Voyages
Culinaires

Délices vietnamiennes

Publié le • Dernière mise à jour:
Après une longue nuit précédée de 48 heures de veille et d’un long voyage (Chiang Mai – Bangkok – Ho Chi Minh Ville – Rach Gia et finalement Ha Tien au Vietnam), je suis réveillée par un appétissant fumet.

C’est un amuse-bouche sucré vietnamien qui m’attend, le bánh tét: un gâteau de riz roulé dans des feuilles de bananier, qui se prépare pour nouvel an. Toute la famille a participé à sa fabrication: cuire le riz, farcir le gâteau d’une pâte de soja et d’un morceau de viande grasse, puis le cuire à l’eau. La veille du Nouvel An Vietnamien, la famille allume un feu pour sécher le bánh tét. Il est d’usage que les familles qui le préparent en offrent à celles qui n’en ont pas eu l’opportunité (souvent par manque de moyens financiers). On peut finalement ouvrir le rouleau de feuilles de bananier, couper le gâteau en tranches, le frire, le sucrer… et amuser ses papilles!

Le Bánh Tét, gâteau pour le nouvel an vietnamien

Le Bánh Tét

Dans la longue gamme de petites surprises culinaires spécifiques au nouvel an, il y a aussi le nem, un petit pâté de viande, lui aussi enroulé dans des feuilles de bananier, assaisonné au vinaigre, piment, basilic et ail. C’est savoureux!

Plus tard, dans l’après-midi, nous décidons d’aller prendre « l’apéritif » à la plage… qui ressemble plutôt à un dîner complet! J’ai testé un bo luc lac (dés de boeuf sautés minute, flambés, aux poivrons) et un bo xao nge (boeuf à la ciboulette vietnamienne et aux oignons). Le bon boeuf me manquait… En Thaïlande, c’était souvent du buffle, plutôt sec et dur, alors qu’au Vietnam, il fond dans la bouche.

Les plats sont tous servis avec un accompagnement de nuoc-mâm, une sauce à base de poisson fermentée, en général bien piquante, qui relèvera instantanément des goûts qui ma foi, n’auraient pas besoin d’être relevés. Explosion de saveurs dans 3…2…1…

Bo xao nge, boeuf sauté à la ciboulette

Bo xao nge, boeuf sauté à la ciboulette

Bo luc lac, boeuf minute

Bo luc lac, boeuf minute

Un petit bol de nuoc-mâm

Un petit bol de nuoc-mâm

Nous hydratons le tout d’un savoureux jus de canne à sucre, le nuoc mia.

Nuoc mia, jus de canne à sucre

Nuoc mia, jus de canne à sucre

Pour le dîner, la famille de mon amie m’emmène manger le phô, la soupe nationale vietnamienne. Chaque région semble avoir sa propre façon de la préparer, mais globalement, il s’agit d’une soupe de nouilles à la viande de boeuf. Le décor du boui-boui est assez spectaculaire: sol jonché de déchets, il faut se faire de la place pour les pieds entre les coques d’oeufs et les morceaux de légumes qui traînaient. Facile cependant, de faire abstraction: le phô de Ha Tien goûte légèrement la cannelle, le mélange d’épices et la bonne viande vous distraient aisément de tout…

Nous terminons cette belle journée en prenant un chè dans un stand très improvisé près d’un ATM (« bancomat » en anglo-saxon international). Le chè est un dessert vietnamien à base de dau xanh (graines de soja vertes), lait de coco, sucre, gelée à base de riz et glace pilée: c’est rafraîchissant, doux et très particulier.

Le chè

Le chè

Les jours suivants je dégusterai d’autres curiosités vietnamiennes, telles que le Banh Tam Bi, une sorte de salade de nouilles très épaisses, agrémentée de porc haché, de cacahuètes et d’une crème de lait de coco, ainsi que ces rouleaux (sucrés) étrangement réalisés au bord de la route, dont je ne retrouverai jamais le nom…

Les rouleaux sucrés

Les rouleaux sucrés… dont je ne sais plus le nom.

Banh Tam Bi

Banh Tam Bi

Je peux qualifier mon nouvel an vietnamien de définitivement bon! Pour continuer la balade, suivez-moi sur la plage de Hà Tiên, au Vietnam.

Cet article vous a plu ou vous a servi?

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(5 commentaires)

  1. Humm, ça donne envie tout ça! Je n’ai jamais fait un premier de l’an au Vietnam mais tu vas me faire changer d’avis. La cuisine Vietnamienne est pleine de subtilité. Il y en a vraiment pour tous les goûts, du plus soft au plus insolite.
    Je me rappelle aussi ces restaurants où il faut que tu slalome entre les reste de crevettes, les coquilles d’oeuf entre autre.
    Tu es toujours au Vietnam actuellement? je séjourne quelques mois à Hochiminh ville.

    • Yes, j’y ai trouvé le plus de choses ‘différentes’ et étonnantes par rapport aux autres pays d’Asie que j’ai pu visiter jusque là.

      Non, je suis à Taïwan pour le moment :) Profite bien de Ho Chi Minh! (je viens de voir la vidéo avec le poussin, qui m’attend aux Philippines, ewww).

  2. Merci pour ces jolies photos qui nous font voyager depuis notre fauteuil !

  3. Faustin BARTOLI

    Alors je vis au Vietnam et il est 11:38 et je viens de lire ce merveilleux article…. donc je vous quitte pour aller manger un PHO…

  4. L’article très chouette!
    Outre ces plats, il faut aussi déguster le phở, le bún chả, le nem,… tous sont extrêmement bons et typiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami