Inclassable

L’autre bord de l’Europe: À travers l’est en train

Publié le • Dernière mise à jour:
En train, en Europe de l'Est

Un voyage d’un mois et demi dans l’Est, à prendre les rails comme si demain n’existait pas.
À bout de souffle, le coeur bouillonnant, le cerveau en tilt de toutes les intensités.
4 pays, 9 villes et une quantité inestimable de beauté.

  1. Cher Est, j’arriverai à la gare à 15:47 (un itinéraire)
    Où j’explique dans quel état d’âme (pathétique) je m’enfuis et où je décris un itinéraire qui ne tiendra jamais le coup.
  2. Préambule à une multitude de trains
    Je m’envole (toujours dans un état assez pathétique!) vers la Roumanie et le choc culturel se ressent jusque dans la file de l’aéroport. J’envoie bouler l’itinéraire et je suis déjà perdue. Où aller? Peu importe.
  3. Cluj-Napoca, premières impressions roumaines
    Fort! Ce pays et ses gens me fascinent dès les premières minutes, que dis-je, secondes. Je m’y sens un peu comme une intruse, puisque je n’en sais rien à rien, mais on me prend pour une fille d’ici!
  4. Les campagnes de Transylvanie [vidéo]
    Je reste coincée en Transylvanie, par choix. Il y a un quelque chose qui me scotche dans ses airs verdoyants, ses vieux chariots, ses baraques sur le bord des rails, ses saveurs…
  5. Sighisoara, une bulle antique de couleurs
    Je vous emmène en balade à Sighisoara, une citadelle de la bonne humeur. Dans ce billet plus touristique qu’émotif (pour une fois), vous découvrirez certainement de bonnes raisons de vous y rendre.
  6. Sighisoara: sublime sur la colline
    Le cimetière allemand de Sighisoara? Vous me trouverez peut-être un peu glauque, mais j’aime ces moments puissants de drame où l’on envoie tout bouler et que l’on prend de nouvelles directions toutes fraîches.
  7. Une pause à Brasov, en Roumanie
    Un peu brûlée, je m’arrête durant cinq jours à Brasov où je savoure une vie un peu plus normale et posée. Et je vous emmène en balade au coeur de la ville, pour la peine.
  8. Une table pour une à Bucarest
    Eloge du voyage en solo. Ou comment j’ai surpassé définitivement (et très progressivement) ma hantise de manger au restaurant toute seule. Partageriez-vous ce repas, en tous points épique, avec moi?
  9. Anatomie de Bucarest
    Je rencontre une âme soeur qui me donne un gros coup de fouet créatif. Je me sens petite, sous-exploitée. Il est temps que je prenne de la force et de l’assurance pour aller plus haut! Un merci à tous ces encouragements reçus d’inconnus sur la route.
  10. Radiographie de Veliko Tarnovo
    Ouf, il était temps de rejoindre la Bulgarie. Je m’éternisais un peu en Roumanie, non? Veliko Tarnovo est une beauté suspendue pareille à peu d’autres… Essai photographique.
  11. Bords de mer bulgares, silencieux
    Je me rends à Bourgas, ma première approche de la Mer Noire. J’y goûte à un délicieux ennui et à une humeur un peu mélancolique. Qu’ils sont gentils et touchants ces grands bulgares…
  12. Sur un coup de tête, vers Istanbul
    Istanbul, je suis tout près! Pourquoi pas? Allez, je saute dans un bus et zou, en Turquie. Plongeon dans (encore) un nouveau monde…
  13. Istanbul, pour tous tes sens
    Je suis amoureuse d’Istanbul (comme plus ou moins tout le monde, on dirait). Pas étonnant qu’elle fasse l’unanimité en même temps! Elle est l’archétype de l’évasion.
  14. Athènes, ma gardienne
    Je boucle la non-boucle dans la belle Athènes, que je connais bien. Mon regard a changé. Je suis prête pour le nouveau tournant.
  15. Interrail en Europe de l’Est: un itinéraire
    La partie pratique ! Tout l’itinéraire déployé, des astuces, un budget et des manières de réaliser ce type de voyage.

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Partagez cet article avec un ami