Carnet
de bord

Déménagement à la thaïlandaise

Publié le • Dernière mise à jour:

Sur un scooter, on peut mettre de tout et de n’importe quoi, l’Asie nous l’a maintes fois prouvé. Alors, pour mon emménagement à Chiang Mai en Thaïlande, je n’ai pas hésité à m’inspirer de ces techniques qui avaient déjà prouvé leur efficacité à plusieurs générations de thaïlandais… et de touristes éberlués.

J’achète donc quelques câbles élastiques et, à la sortie du marché, je ficelle le tout patiemment, sous l’oeil amusé de deux vieillards… J’ai imaginé qu’ils devaient me trouver bien maladroite, ils auraient certainement emballé ça en quelques minutes, eux.

Une fois ma tâche accomplie, j’enfourche mon fidèle (et très chargé) destrier. Les vieux me sourient et me saluent, et je me sens très fière, comme si l’espace d’une tâche peu conventionnelle j’avais appartenu au décor, au pays, aux gens. J’avais passé la première épreuve avec succès!

Et l’emménagement…

Chiang Mai 2010, le 9 du 9 à 9PM.

Après ce déménagement en furie, grâce à mon fidèle destrier et ma redoutable énergie, je me dois (c’est une obligation!) de célébrer mon nouveau domicile à la mode thaïe.

C’est donc pour le jour même de mon entrée dans la maison qu’il faut organiser une pendaison de crémaillère. Pas le temps de décorer!

Ma famille thaï me prépare une quantité incroyable de mets tous plus délicieux les uns que les autres, qui seront servis à ma petite réception, dans la très jolie porcelaine qu’ils m’auront d’ailleurs aussi offerte afin de marquer le coup.

Mais, comble de la surprise, non seulement j’ai droit à la visite successive de tous mes amis thaïs (et avec eux de très jolies fleurs et de jolis cadeaux) mais aussi à un bus entier… de jeunes expatriés et touristes. Mes copines ont fait fort question surprise! Je n’en revenais pas de voir tous ces inconnus débarquer, fleurs et bouteilles à la main!

Le car rempli de mecs!

Le car rempli de garçons!

Alors on organise rapidement une tapis au sol, on distribue les assiettes, la bouffe, les boissons et la fête procède, une jolie petite fête tranquille et agréable, avec moult discussions intéressantes, mais aussi quelques jeux stupides.

On bénit ma maison, on y fait brûler l’encens et voilà, je suis prête, parée pour ma nouvelle vie!

Un petit bout de ma famille thaï

Un petit bout de ma famille thaï

Bouffe thaï au rendez-vous ;)

Bouffe thaï au rendez-vous ;)

Cet article vous a plu ou vous a servi?

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(9 commentaires)

  1. Pas mal ! Mais tu as encore de la place pour d’autres paquets pour rivaliser avec les thaïs… En tous cas, quelle bonne intégration !

  2. Bravo! Plus que quelques étages de paquets en plus et tu seras une vraie Thaï!
    Ah! Je n’y ai passé que quelques jours et pourtant Chiang Mai me manque incroyablement! Je vois le décors derrière toi et je m’y crois encore!

  3. La prochaine fois, tu embarqueras les deux vieillards avec toi ;)

  4. Je regrette de ne pas avoir eu le temps de passer à Chiang Mai quand on était en Thaïlande, c’est dommage! En même temps ça fait une excuse pour y retourner! Tu fais très thaï avec tes sacs et ton scooter! Elle est géniale cette photo!

  5. joelle

    Superbe! Je vais moi aussi emmengaer a chiang mai a la fin du mois! Je voyage depuis deux ans avec au milieu quelques mois en france et vie depuis dix mois ds les iles ds le sud de la thailande! ( je suis prof de plongee) mais maintenant j’ai envie de changer d’air! Direction le Nord :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami