Vie Nomade • Voyage, culture & contre-courant, depuis 2008À proposPresseProContact

Belles
Destinations

Corinne

Les Géants d’Auvergne

Se balader sur les crêtes de volcans vieux de 65 millions d’années. Effleurer d’antiques coulées de laves. Se mettre dans la peau d’un… dinosaure. Imaginer ce qu’il se passerait si tous ces vieux souvenirs venaient à s’éveiller.

La dernière éruption en Auvergne remonte à seulement 7000 ans. Dieu sait que tout ça est placidement endormi, recouvert d’une végétation à l’air parfois mousseux, parfois enflammé (ah, les rouges de l’automne en Auvergne). Dieu sait aussi que cela pourrait bien se réveiller, un jour. En attendant, que faire d’autre que profiter du spectacle quasi surnaturel qui a été forgé ici, à coups de coulées de laves et d’explosions millénaires? De l’art brut à l’état naturel.

Bon, je suis peut-être particulièrement sur-excitée parce que j’aime ça, les volcans. Mes origines remontent d’ailleurs aux pieds du Vésuve et, depuis aussi longtemps que je m’en souvienne, les cratères de tous types exercent sur moi un magnétisme indiscutable.

Si l’Auvergne, ça ne vous dit rien…

Si vous êtes au minimum de ma génération, vous n’avez pas pu rater les publicités télévisées des années huitante pour Volvic. « Un volcan s’éteint, un être s’éveille »: un coup de marketing phénoménal qui m’avait laissé l’impression de survoler quelque île volcanique fort lointaine et exotique. Et pourtant c’est bien là, en France continentale, à seulement quelques heures de ma frontière.

Jour 1, Ambert

Si vous êtes une catastrophe comme moi, appréciez comment malgré tout mon amour et mon expérience avec les trains, je me suis plantée de direction depuis Genève. Je suis arrivée à Paris plutôt qu’à Clermont-Ferrand, la capitale historique de l’Auvergne: pas exactement la porte d’à-côté. J’ai heureusement pu prendre un train dans l’autre sens et rejoindre, au soir, mes collègues dans la petite ville d’Ambert qui a la particularité de porter le même nom que… son fromage bleu, la délicieuse fourme d’Ambert.

L’Auvergne regorge d’excellents fromages: ils ont ponctué tout le voyage. Pour n’en nommer que quelques-uns qui sonneront peut-être familiers aux Français qui me lisent: cantal, salers, bleu d’auvergne, saint-nectaire…

Dormir à Ambert

À Ambert, j’ai dormi et mangé à La Chaumière. Ce charmant hôtel-restaurant propose des chambres douillettes et modernes. Tout y est parfaitement propre et l’accueil et le service ont été des plus chaleureux. Quant à la très bonne table, je laisse les images en parler…

Hôtel Restaurant La Chaumière à Ambert Hôtel Restaurant La Chaumière à Ambert Hôtel Restaurant La Chaumière à Ambert
Le restaurant de la Chaumière, à Ambert.

Jour 2, sensations dans le parc naturel régional du Livradois-Forez

L’Auvergne après la pluie, c’est un spectacle. L’humidité générée le jour d’avant se soulève doucement entre les rayons du matin et crée un paysage féérique, mystique. Chaque minute passée sur la route est un délice.

Route en Auvergne: PradeauxRoute en Auvergne: Pradeaux

Cette journée se déroulera au plus proche de la nature. La route nous emmène vers Saint-Anthème, au Parc d’activités de montagne de Prabouré (plus d’infos), un domaine de ski familial qui, hors-saison, remplace l’adrénaline des pistes par celle de la grimpe, tout en conservant l’esprit de glisse.

Aussitôt arrivés, on nous sert (et serre!) un harnais, un casque et on nous présente l’entrée en matière (plutôt directe) de la matinée: une tyrolienne, et pas des moindres. Avec ses 800 mètres de long et 110 mètres de haut, c’est la plus haute du Massif-Central.

Auvergne, la tyrolienne de Prabouré

Le départ de la tyrolienne: les brumes nous empêchent de voir le grand moment de vide qui nous attend pour l’instant!

Auvergne, la tyrolienne de Prabouré

C’était court, mais intense! Juste le temps de se transformer en oiseaux.

De l’autre côté, une petite marche nous attend pour rejoindre le sentier qui combine les joies de la via ferrata à la randonnée à pied (parfaitement nommée rando-ferrata). Se succèdent ainsi 1h30 de murs de roche et de sentiers baignés par la lumière matinale, délicatement voilés par ce qu’il reste de la brume. Après des années d’absence sur les murs, je retrouve le plaisir des escarpements, des cordes et du vide sous mes pieds. C’est un parcours à difficulté modérée (AD+), une randonnée « plus » en somme, avec juste ce qu’il faut d’adrénaline.

Domaine Prabouré en Auvergne, rando-ferrata Domaine Prabouré en Auvergne, rando-ferrata
Domaine Prabouré en Auvergne, rando-ferrata

La passerelle au-dessus de la rivière Ance. Lorsque plusieurs y sont engagés, on rebondit un peu, comme sur un trampoline.

Domaine Prabouré en Auvergne, via ferrata Domaine Prabouré en Auvergne, via ferrata Domaine Prabouré en Auvergne, via ferrata Domaine Prabouré en Auvergne, via ferrata Domaine Prabouré en Auvergne, via ferrata Domaine Prabouré en Auvergne, via ferrataParc d'activités de montagne de Prabouré, Auvergne

Parc d’activités de montagne de Prabouré

Le parc est ouvert de juillet à novembre. Un pass pour la tyrolienne et la rando-ferrata coûte 20€. Plus d’infos

À la fin de ce bel exercice, nous nous offrons une halte salutaire à l’Auberge des Pradeaux pour un repas régional à souhait. Après avoir écouté les nombreux éloges de mes collègues ayant pu assister à la dégustation du jour d’avant, je suis impatiente de poser mes papilles sur le fromage local.

Auberge des Pradeaux, Auvergne Auberge des Pradeaux, Auvergne
Auberge des Pradeaux (au Col des Pradeaux, commune de Grandrif). À cette époque de l’année (septembre), on voit partout sur les routes les chasseurs et cueilleurs de champignons. La pluie ne fait d’ailleurs pas peur aux auvergnats: « ça va faire pousser les champignons »! Je déguste une salade de fourme chaude et une assiette de chevreuil.

Nous reprenons ensuite la route pour nous rendre à Saint-Gervazy où m’attend la jolie Ulotte, la jument-licorne qui m’emmènera à la découverte des plaines auvergnates. Après un petit entraînement dans le manège, notre groupe prend la clé des champs pour une balade mémorable. J’aurai un mal fou à me séparer d’Ulotte: je ne sais pas vous, mais il m’arrive d’avoir de gros coups de foudre pour certains animaux (c’est certainement mon coeur d’artichaut à l’oeuvre, ça). Ulotte était attentive, patiente et disciplinée et je serais bien restée là quelques semaines avec elle.

Balade à cheval en Auvergne Balade à cheval en Auvergne Balade à cheval en Auvergne

Centre équestre du Montcelet

Le centre propose des promenades de diverses durées (1h, 2h, la journée) ainsi que de plus longues randonnées (de 2 à 7 jours). Il est aussi possible d’y organiser des formules à la carte et d’y loger. Plus d’informations
Le Bourg, 63340 Saint-Gervazy

Il est temps de reprendre la route. L’Auvergne s’assoupit avec nous… Histoire de mieux se réveiller, arrivée l’heure du dîner! Je garde malgré tout un oeil ouvert car il n’est pas rare, si l’on est attentif, de découvrir quelques impressionnantes créatures comme par exemple le milan royal (d’une envergure allant jusqu’à 1.95m!) et des chevreuils, bondissant au coin des paysages.

Sur la route en AuvergneSur la route en Auvergne
On ne la voit pas, mais la lune est ronde cette nuit, ronde comme un fromage, ronde comme… la fourme d’Ambert!

Nous terminons cette journée au Grand hôtel de Mont Dore ( 2, Rue Meynadier), avec encore un exquis repas régional à La Table de l’Ours.

Pounti, spécialité d'Auvergne Truffade, spécialité d'AuvergneFromages d'Auvergne
À la Table de l’Ours de Mont Dore. Nous commençons le repas avec un pounti, un pâté aux pruneaux et lardons. Suit la truffade, un exquis mélange de pomme de terres et de fromage local. Et, pour terminer en beauté (car on n’a jamais assez de fromage), une dégustation de cantal, de bleu d’Auvergne et de salers.

Les églises romanes d’Auvergne

Si vous êtes un curieux d’histoire ou un amateur de monuments, sachez que l’Auvergne compte cinq églises romanes d’une homogénéité et d’un style particuliers. Ci-dessous, l’église de Saint-Nectaire.

Eglise romane en AuvergneEglise romane en Auvergne

Jour 3, on fait chauffer les semelles

Pique-nique dans le sac, nous prenons la route vers les volcans pour une journée de randonnée. Nous partons du Puy de Sancy (le volcan le plus haut de France, 1’886m) et cheminerons jusqu’à la Vallée de Chaudefour. Je vous parlerai prochainement cette belle marche dans un article dédié, car elle mérite au moins trente photos à elle seule. C’est un magnifique résumé des beautés naturelles de la région: des couleurs sauvages, de vieilles coulées de lave, des chevaux paissant en liberté, de l’eau minérale (gazeuse!) à boire à la source, une chute d’eau sublime. C’est sans hésiter le moment fort de mon automne.

Chute d'eau en Auvergne

Cascade de la Pérouse

Randonnée dans la Vallée de Chaudefour

Un sorbier, rajoutant une couche de feu au paysage.

Randonnée dans la Vallée de Chaudefour Randonnée dans la Vallée de Chaudefour

En fin d’après-midi, nous découvrons le village de Montpeyroux, couronné l’un des Plus Beaux Villages de France. Tranquillité absolue dans les ruelles, quelques badauds endimanchés et nous, dans nos attirails de randonneurs: on fait contraste au milieu de ces pierres bien rangées.

Montpeyroux, Auvergne Montpeyroux, Auvergne Montpeyroux, Auvergne Montpeyroux, Auvergne

Je ne crois pas qu’un seul de mes collègues ne se soit assoupi dans le bus pour le retour vers Clermont-Ferrand. Repus de magnifiques paysages, les sourires sont sur tous les visages, détendus.

Jour 4, sur les cimes

C’est pour moi un jour fort attendu: on va grimper sur le Puy-de-Dôme (1’465m). C’est de là que devrait s’offrir à nous la plus vaste vue à 360° des volcans d’Auvergne: c’est comme être dans la fameuse pub Volvic, en somme.

Le Puy de Dôme
Panoramique des dômes Panoramique des dômes
Le Panoramique des dômes nous emmène au sommet du Puy de Dôme en 15 minutes. Au sommet, il y a un petit espace informatif sur la région et ses volcans et les restes d’un temple romain dédié à Mercure avec son musée. Sachez qu’il est aussi possible d’y descendre ou d’y monter à pied.

Hélas! C’est le gros brouillard qui nous attend au sommet. Avec les magnifiques jours que nous avons eues jusqu’ici, il fallait bien s’attendre à ce que le vent tourne. J’y reviendrai, ma foi.

Puy de Dôme

Ma collègue Jenny tente de percer à travers le brouillard.

En soirée, nous visons une expérience d’un tout autre genre: un parc culturel où nous pourrons apprendre énormément sur l’histoire de la région et de ses volcans, Vulcania. Outre la balade en extérieur entre les dinosaures qui peuplaient les région, reproduits à l’échelle, le parc offre des expériences immersives et ludiques: des simulateurs! On attache nos ceintures, ou on se tient bien aux rampes, et nous voilà partis pour les profondeurs de la terre, sous les volcans, ou encore dans l’éventualité d’une nouvelle éruption. La sensation est rendue presque à le perfection, grâce aux mouvements mais aussi au vent… et même à l’eau (!) qui nous sont projetés à la figure (mais ne vous en faites pas trop pour votre maquillage, mesdames, vous porterez des lunettes 3D).

Vulcania

Vulcania

Le prix d’entrée pour Vulcania varie entre 24 et 28€ par adulte. En savoir plus

Jour 5, Clermont-Ferrand

Retour à la ville pour cette dernière journée en Auvergne. Je découvre Clermont-Ferrand, une ville dont le centre charmant semble être partiellement resté coincé dans le temps. C’est peut-être l’effet de la roche calcaire ou le côté art déco par-ci par-là. Une chose est sûre, elle ne manque pas d’histoire (elle est posée là depuis 2000 ans).

Confiserie Trianon, Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand, Auvergne Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Clermont-Ferrand
Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Clermont-FerrandCathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Clermont-Ferrand
Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption de Clermont-Ferrand
Fromagerie Nivesse à Clermont-Ferrand

La fromagerie Nivesse de Clermont-Ferrand, juste à côté du marché St-Pierre. Ah, que soient bénis les emballages sous vide: j’ai pu préserver les passagers de mon train de la fabuleuse odeur ramenée chez moi! Les quatres fromages ramenés n’auront duré qu’une seule journée…

Dormir à Clermont-Ferrand

J’ai séjourné plusieurs nuits à l’hôtel Océania de Clermont-Ferrand. La literie est au top, de même que l’insonorisation: les chambres sont un petit nid de confort idéal après de très longues journées. Le buffet de petit-déjeuner propose tout ce dont on pourrait rêver au petit matin.

Hôtel Océania à Clermont-FerrandHôtel Océania à Clermont-Ferrand

Remerciements à Atout France ainsi qu’à Auvergne Tourisme pour avoir rendu ce voyage et cet article possibles! Les opinions et choix éditoriaux me sont propres.

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

La Newsletter Nomade

100% naturel et sans spam
lisez la notice pour en savoir plus

J'aime Vie Nomade!

Rédiger un commentaire?

(8 commentaires)

  1. Il est top ton résumé :) Je peux enfin voir ce que tu as fais en détails :)
    Merci pour la photo :p et la mention :D

  2. Je me souviens de mes vacances en Auvergne… Les paysages y sont d’une douceur…

  3. C’est tellement beau !! On dirait un pays mystérieux où on pourrait tomber nez à nez avec des fées et des elfes! (oui je sais j’ai trop d’imagination ahah)

  4. yes ! This is home
    et tes photos font bien honneur aux paysages qui m’entourent, et que je continue de découvrir depuis que j’y ai posé mes valises, il y a de ça 18 mois.

    Lors de ton prochain passage en Auvergne, fais un détour par le Cantal et le Cézallier, c’est fabuleux :)

  5. Alexandre

    Magnifique
    Ça donne très envie.
    Cet article transmet beaucoup d’émotions.
    MERCI.

  6. Escudero Michèle

    Très agréable commentaire, de superbes photos, ça donne envie de découvrir la région. Bonne continuation de découvertes

  7. thierry boukris

    Je connais bien l’Auvergne depuis mes vacances d’enfance mais ta présentation est alléchante savoureuse de joie… ça donne envie d’en bouffer.
    Une belle bouffée d’air pur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article avec un ami