux inter-cités qu’on peut trouver en France. J’étais dans un wagon où il n’y avait que des couchettes et, par chance, nous n’étions que deux dans mon compartiment. À six ça aurait été invivable! Je me suis donc dit que j’allais bien dormir. Et puis, malgré l’ancienneté du train, « oreiller, drap et couverture » étaient fournis: plutôt classe au final!

J’ai commencé à sympathiser avec la fille qui était avec moi. Elle était roumaine et rentrait en Allemagne pour ses études. Pour passer le temps, elle mangeait. Oui je sais, c’est dingue… Et d’ailleurs je crois que c’est à partir de là que les fous rires ont commencé. Elle m’a proposé un burger que j’ai refusé et elle m’a répondu « Non, mais vas-y, j’en ai acheté dix »! Dix burgers? « Ben quoi, le trajet est long! ».

En plus des fous rires, c’était très intéressant de voyager avec elle. On regardait ensemble les paysages roumains défiler, les maisons gypsy, comme ils disent chez eux. Elle m’expliquait un peu sa culture et les traditions roumaines. Nous avons aussi échangé sur les clichés que les Français ont des Roumains et vice versa, ce qui nous a encore beaucoup fait rire: du gros n’importe quoi!

On a fini par se rendre au bar. Aux couleurs rouges cabaret, il était très chic mais très vieux: rien à voir avec ceux des trains modernes. On y a rencontré un gars qui était venu rendre visite à sa famille en Roumanie et qui rentrait en Suisse.

Plus beaux voyages en train d'Europe

Photo © Jenny Diab

On ne s’était jamais rencontrés avant, mais on se racontait nos histoires de voyage comme si on avait été potes depuis toujours. Je leur ai raconté que je rentrais du Maroc et que là-bas, durant le ramadan, les Marocains mettent le casque au mouton sur la mobylette. Personne n’y croyait, ils étaient morts de rire et pourtant, c’est du vécu!

Ils ont fini à tel point bourrés que lorsque la douane a examiné la pièce d’identité de la jeune fille, ils ne la reconnaissaient pas, car elle avait perdu beaucoup de poids par rapport à la photo. Effrontée, elle leur a lancée un « But look it’s me !!! ». La situation était tellement cocasse que je n’ai pas pu m’empêcher de rigoler. Je me suis même dit qu’ils allaient nous virer du train… Mais les gardes ont fini par éclater de rire aussi!

Et puis, à défaut de nous virer du train, ils nous ont virés du bar, car il fermait! On n’a pratiquement pas dormi de la nuit. On a tellement ri que même quand j’ai réalisé que j’allais rater mon train pour Munich, on rigolait.

C’est ça qui me plait quand je voyage en train, c’est les rencontres improbables qui vous marqueront toute votre vie! Ce sont sûrement des gens que je ne reverrai jamais, mais avec qui j’ai tellement partagé en une nuit! Les trajets peuvent être très longs et c’est plus enrichissant de les partager avec les autres passagers que de rester dans son coin.

En tout cas, je vous confirme que les Roumains adorent faire la fête et qu’ils ont une sacrée descente! Si vous faites l’Europe de l’Est en train avec Interrail et que vous faites ce trajet, allez au bar, vous ferez des rencontres extraordinaires!

À lire aussi sur Vie Nomade: Les campagnes de Transylvanie, en train

À propos de Jenny

Jenny sillonne le monde en solo depuis plus de 6 ans avec son sac à dos. Sur son blog, vous pouvez retrouver plein de conseils pratiques pour « Voyager au féminin » et pleins de bons plans pour des citytrips. Elle a découvert le voyage en train il y a quatre ans grâce au Pass Interrail. Séduite, elle a renouvelé l’expérience trois fois avec au total quatorze destinations. Elle vous livre tous ses secrets pour bien voyager avec un Pass Interrail sur son site.

Les voyages en train vous fascinent aussi?

Découvrez toutes les histoires de trains de Vie Nomade: du rail trip infini à l’échappée belle! Parcourez avec moi les Etats-Unis, l’Europe de l’Est ou… la moitié de l’Europe.

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

La Newsletter Nomade

100% naturel et sans spam
lisez la notice pour en savoir plus

J'aime Vie Nomade!

Rédiger un commentaire?

(6 commentaires)

  1. Nous adorons les voyages en train et avons deux Interrail à notre actif: le premier d’Athènes à Trieste à travers les Balkans et le 2ème en Scandinavie (jusqu’à la Laponie, en passant justement par Narvik) en plein hiver. Nous prenons bonne note de tous ces bons plans et espérons avoir la chance de les découvrir de près un jour :-) Merci!

  2. Superbe article ! J’adore voyager en train et j’ai d’ailleurs un petit tour d’Europe de deux mois en majorité par ce biais, en commençant par le Riviera Express, direct qui relie Nice à… Moscou en la bagatelle de 47 heures. Partie de nuit, j’ai adoré me réveiller au milieu des Alpes autrichiennes et voir défiler l’Europe de l’Est. Grand moment aussi lors de la traversée du Belarus, si différent des pays d’Union Européenne. Je ne me suis pas ennuyée une seconde !

    • Oh, je n’avais jamais entendu parler du Riviera Express (mes yeux sont en forme de coeur, juste là)! Je veux bien croire que tu ne t’es pas ennuyée! Voilà, je vais ajouter ça à ma liste de trajets à faire, merci d’avoir partagé ;)

  3. Génial! J’ai principalement voyagé en France en train pendant mes études. J’ai toujours adoré cette expérience même si c’était seulement de courts trajet (5h max).
    Actuellement, on est en voyage en Amérique du Nord et on vient de dépasser la barre des 62h de voyage (San Antonio 》Las Vegas, Salt Lake City 》San Francisco, San Francisco 》Portland).
    C’est toujours des bons moments et on apprécie beaucoup les voitures panoramiques qui permettent d’avoir de bonnes vues sur le paysage. Et qui sont aussi de bons endroits pour faire des rencontres :)

    • Hello Laura! Trop beau comme voyage! Vous avez pris le California Zephyr à Salt Lake City? C’est parmi mes plus beaux voyages, l’Amérique en bus et en train. Il y a quelque chose de particulièrement touchant parmi ceux qui le prennent, et les paysages, leur grandeur, leur vide! Je vous souhaite un max de bonheur sur les rails!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article avec un ami