Curiosités
du Monde

Montréal Insolite: 20+ idées d’activités culturelles, artistiques ou simplement surprenantes

Publié le • Dernière mise à jour:
Que faire à Montréal, en style? Je vous présente une liste (grandissant un peu plus à chacune de mes visites) d’activités insolites à Montréal, et autres curiosités. Bonne visite!

En ville, j’aime découvrir les choses inhabituelles, celles qui vous font hausser un sourcil, celles qui vous font exploser de rire, ou encore celles qui vous maintiennent (pour au moins quelques secondes!) dans un état d’exaltation visuelle. C’est dans cet état d’esprit, à l’affût d’insolite, que je me suis rendue à Montréal. Voici le résultat de ma chasse!

Cet article a été mis à jour le 13 octobre 2019: 7 idées ont été ajoutées et d’autres arrivent bientôt (dans la Montréal souterraine et au Musée Roméo), woot!

Les tam-tams de Montréal

Une foule, toute à l’image multiculturelle de Montréal, se masse au Parc du Mont-Royal tous les dimanches après-midi, pendant la période du beau temps. Le concept? Les tam-tams, et l’ambiance, bien sûr.
Percussionnistes et autres musiciens animent le lieu, en mode tout à fait freestyle. D’autres dansent, boivent un coup, observent, vendent des affaires, ou s’étalent simplement sur les grandes pelouses du parc. J’y ai même croisé une députée qui venait faire sa campagne parmi le peuple: elle m’a serré la pince!

Monument à Sir George-Etienne, Parc du Mont-Royal, du 1er mai au 25 septembre, de midi au coucher du soleil.

Tam-tams du Mont-Royal à Montréal
Tam-tams du Mont-Royal à Montréal
Tam-tams du Mont-Royal à Montréal
Tam-tams du Mont-Royal à Montréal

La Montréal souterraine

On la chuchote sur toutes les lèvres étrangères comme s’il s’agissait d’une dimension parallèle, magique. « Il paraît que l’on peut accéder à tout sans voir le ciel, dans un labyrinthe complexe que seuls les habitants connaissent du bout du doigt ». La légende est partiellement vraie: de nombreux passages, plus ou moins curieux et/ou intéressants, permettent de circuler dans une vaste zone montréalaise. Les habitants, eux, haussent les épaules et trouvent ça bien curieux que l’on s’intéresse à ces passages comme toute pratico-pratiques. Mais c’est qu’on y trouve une vaste collection d’art et bien quelques curiosités qui méritent un détour. Finalement, ces petites choses que l’on ne prend jamais le temps de faire lorsque l’on habite un lieu. Parmi celles-ci, j’en ai testées quelques-unes pour vous…

Fontaine d'Amphitrite dans les souterrains de Montréal

Magnifique fontaine d’Amphitrite dans les souterrains de Montréal. Accédez-y par le Centre de Commerce Mondial de Montréal (Ruelle des Fortifications / 747 rue du Square-Victoria)

Barbie Expo: le musée souterrain de Barbie

Barbie Expo, le musée Barbie dans les souterrains de Montréal

J’avoue, je pensais n’y passer que cinq minutes pour ce reportage, y prendre quelques photos et en repartir fissa. En réalité: j’ai passé une bonne heure à reluquer tous ces modèles fabuleux et internationaux de Barbie comme autant de petites oeuvres d’art et témoins historiques. Le musée est accessible dans le sous-sol du centre commercial Les Cours Mont Royal (1455 Rue Peel suite 206)… Ou depuis je ne sais quelle embranchement du Reso. Consacrez-y au minimum trente minutes!

Barbie Expo, le musée Barbie dans les souterrains de Montréal

Barbie Expo, le musée Barbie dans les souterrains de Montréal

Un vrai morceau du mur de Berlin

Il est curieux de se retrouver face à un morceau (réel) du mur de Berlin dans les souterrains montréalais. C’est un cadeau de la ville de Berlin même en 1992, à l’occasion du 350ème anniversaire de Montréal. Il a été sciemment placé dans la Ruelle de Fortifications puisque c’est ici que, jadis, siégeaient les fortifications de la ville. Une jolie mise en abîme!

Un morceau du mur de Berlin à Montréal

Un morceau du mur de Berlin à Montréal, pas loin de la fontaine d’Amphitrite ci-dessus! Accédez-y par le Centre de Commerce Mondial de Montréal (Ruelle des Fortifications / 747 rue du Square-Victoria).

Circuler dans les souterrains en pratique

Le réseau s’appelle Reso, et vous pouvez (si vous regardez vraiment bien dans les souterrains) reconnaître son logo pour vous y balader. J’ai tenté sans carte, c’était un peu hardcore. Mais bonne nouvelle, une carte existe, et vous pouvez vous la procurer aux points d’information de la ville (gratuitement). Aussi, Gilles du blog Mes Quartiers, propose un excellent itinéraire à travers l’art et les curiosités des souterrains de Montréal.

La promenade industrielle du Canal de Lachine

Si comme moi vous portez un certain amour (ou tout juste un peu de curiosité!) pour les étendues industrielles, vous apprécierez votre balade autour du Bassin Peel et du Canal-de-Lachine.
Vous pouvez marcher depuis Griffintown jusqu’à Habitat 67 (lire plus bas) et observer les usines géantes, fonctionnelles ou abandonnées, les structures métalliques et bétonnées un peu exagérées et saupoudrées d’un petit air vintage.
Tout le long de votre balade, vous aurez une vue changeante sur le centre de Montréal et son port. Ne vous plaignez ni de la poussière, ni de l’odeur des pots d’échappement, par contre: industriel on a dit!

Autour du Canal de Lachine et du Bassin Peel.

Montréal Industrielle
Montréal Industrielle
Montréal Industrielle

L’église fantôme de Griffintown

Autrefois le centre du quartier irlandais Griffintown, où se réunissait la communauté chrétienne, l’église St-Ann… n’est plus. Elle fut démolie en 1970.
Si vous vous baladez dans le parc Griffintown St-Ann, il est fort probable que vous soyez en train de marcher dans l’église! Vous y trouverez d’ailleurs quelques vieilles pierres (et de nombreux écureuils). Et si l’alignement des bancs publics vous paraît étrange, ce n’est pas une coïncidence: ils sont placés selon l’orientation des bancs de l’église d’avant.

Ruines église St-Ann à Griffintown
Ruines église St-Ann à Griffintown
Ruines église St-Ann à Griffintown

Les surfeurs du Saint-Laurent

Je me balade dans un charmant petit parc autour d’Habitat 67 et là tout d’un coup: « Des surfeurs? WTF? » En plus ils sont mouillés, ils n’ont pas l’air de traîner avec leur planche juste pour la frime.
Et effectivement, en plein coeur de la ville, sur le fleuve Saint-Laurent, il y a une sorte de vague éternelle où s’entraînent et s’amusent les amoureux de la glisse. On peut aller les observer s’y succéder, à condition de ne pas gêner leurs aller-retours.

C’est sur un tout petit sentier de forêt), juste derrière Habitat 67.

Surf sur le Saint-Laurent, Montréal
Surf sur le Saint-Laurent, Montréal
Surf sur le Saint-Laurent, Montréal

Mural, le festival de street art

Ce festival dédié au street art se déroule en juin autour du Boulevard Saint-Laurent.
Vous n’êtes pas à Montréal à ce moment là? Pas de panique, les graffitis n’auront pas bougé d’un poil. Peut-être se seront-ils tout au plus agrémentés de quelques tags additionnels ici et là… C’est la loi de la rue et on joue le jeu. Mais leur grandeur et leur beauté peut difficilement être déjouée par quelques petites signatures.

Vous pouvez vous orienter afin de ne pas en rater une seule avec la carte à disposition sur le site du festival ou alors, comme moi, vous perdre autour du Boulevard. Comptez deux à trois heures!

Festival Mural de Montréal
Festival Mural de Montréal
Festival Mural de Montréal
Festival Mural de Montréal
Festival Mural de Montréal

Habitat 67

Habitat 67 n’est pas une activité insolite en soi, puisque sa réputation n’est plus vraiment à faire, mais elle reste à mes yeux, une de ces structures à couper le souffle qu’il faut absolument voir de près. La perspective, les entrées de lumières, le jeu avec l’espace, le vide, l’équilibre… Même si elle est un peu éloignée de tout, elle vaut le détour.

Habitat 67, Avenue Pierre-Dupuy

Habitat 67, MontréalHabitat 67, Montréal

Pour les créatifs: les Puces POP

Fans de jolies choses, d’objets uniques, d’artisans et de designers de talent? Ne manquez pas la foire Puces POP, qui a lieu trois fois durant l’année.

Vous aurez l’occasion d’y rencontrer la crème créative de Montréal et d’acheter des souvenirs décidément uniques, et probablement faits main. J’y ai vu des accessoires vestimentaires, des savons, des lotions, du matériel de bureau, des oeuvres, des habits, des gadgets, des aliments…

Attention cependant, si comme moi vous n’êtes pas complètement à l’aise avec la foule, préparez-vous mentalement d’avance car c’est la prise d’assaut totale!

Puces POP Montréal
Puces POP Montréal

Espace détente

Le Musée Roméo: vingt-quatre improbables étages de graffitis

Il m’aura fallu un certain temps afin de trouver l’emplacement, puis de comprendre le fonctionnement de ce petit musée d’art urbain: situé dans un grand bâtiment sur la Rue de Gaspé 5445-5455, il s’agit en fait d’une cage d’escaliers dont chaque étage a été investi part un artiste street-art différent. Attention: vingt-quatre étages! Je ne savais pas à quoi m’attendre du tout alors j’ai entrepris de « trouver le musée » en grimpant les escaliers deux par deux. Je suis morte au dixième étage en réalisant que je ne le trouverais pas, mais que j’en avais traversé une partie. Avis aux peu sportifs, il est peut-être possible d’emprunter un ascenseur ;)

Musée Roméo, Rue de Gaspé 5445-5455

Musée Roméo, art urbain à MontréalMusée Roméo, art urbain à Montréal
Deux étages du Musée Roméo

La Plage de l’Horloge

Sise au coeur du Vieux-Port de Montréal, le site de la Tour de l’Horloge se transforme, durant les beaux jours… en une petite plage improvisée, au bord du fleuve Saint-Laurent.

Le cachet de la tour blanche, dont la construction s’est terminée en 1922, se marie à la perfection avec le bleu profond des containers bien contemporains qui l’entourent.

Elle offre un cadre plutôt idyllique, avec son sable chaud et ses jolies chaises longues et surtout, sa vue imparable: c’est comme d’être au milieu du fleuve!

Tour de l’horloge, Rue Quai de l’Horloge

Plage de la Tour de l'Horloge, MontréalTour de l'Horloge, Montréal

L’Orange Julep

Je suis arrivée à Montréal avec une vieille obsession: le fast food. La fille en moi qui aime le gras (mais seulement le bon gras!) se remémorait régulièrement les burgers gourmet de Québec, hélas jamais égalés. Alors lorsque j’ai entendu parler de l’Orange Julep, j’y ai canalisé toute ladite obsession!

À lire aussi: Manger à Montréal: idées fast food

L’Orange Julep, c’est une grosse boule orange posée sur une aire d’autoroute, où dans le passé les serveuses officiaient en patins à roulette. Un lieu d’époque (1932!) célébré pour son jus particulier et unique, du lait et de l’orange, aujourd’hui visité par de nombreux passionnés de voitures vintage…

Cela ne peut laisser personne indifférent. Et surtout pas ceux qui s’y arrêtent pour faire le plein de quelques litres du fameux jus! Et si comme moi, vous avez de la chance, vous y verrez une belle voiture!

Orange Julep, Boulevard Décarie

Les haltes piétonnes

Encore une jolie curiosité estivale pour Montréal! Les haltes piétonnes sont des containers, posés ici et là dans la ville. Ils reverdissent et agrémentent la ville, invitant les passants à s’asseoir et à contempler les alentours au frais. Les containers sont tous décorés différemment: de mini-oeuvres d’art urbaines, temporaires.

Halte piétonne, Montréal
Halte piétonne, Montréal
Halte piétonne, Montréal

Le café Chat l’Heureux

Il y a quelques années on ne parlait que des cafés à chat japonais. Plus tard, le concept a commencé à prendre en occident, mais timidement. Je n’avais encore jamais eu l’opportunité d’en visiter un, alors lorsque j’ai entendu parler du Café Chat l’heureux de Montréal j’ai sauté sur l’occasion.

C’est comment, un café à chats? Et bien, tout d’abord c’est plein de jolis chats, qui vaquent à leurs occupations félines, attrapant une caresse ici et là, où s’arrêtant pour jouer avec la paille de votre café. Il y a les enfants, qui essaient de s’accaparer les bestioles, il y a les buveurs de thé tranquilles, qui passent la main distraitement sur une boule de poils qui passe, et il y a les obsédés comme moi qui essaient de prendre mille photos…

Le Café Chat l’heureux compte un nombre de résidents fixes mais accueille aussi régulièrement une petite fournée de chatons temporaires qui seront ainsi socialisés avant leur adoption (en plus d’être par défaut, trop mignons, bien entendu)!

Café Chat l’heureux, Avenue Duluth Est

Café Chat l'heureux, Montréal
Café Chat l'heureux, Montréal
Café Chat l'heureux, Montréal

D’autres idées d’activités insolites à Montréal

  1. Déguster un café à La Distributrice (408 Avenue du Mont-Royal E), le plus petit café de Montréal: mignon, surprenant et avec ça une note Google Reviews incroyable.
  2. Vivre l’expérience de la cabane à sucre, apprendre à jouer des cuillères et manger une tire d’érable, bien sûr!
  3. Visiter le Musée Dentaire Eudore Dubeau, réceptacle de curiosités dentaires d’un autre temps. Attention aux heures et jours d’ouverture, je me suis malheureusement frottée à une porte fermée!
  4. S’essayer au lancer de haches… Yes, it’s a thing…
  5. Se détendre au Bota Botaun spa sur l’eau, au coeur du Vieux-Port, sur un bateau amarré entièrement rénové. Mon amie Marie-Julie en parle ici!
  6. S’offrir une ride sur la tyrolienne du Vieux-Port (décidément, ce Vieux-Port a tout pour plaire!) pour un coup de frisson au-dessus des canaux
  7. S’égosiller dans un karaoké, mais à la coréenne (une chambrette que l’on loue entre amis, pour plus d’intimité) au PangPang Karaoké (1226 Rue Mackay)
Tyrolienne du Vieux-Port de Montréal

Tyrolienne du Vieux-Port de Montréal

Survivre à une tempête de neige record

Tempête de neige record (45cm) sur Montréal

Je voulais de la neige… j’en ai eu! Le jeudi 27 décembre 2012, Montréal s’est vue recouverte de 45 centimètres de neige en un jour, soit deux fois plus que le précédent record établi en 1971. Les transports ont été un peu bousculés, tout juste. Le bus était en retard d’une vingtaine de minutes seulement, et s’est rendu très rapidement et sans encombres à sa destination. Il faut dire qu’au Québec, la neige on connaît! Du coup, tout a été très bien géré… Par contre, ça a dû leur coûter bien cher puisque le coût de déneigement d’une tempête de 20 centimètres est estimé à… 17 millions de dollars canadiens.

Et vous, connaissez-vous des activités insolites à Montréal?

Cet article vous a plu ou vous a servi?

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(7 commentaires)

  1. Helene polle dit :

    Bravo quel bel article. Une vision diffèrente et très sympa de cette belle ville vibrante !
    Hélène

  2. Je pars en Octobre à Montréal donc cet article va bien me servir, c’est top :)
    Les puces Pop et l’église fantôme seront surement mes favoris !

  3. Sophie dit :

    Article très intéressant, merci !

  4. jacre dit :

    super article, je vais à Montréal cet été et je note tout cela, merci…

  5. Veggiewom dit :

    Merci pour ces idées de visites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.