Histoires
d'ailleurs

Islande Road Trip: Coincés au bout du monde

HvitserkurIslande      Publié le • Dernière mise à jour:
Tourmente. Obscurité. « Informations dans la maison brune, regardez sur votre gauche ». Inquiets, nous frappons.

C’est la suite de: Islande Road Trip, Entre brumes et glaces

C’est Knutur qui nous ouvre, un jeune homme souriant qui a le don de nous rassurer. Malgré la fermeture de l’auberge pour tout l’hiver, il ouvre grand ses portes et nous accueille sans hésiter. Après nous être sommairement installés dans le froid glacial du grand bâtiment inhabité, nous piochons dans nos sacs de provisions et, morts de fatigue, nous affalons sans demander notre reste.

Le 24 décembre, en ouvrant les rideaux au petit matin, nous réalisons que nous sommes coincés au bout du monde.

Un road trip en Islande en hiver Osàr, Islande Osàr, Islande

Nous faisons encore la rencontre des poneys… pardon! Des chevaux islandais. Ils sont toujours aussi câlins et curieux. Ils se tiennent chaud comme ils peuvent.

Les chevaux islandais Les chevaux islandais Les chevaux islandais

Nous prenons le temps de faire plus ample connaissance avec Knutur, qui nous raconte la situation difficile des fermiers islandais. Il nous offre aussi beaucoup de son temps (et de son chocolat!) afin de nous faire mieux comprendre les conditions routières. Nous découvrons alors que la route n°1 ne sera pas déblayée le lendemain. Nous avons néanmoins suffisamment de réserves pour passer encore une journée ici: ce sera notre Noël blanc.

Le jour de Noël donc, nous continuons d’explorer la région et découvrons Hvitserkur, le monument géologique du coin, et ses magnifiques plages d’un sable si noir. Je scrute l’horizon dans l’espoir d’apercevoir des phoques, mais rien.

Hvisterkur, formation géologique

Hvitserkur, le monument construit par mère nature.

Plage de sable noir au nord de l'Islande à Osàr Plage de sable noir au nord de l'Islande à Osàr Plage de sable noir au nord de l'Islande à Osàr Plage de sable noir au nord de l'Islande à Osàr

Et puis le vent se lève à nouveau. Nous rentrons nous réfugier et nous apprêtons à ré-emprunter la route le lendemain.

Le vent sur les plages de sable noir

Le vent court sur les plages de sable noir.

Lire la suite: Islande road trip, beautés du nord (Akureyri, Myvatn et Seydisfjordur)

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Rédiger un commentaire?

(4 commentaires)

  1. Aurélie

    Bonjour, juste un petit mot en passant par ici, les photos sont sublimes. Les lumières sont magnifiques. Merci pour le partage. Je pars justement en Islande début Novembre. Bonne soirée.

  2. Marie MP

    Salut!!! Jadore votre blog!!! Je pense serieusement a aller en Islande l’automne prochain (octobre2017). A quel moment es-tu allee? Selon ton experience, est ce que c’est une bonne periode? POur le billet d’avion a partir de MTL cest parfait. J’ai aussi entendu parler que les prix sont moindre a cause que c’est la basse saison…. mais est ce que c’est reelement le cas… bref. merci pour tes conseils

    • Salut Marie et merci! J’y suis allée en décembre/janvier. Je ne connais pas du tout l’Islande en octobre, désolée. Je sais que le tourisme a largement augmenté depuis ces dernières années (y compris en hiver) et donc certainement les prix ont dû un peu augmenter en conséquence. Je pense qu’il te faut utiliser un peu les comparatifs d’hôtels et autres pour te faire une idée du prix. J’ai mis une liste d’idées ici, en espérant que ça t’aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez cet article avec un ami