Portraits
(a)typiques

Un Noël au coeur du Vermont

Publié le • Dernière mise à jour:
Noël s’approche à grands pas et se fait sentir on ne peut plus chaleureusement à travers les Etats-Unis, y compris dans le train: de nombreux papas rejoignent leur famille pour les fêtes et transportent sous le bras, en plus de leurs valises bien chargées, un gros camion ou encore un hélicoptère téléguidé. Les cadeaux pour les fillettes semblent avoir été plus discrets.

C’est la suite de: Denver -Boston, une histoire de turbulences

Je quitte la belle Boston avec excitation, c’est une traversée du Vermont qui m’attend, en train à nouveau, pour rejoindre mon amie Laura qui vit à Montpelier.

Montpelier, malgré son statut de capitale du Vermont, est une toute petite ville – que l’on n’oserait appeler village – coincée entre de gros tas de neige posés sur des collines rondelettes. De la vraie neige à fouler, à toucher, voire à lécher! J’attendais ça depuis trois ans (enfin, je ne vais pas me plaindre non plus, on est d’accord).

Montpelier, Vermont, Etats-Unis

Un 4×4 aussi démesuré que le café, un sac Walmart et de la neige, that’s how we roll in Vermont.

Laura et son compagnon Peter m’accueillent chaleureusement, avec un bon verre de vin, un gros chat sur les genoux et des conversations différentes. Que ça m’avait manqué après cette épopée en train à travers l’inconnu! Je me sens désormais comme à la maison, protégée.

À la nuit tombée, du vin innocemment caché dans nos tasses à café en plastique, Laura me présente sa ville, avec un vaillant « Voilà, tout ça c’est Montpelier! ». Nous grimpons une colline et pénétrons une forêt qui, sombre d’habitude, semble illuminée par la blancheur environnante. Tout est recouvert et l’on remarque les traces de cervidés, seuls à être passés par là avant nous! Nous atteignons finalement une tourette sur laquelle nous grimpons, prenant garde à ne pas nous casser une jambe sur le verglas. Aux alentours, tout se repose sous le manteau immaculé. C’est d’une paix, d’une plénitude. J’aime la nuit, et encore plus la nuit enneigée.

Le jour qui suit on s’attelle à la préparation de biscuits de Noël. Les fameux bonhommes de pain d’épice décorés qui apparaissent dans tout le folklore des fêtes américaines. Nous en emmèneront un tout un plat chez le papa de Laura, qui a tenu à nous inviter pour un dîner à l’américaine: de délicieux hamburgers, faits maison.

Un Noël au Vermont, Etats-UnisUn Noël au Vermont, Etats-Unis
Laura prépare les biscuits… et ma tentative (pour le talent artistique on repassera) de réaliser une Statue de la Liberté.

Tout ici est chaleureux, malgré le froid ambiant. La famille de mon amie est des plus accueillantes: j’en suis honorée.

Je serais bien restée plus longtemps ici, au Vermont, en compagnie de la douce Laura et de sa famille… Mais mon emploi du temps est trop serré: je dois me remettre en route car demain, c’est le Canada qui m’attend.

Lire la suite: La traversée s’achève: Hello, Québec!

Cet article vous a plu ou vous a servi?

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(2 commentaires)

  1. Du vin dans des tasses à café en plastique, quel sacrilège :)
    Merci pour ce récit, tes descriptions sont toujours captivantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami