Vie Nomade • Le blog voyage et culture, depuis 2008À proposPresseProContact
Curiosités
du Monde
Corinne

Le tofu, un menu qui pue

Il m’arrivait, à quelques jours (et semaines, et mois!) de mon arrivée à Taipei, de régulièrement sentir par la fenêtre entre-ouverte du taxi une odeur de champ fermenté… Vous savez, les champs européens fermentés à la bouse de vache. Nostalgie m’en a pris; curiosité aussi.
Manger du tofu puant (ou stinky tofu)

Le tofu puant peut être servi de bien des manières, les plus fréquentes étant dans une soupe piquante, ou simplement frit. Celui-ci est mon préféré, dans un soupe végétale délicieuses avec des haricots croquants. Miam!

Quelle surprise lorsqu’on m’a annoncé qu’il s’agissait d’un met! D’un coup je me suis souvenue de l’odeur: je l’avais déjà sentie une fois à Hangzhou, où sans le savoir, j’avais goûté au tofu puant.

Les Taïwanais en sont extrêmement friands. Moi je ne comprenais pas trop comment on pouvait avoir envie de manger ça. Et puis bien sûr, il a fallu que je le goûte à nouveau: après tout à Hangzhou, c’était pas trop mal passé.

Première tentative: beurk, c’est pas terrible, mais il y a un quelque chose qui m’intrigue positivement dans le goût. Je tente à nouveau après quelques temps: mieux! Je redonne de multiples chances à ce met odoriférant que tous les habitants adorent et au final, je tombe en sérieux amour.

Moi aussi maintenant, je peux lancer des ‘Wo shi huan chou doufu!’ à ceux qui me crient qu’ils aiment le fromage et le chocolat.

En savoir plus sur le tofu puant, ou chou doufu (wikipédia) et si vous savez lire l’Anglais, cette page sur le stinky tofu est bien plus exhaustive.

Taïwan vous intrigue?

Je vous assure, il n’y a pas que des mets puants par là-bas! Cette petite île, multi-culturelle à souhait, offre une gastronomie incroyable! J’en parle notamment dans mon Petit Guide de Survie Gastronomique à Taïwan. Pour d’autres spécialités… curieuses, découvrez les plats à base de serpent de la Snake Alley de Taipei. Pour en savoir plus sur la ville en général, voilà mon Guide du séjour parfait à Taipei. Et puis, bien sûr, vous trouverez plein d’idées de balades dans le pays sur la rubrique consacrée à Taïwan!

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(6 commentaires)

  1. Je ne suis déjà pas fan du tofu habituellement, mais si en plus ils en font un plat à l’odeur quelques peu suspecte… Ca risque de faire un peu trop pour moi, mais par curiosité, je pense que je goûterais tout de même une cuillère, sans trop d’espoir d’accrocher…

    • Lady, t’es-tu déjà rendue à Taïwan? Je détestais le tofu avant, et puis, devant la variété incroyable à laquelle il a bien fallu goûter (il est partout!) j’ai découvert que le tofu originel, j’adore ça… jusqu’au plus puant c’est pour dire ;)

  2. Question odeur, je me demande si ça vaut le tofu fermenté/ Pickled tofu, cher aux Vietnamiens? Jamais pu avaler ça et l’odeur fait fuir pas mal de convives si par malheur tu en sers à ta table ;-) http://en.wikipedia.org/wiki/Tofu#Fermented

    • Chou en mandarin ça veut dire ‘puant’, mais c’est aussi du tofu fermenté.
      Haha, je vois dans ton lien qu’il est décrit juste au-dessous de ton pickled tofu: « The blocks of tofu smell strongly of certain pungent cheeses, and are described by many as rotten and fecal ».
      J’imagine que ça répond à la question :D

  3. C’est un peu que notre Maroilles régionale dans le Nord Pas de Calais… ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami