Curiosités
du Monde

Gràcia vue d’en bas: La Festa Major

Publié le • Dernière mise à jour:

Bienvenue à Gràcia, le quartier populaire de Barcelone.

Aujourd’hui (et hier, et pour les prochains jours encore) ses rues se sont parées de décorations, de scènes plus ou moins improvisées, de bars temporaires et surtout d’une foule globalement positive… et très très festive.

À la Festa Major de Gràcia, peu importe son âge ou son milieu social, on descend dans la rue, jusqu’aux petites heures. Et on ne lésine pas sur ses liqueurs ou le volume de sa voix. C’est qu’il faut se faire entendre, dans ce fouillis organisé.

Vers dix-huit heures déjà, les gens sont là. Ils s’amassent par paquets sous les nouvelles couleurs de la ville. Ils sont prêts à se perdre durant les cinq jours que durera le festival.
Vers vingt heures tout s’est amplifié.
Vers minuit, avancer de ciquante mètres relève du défi.

Je vous emmène à Gràcia en photos, mais de jour seulement.
Pour la nuit, il faudra passer par Barcelone le 15 août prochain… ou pourquoi pas demain?

La Festa Major de Gràcia vue d’en-bas

Gracia Festa Major, Barcelone Gracia Festa Major, Barcelone

Quelques moments volés…

Gracia Festa Major, Barcelone Gracia Festa Major, Barcelone

Découvrez les pyramides humaines de la Catalogne

Cet article vous a plu ou vous a servi?

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(7 commentaires)

  1. L’année dernière il y avait une rue Jurassic Park c’était TOP !!!!! :D

  2. Enorme! je n’en ai jamais entendu parler de cette fiesta, ça a l’air top…
    Une question : as-tu les sous-titres du message s’adressant aux Touristes? sais-tu ce que cela signifie?
    Merci :)

    • « Touristes, votre ignorance génère plus de pauvreté. Voudriez-vous bien vous *petite image de pendu* s’il vous plaît? »
      Hier je me suis retrouvée à mon insu dans une manifestation anti-tourisme. Il y a beaucoup de colère ici fasse au tourisme de masse parce que les rues sont envahies de saoulons bruyants, et parce que les investisseurs achètent des apparts pour les louer aux touristes (plus rentable que de louer à l’habitant). Cela donne malheureusement une grosse « mise dans le même panier » de tous les touristes…

      • Et il me semble que la location d’appartement va devenir interdite à Barcelone (comme à New York) pour des durées courtes de séjours…

        T’as des infos là dessus?

        • Ils ont déjà mis en place un système d’amendes pour les gens qui cohabitent, ce qui est assez incroyable. Car bon, la culture de l’appart en coloc’ elle est partout à Barcelone, des étudiants aux retraités en passant par les trentenaires… Et la question se pose aussi pour le couple marié qui cohabite… Bref. Je n’ai pas de faits précis sur la chose, mais ça reste, disons, Barcelone, donc je ne me ferais pas trop de souci pour le moment.

  3. Bon, pour y avoir vécu 5 ans, les barcelonais sont les spécialistes de trouver des boucs émissaires pour chacun de leur problème. Mais le problème vient toujours de l’extérieur, jamais d’eux. C’est un peu facile. Ils accusent les espagnols de leur voler leurs impôts, les touristes de la spéculation immobilière, un moment c’était les jeunes qui faisaient trop de fête dans la rue, un autre jour la faute des squatteurs … Ya qu’à se balader dans la rue et regarder le nombre de pancartes NO à quelquechose qui pendouille des balcons pour se rendre compte. D’un autre côté, il y a une culture protestataire très ancrée, et cela peut aussi avoir son avantage, pour ne pas laisser les choses trainer.

    • Je vois que tu as trouvé mon autre article où j’ai abordé les manifestations ;) Effectivement, protestataire à souhait, c’est dans les gènes on dirait, les manifestants sont de tous âges et de tous milieux.

Répondre à Corinne Stoppelli Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami