Histoires
d'ailleurs

Premiers pas en Chine et découverte de Hangzhou: Les Chinois et moi

Publié le • Dernière mise à jour:
Après une entrée en matière plutôt tumultueuse, il faut que je me plonge dans le bain. Très chinois, le bain en question.

C’est la suite de: Entre terre et ciel

Ma guesthouse à Hangzhou est jolie, proprette, bien située et regorge de bonne humeur, mais… personne ne parle l’anglais, si ce n’est pour les quelques balbutiements de circonstance.

Coucher de soleil sur le lac de Hangzhou

Coucher de soleil sur le lac de Hangzhou

La guesthouse Q-House, que j’ai découvert un peu au hasard à l’aide de Google Translate (ne cherchez pas à comprendre) n’est visitée que par les touristes chinois. En même temps j’aurais pu m’en douter. Il va falloir faire avec le voeu de silence involontaire durant quelques jours. Mais ce n’est pas vraiment dramatique au fond, car je ne suis que de passage.

Le staff est terriblement souriant, serviable et amical – que demander de plus. Ces jeunes sont prêts à passer des heures sur Google Translate avec moi, histoire d’échanger des bribes d’information, ou simplement tenter de communiquer avec moi. Je lis beaucoup de tendresse et de complicité dans leurs yeux et leurs interactions.

Au jour 1, j’arrive grâce à eux à me procurer de la poudre à lessive, une bassine, et même de l’eau potable: premières ébauches de communication avec mes amis Chinois, check!

Je lave mon linge à la main sur le toit de l’hôtel et je me sens bien, sous le soleil cuisant et citadin de Hangzhou avec l’odeur fraîche de la poudre à laver sous le nez. Je ne cherche pas trop à comprendre pourquoi, mais je me sens complètement dans mon élément. C’est le coup de foudre chinois. Pourtant la Chine faisait partie de ces endroits qui ne m’attiraient pas plus que ça.

Chasse à la bouffe chinoise

Sur mon départ, j’avais entendu des chinoiseries incroyables: « Là-bas, on parle mal l’anglais, et puis, les Chinois, et ben, ils mangent n’importe quoi! ». Et en voyageuse débutante (et mangeuse difficile), cela m’avait un peu effrayé.

Snacks chinois

Gelées au fruits et fausse viande à base de tofu.

Drillée d’avance sur l’importance d’obtenir des menus imagés, histoire d’avoir au moins une vague idée de ce qui pourrait me passer par la panse, je pars donc à la quête de provende, courageusement armée d’un vélo sans vitesses (je félicite ma gestuelle italienne, un atout incroyable pour conclure un contrat avec un Chinois).

Repas chinois

Je réussis à trouver quelque chose de mangeable. Du riz cantonnais, et une soupe aux minuscules crevettes.

Après m’être fait menacer par les klaxons de quelques bus aux conducteurs surexcités pour avoir trop longtemps traîné sur leurs bandes d’arrêt, j’atteins la ville. Je me balade entre les fausses enseignes françaises (« le briioche doré ») et les incompréhensibles signalisations chinoises.

C'est bon!

Oh oui, c’est super bon!

Au lac, il y a une foule de touristes, mais pas d’occidentaux. Surtout des Chinois, des Coréens et des Japonais. Les alentours du lac de Hangzhou sont sublimes, d’un raffinement rare et je m’y sens un peu comme une extra-terrestre pataude.

Hangzhou gardens

Les hauts-parleurs diffusent une musique bien chinoise et excessivement répétitive dans tous les buissons du parc (impossible à esquiver!). Je prendrai mes boules quiès demain je crois.

Mis à part la nuisance sonore, je mange tout du regard. Excitation totale! Et à la nuit tombée, je retourne à mon nouvel home sweet home chinois.

Hangzhou gardens

Lire la suite: Sous l’aile (délicieuse) des Chinois

Cet article vous a plu ou vous a servi?

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(2 commentaires)

  1. Lulu la découverte

    çà a pas du être facile tous les jours.
    Mais tu es toujours en vie et a vécue des moments inoubliables !
    Je t’envie :p

  2. Vivre a Beijing

    Jolies photos ! Hangzhou est magnifique. Vous auriez tort de faire l’impasse.
    Il y a un dicton Chinois qui dit : « Dans le ciel il y a le paradis, sur terre il y a Hangzhou et Suzhou »…. à bon entendeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami