Belles
Destinations

Bonifacio, d’en bas, d’en haut

BonifacioFrance      Publié le • Dernière mise à jour:
Notre road trip en Corse du sud continue. Après la découverte de Porto-Vecchio, nous prenons la route vers notre dernière étape avant le retour à Ajaccio: Bonifacio.

Navigation dans l’article

Road trip corse

Lire le billet précédent: Balade à Porto-Vecchio et Santa Giulia

La route est belle, comme partout ailleurs en Corse. Mais il y a vraiment beaucoup de virages. Pas facile, par moments, pour Audrey de conduire dans ces conditions, mais heureusement qu’il y a désormais la boule de volant et l’excitation d’atteindre la prochaine étape. Fatiguées, mais infatigables au fond, j’ai l’impression que l’on pourrait conduire comme ça pour des mois (avec des pauses un peu plus longues, peut-être).

Cette fois, la distance qui nous sépare de Porto-Vecchio n’est pas très grande. Mais ici en Corse, on ne calcule pas un itinéraire en kilomètres, mais en temps. À cause des fameux virages, oui. Les Corses roulant comme des fous, difficile de prévoir un itinéraire trop serré dans le timing. Tant mieux, on le prend à la légère…

Road trip corse

Dormir à Bonifacio

À notre arrivée à Bonifacio, nous nous installons à notre hôtel, le Roy d’Aragon, idéalement situé sur la promenade du port, face aux voiliers. La bruit du vents sur les mâts nous enthousiasme: Audrey, comme moi, aime la voile. On ne pouvait que rêver ensemble de nos futures escapades en mer.

Hôtel Roy d'Aragon à Bonifacio
Hôtel Roy d'Aragon à Bonifacio

Notre hôtel à Bonifacio

Le Roy d’Aragon à Bonifacio est un hôtel 3 étoiles de la chaîne Best Western. Les chambres standard y sont fraîches, spacieuses et agréables, mais c’est surtout le charme de la bâtisse et sa position face à la mer qui nous a séduit. Idéalement placé sur la promenade qui ne se situe qu’à quelques mètres du centre. La ville se découvre largement à pieds, si tant est que vous pouvez monter sans trop vous essouffler! Autour de l’hôtel, il y a moult options de restauration. Les chambres sont aérées et fraîches, bref, j’y retournerais sans hésiter. Que c’est beau de vivre face au port!
Comparez les prix du Roy d’Aragon sur Agoda et Booking
Dormir à Bonifacio: hôtel

Nous prenons une bonne crêpe sur la promenade du port. L’ambiance est décidément estivale… et touristique. Même si l’on est au mois de mai, ici les voyageurs n’ont pas tardé à affluer. Je m’imagine à peine le résultat en pleine saison. Plus tard, en courant ses ruelles, ses hauts et le reste, je comprendrai: Bonifacio est un spectacle unique.

Promenade du port de Bonifacio, Corse

Ressassées, nous prenons nos cliques, nos claques et nos roulettes pour une balade improvisée.

Manger à Bonifacio: La bonne adresse crêpe

Crêpes à Bonifacio: Le Marina

Nous avons un peu souffert lors de la visite d’un restaurant à Bonifacio, à croire que le trop-plein de touristes à donné à certains une raison de baisser sa qualité pour plus de profit.
Dieu merci ce n’était pas une généralité: le très chouette bar à crêpes Le Marina nous a réconfortées d’un service exceptionnel (ensoleillé!) et de délicieuses crêpes. À noter aussi: d’excellents thés glacés. Placé pile poil sur la promenade du port!
Adresse: 69 Quai Jérôme Comparetti, Bonifacio

Découvrir le coeur de Bonifacio

Bonifacio est empreinte d’un très vieux charme. Par endroits elle me fait penser à une petite ville d’Italie, mais il y a quelque chose de différent; quelque chose de corse, je soupçonne.

Bonifacio, Corse
Bonifacio, Corse

Très vite, il faut monter. Bien entendu, ce ne sera pas par les escaliers, cause: roulettes d’Audrey. Nous contournons donc le coeur de la ville en continuant de longer le port, flânant dans les boutiques de souvenirs.

Jusqu’à ce que l’on se retrouve face à la puissante montée: une route, sans trottoir, qui finit tout droit sous un pont bien sombre, avec en prime un virage en épingle sans aucune visibilité. On aura vu moins dangereux pour un fauteuil roulant.

L’avantage des roulettes d’Audrey, c’est qu’elles lui permettent de se déplacer à 10km/h. Elle fonce donc sur la voie automobile, alors que je rase les murs jusqu’à la rejoindre. Prendre le risque en valait le coup.

Bonifacio, Corse
Bonifacio, Corse
Bonifacio, Corse
Audrey à Bonifacio, Corse
Bonifacio, Corse
Bonifacio, Corse
Bonifacio, Corse

Nous atteignons finalement le clou du spectacle, le sommet de Bonifacio avec ses vue à couper le souffle.

Les hauts de Bonifacio

Bonifacio, Corse Bonifacio, Corse

Je me sens nostalgique là-haut. Le voyage aura été plein d’émotions. Quelque part, je suis tranquille avec ma fatigue car j’ai l’impression qu’Audrey la partage avec moi, bienveillante. On est passées de l’état de pipelettes à celui contemplatrices.

Notre voyage n’aura pas été bien long, quelques jours au plus, mais j’ai l’impression que des semaines se sont écoulées et que le son même du roulement des roulettes d’Audrey manquera à mon décor quand je serai de retour.

Bonifacio, Corse

La Corse nous a offert des paysages sublimes, avec une flore unique. Je n’oublierai jamais ses senteurs et les émotions que m’ont procuré les nombreux points de vue tout autour de l’île. De la même façon que je n’oublierai jamais ce voyage avec une femme spéciale, une personne comme peu, d’une gentillesse et d’une ouverture d’esprit.

Le voyage, pour certains, ce sont les gens, pour d’autres le décor. Pour moi c’est un plongeon dans un univers différent, dans un roman entier, à la façon d’un Balzac, avec des descriptions qui tiennent sur des pages et des pages, sans s’essouffler. Un roman avec des intrigues, avec de la mélancolie, avec des considérations sur le monde et des personnages finement travaillés.

Et pendant que les deux héroïnes touchent au dénouement de leur histoire, le soleil les accompagne dans leur course.

Bonifacio, Corse Bonifacio, Corse

Le Cimetière Marin de Bonifacio

Tout là-haut, il y a le Cimetière Marin de Bonifacio. J’ai toujours aimé les cimetières. Y a-t-il un endroit plus paisible que celui où tout se termine? Ce cimetière-là double la métaphore en se posant entre la terre et le ciel, entre la terre et la mer, presqu’en suspension entre le ciel et la mer. Littéralement, tout se termine ici.

Cimetière Marin de Bonifacio
Cimetière Marin de Bonifacio Cimetière Marin de Bonifacio

Je traverse quelques allées avec Audrey, en silence. Et puis je prends congé d’elle quelques instants. Je savoure cette étrange solitude et constate pour l’énième fois à quel point le moment présent s’évanouit vite. Là, il est déjà passé. Encore, encore. Il n’y a rien qui me fascine plus que le mouvement; il me semble qu’ainsi, je suis la mesure du temps et je n’en perds rien.

Cimetière Marin de Bonifacio
Cimetière Marin de Bonifacio
Cimetière Marin de Bonifacio

Je retrouve Audrey à la sortie et nous essayons d’aider, sans trop de succès, une touriste perdue avant de nous remettre en route vers le bas de Bonifacio… Les batteries du fauteuil d’Audrey crient qu’elles ont besoin de repos elles aussi.

Les calanques et les grottes de Bonifacio: une balade en bateau

Le lendemain matin, nous prendrons le bateau pour une balade autour des calanques et des grottes de Bonifacio. Et puis nous reprendrons la route vers Ajaccio, notre point de départ. Là, je prendrai un dernier repas avec Audrey et nos routes se sépareront.

Balade en bateau à Bonifacio

Lendemain matin. Le fauteuil d’Audrey ne rentre pas dans le bateau. Alors deux jeunes hommes la portent. « Par solidarité » me disent-ils « il va falloir qu’on vous porte aussi, mademoiselle ». Je me plie joyeusement à l’exercice sous les rires d’Audrey et du reste du personnel à quai. C’est une belle matinée, les gens sont de bonne humeur et nous aussi.

Balade en bateau à Bonifacio Balade en bateau à Bonifacio

Le bateau nous emmène dans de magnifiques calanques et grottes à l’eau d’azur. Il est un peu difficile de prendre des photos décentes, car les touristes à bord (tout comme moi!), tentent de ne rater aucun cliché souvenir à partager. C’est un peu la foire.

Balade en bateau à Bonifacio
Balade en bateau à Bonifacio

Et puis nous touchons au clou du spectacle: Bonifacio d’en bas, comme suspendue dans mon temps magnifique. Bonifacio et tous ses petits vivants, dont le présent est composé de tant de choses différentes. J’ai toujours aimé regarder les façades, les petites fenêtres dans les façades, et m’imaginer les mille instants de tous leurs habitants.

Balade en bateau à Bonifacio

Le bateau nous ramène à quai. Il ne nous reste plus qu’à manger une glace et partir.

Au soir, à Ajaccio, je regarderai l’immense ferry d’Audrey partir. Je passerai une petite heure dans un bar près du port, un vermouth corse à la main, avant de rejoindre mon hôtel pour ma dernière nuit sur l’île. Un sentiment de satisfaction mêlé à une drôle de mélancolie: encore une étape de ma vie qui se termine. Il ne me restera plus qu’à l’écrire.

La bonne adresse douceur glacée

Glaces à Bonifacio: Rocca SerraMes amis, ne ratez pas le glacier Rocca Serra! C’est de la haute glace-tronomie à un prix tout à fait humain! Ils utilisent un maximum de produits locaux et artisanaux et le résultat et à en fondre de plaisir. Une glace au brocciu, au miel de châtaigne, au safran corse? Il y a de la variété. Nous avons découvert cette adresse par le biais du safranier corse avec qui Rocca Serra collabore. Eux aussi sont sur la promenade du port, tout au bout vers les balades en bateau.
Adresse: Quai Jérôme Comparetti, Bonifacio

Le Regard d’Audrey: Bonifacio en photos et handi infos

Remerciements à l’hôtel du Roy d’Aragon pour son invitation. Balade en bateau avec la compagnie SPMB. Remerciements à l’Office du Tourisme de Bonifacio pour les billets. Les opinions et choix éditoriaux de cet article me sont propres.

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(4 commentaires)

  1. Oh, le Marina, on s’y est arrêtés pour manger nous : les crêpes salées sont toutes aussi délicieuses que les sucrées !

    Très belles photos, encore une fois… Tu me fais revivre notre balade dans cette ville, c’est magique.

  2. Une fois que je retourne en France, il faut que j’aille en Corse !
    Tout le monde en parle et quand je vois ces photos, ça donne vraiment envie :)

  3. J’adore Bonifacio, j’y suis allée plusieurs fois déjà… Bel article, merci !

Répondre à Leslie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami