Vie Nomade • Le blog voyage et culture, depuis 2008À proposPresseProContact
Traditions
& Folklore
Corinne

Songkran, le festival de l’eau et de la bonne humeur

Après avoir quitté Hong Kong, je me suis rendue pour deux semaines à Chiang Mai, Thaïlande, où j’avais vécu durant une année.

Histoire de faire mes adieux à ceux que j’avais côtoyé, mais aussi parce que c’est un joli carrefour international et que j’ai réussi à y ameuter des amis de longue et moins longue date pour l’occasion du festival de l’eau mais aussi le nouvel an thaï, j’ai nommé le célèbre Songkran (สงกรานต์).

Songkran à Chiang Mai, Thaïlande

Le marché aux pistolets à eau, seaux et autres engins de torture aquatique

J’avais déjà vécu ce festival une fois, en 2011, et c’est resté l’événement culturel le plus marquant et fou que j’aie pu vivre jusqu’ici. En résumé, toute la ville s’asperge d’eau (propre et moins propre, chaude et… beaucoup moins chaude) dans la bonne humeur.

Vieillards, enfants, bébés, scooters, fenêtres de voitures ouvertes: pas de pitié! Mais surtout beaucoup de rires et d’ouverture d’esprit! On n’a compté que 3 expats grincheux qui nous ont levé un doigt d’honneur pendant la semaine de festivités, parmi les milliers (millions?) de célébrants. Voyons messieurs, tout le monde le sait, si on ne veut pas être mouillé à Songkran, on reste chez soi!

Oui, vous avez bien lu! Une semaine. La durée officielle du festival n’est habituellement que de quelques jours, mais à Chiang Mai, la ville de l’eau, entourée de son beau (ou pas) canal carré (le moat) on est des fêtards, alors on commence plus tôt, et on finit plus tard.

Songkran à Chiang Mai, Thaïlande

Piou piou, dans ton appareil photo, pas de pitié!

Le moat est bordé de toutes parts de célébrants. Certains s’engagent dans la foule avec un pick-up bondé de gens, équipé de bidons d’eau remplis et surtout… de blocs de glace! C’est beaucoup plus drôle de voir la tête que font les gens aspergés d’eau glacée. Aussi, elle devient un bien prisé, et s’installent aux points stratégiques les vendeurs astucieux de la précieuse matière première.

Les bars sont tous ouverts et inondés et bien qu’il ne soit pas encouragé de sprayer les lieux publics, difficile de résister à la tentation d’un petit coup de pistolet sur ce visage bien connu, reconnu à la va-vite.

Songkran à Chiang Mai, Thaïlande

Qui a le plus gros fusil à eau?… et la plus grosse bière?

L’autre marché, aussi en vogue que la glace, c’est celui de la bière (tout alcool fait l’affaire d’ailleurs, mais la bière c’est frais et si c’est malencontreusement mélangé à un peu d’eau boueuse, ça passe quand même). Normalement, sur la grande avenue, on n’a pas le droit de consommer. Mais on ferme l’oeil, c’est une fête sacrée après tout.

Il y a des concerts, des stars nationales et adulées, des cris de fans éperdues, des pompes à eau géante et du flirt, beaucoup de flirt. On n’a pas peur d’asperger et de lancer un petit clin d’oeil à la sauvette. Pas peur non plus d’attraper la main de quelqu’un et de se perdre dans la foule, pas peur de grimper dans un pick-up plein à craquer qui se rend l’on ne sait où!

Songkran à Chiang Mai, Thaïlande

Evelyne multiplie les armes létales, en commençant par son sourire!

Et puis il y a la police, sur laquelle on pointe un fusil à eau et puis l’on hésite. Tirer ou ne pas tirer? C’est la police quand même. Certains plus courageux que d’autres tentent le kamikaze et font éclater tout le monde de rire, y compris le policier visé.

Moi j’en ai rencontré un, il s’est arrêté, m’a regardé d’un air un peu froid, a comme dévisagé ma bière. Je dois dire que je me suis un peu bloquée. Oups? J’avais déjà eu à faire à des flics pas commodes à plusieurs reprises (notamment au Laos) mais il y a quand même toujours un peu d’appréhension. J’ai automatiquement fait descendre ma bière d’un cran.

Il m’a éclaté de rire à la figure! I police outside, but I human inside! m’a-t-il lancé. Sur ces sages paroles, il a ouvert le pli de son veston pour découvrir une petite bouteille de whisky, qu’il soigneusement délogé et porté à mes lèvres. Suite à quoi, on s’est mis à huer et danser ensemble.

Songkran à Chiang Mai, Thaïlande

Le policier humain!

La fête ne s’arrête qu’à 19 heures, ou se lève l’interdiction (plus ou moins respectée) d’asperger les passants. À cette heure, on va donc manger et puis surtout on se prépare, on se fait beau pour la soirée (au sec, si possible).

On enfourche le scooter pour notre bar favori, en espérant qu’un petit malin ne nous fasse pas dégouliner à nouveau!

Chiang Mai vous a rendu curieux?

C’est la ville par excellence des entrepreneurs et des nomades: un excellent point de départ, pour sa douceur de vivre! Pour en savoir plus, découvrez mon Guide du voyage parfait à Chiang Mai, mais aussi mes très nombreux articles sur Chiang Mai et sur la Thaïlande en général. Et si vous êtes déjà convaincu et que vous cherchez un logement à Chiang Mai, par ici!

Photos par Evelyne et Cristine.

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(10 commentaires)

  1. Evelyne

    Ooooohhh Le policier humain! Je n’en avais pas entendu parlé! Trop fort! :)

  2. Le coup du policier est tout simplement genial! On etait en Thailande cette annee pendant Songkran, on avait un peu sous-estime le phenomene, mais c’etait vraiment super! Une fois qu’on est armes c’est super, sinon c’est dur :) L’un de mes meilleurs souvenirs la-bas aussi!

  3. Ca donne vraiment envie comme festival, mais une information importante est manquante…. c’est quand exactement? Car si tout se passe bien dans 1 an je passerais par la Thaïlande alors si en plus les datent peuvent coïncider :)

  4. J’imagine que les petits enfants prenaient plaisir à se doter d’armes de l’eau et pulvériser toute personne qui vient sur leur chemin – nul n’est exemptait?

  5. Oh ça a l’air super ce festival! Et ce policier, adorable!

  6. Samuel

    Bonsoir Corinne,

    Je me rends a Chiang Mai dans 2 semaines au moment meme ou il y a le songkran, est ce qu il y a moyen de trouver une chambre sur place ou faut t il s y prendre a l avance?
    Samuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami