Vie Nomade • Voyage, culture & contre-courant, depuis 2008À proposPresseProContact

Carnet
de bord

Corinne

Chère jeune personne (que tu es, que j’étais)

« Je suis jeune et j’ai peur. J’ai peur des conséquences de mes choix. Peur de ce qu’ils penseront. »

Chère Jeune Personne, tu m’as écrit pour manifester ton désarroi face à ce monde qui avance à un rythme bizarre. Tu as du mal à t’y retrouver, tu ne comprends pas vraiment les motivations de la plupart. Tu redoutes, du haut de tes vingt ans, de faire un choix dans lequel tu te sentirais pris au piège, condamné.

Chère Jeune Personne, je ne peux que te comprendre. Je n’ai pas fait ce choix-là parce qu’à vingt ans, ça me paraissait insensé; parce qu’à vingt ans, je ne me faisais pas suffisamment confiance. Alors je suis rentrée dans le créneau qui avait été pensé pour moi, masquant comme je le pouvais ma sensibilité exacerbée, mes pensées chaotiques, luttant contre la faiblesse de mille nuits sans sommeil.

Ah, ma Jeune Personne. Tu n’as que vingt ans; pourtant tes mots semblent avoir été écrits par un quarantenaire en crise. Vois-tu, quand on n’a que vingt ans, on a la vie devant soi. Et quand on a quarante ans… on a toujours la vie devant soi! Toujours, nous sommes portés à faire des choix, à revenir sur d’autres, à en regretter certains. Alors imagine toute la responsabilité qu’à l’aube de ta vie d’adulte tu mets sur tes épaules: imagine-la comme un baluchon disproportionné que tu dois traîner derrière toi. Tu sais comme moi que tout cela n’est pas nécessaire. Tu sais que tu n’es pas responsable des choix ni des désirs des autres. Tu sais que si l’on t’aime vraiment, on te soutiendra, même si l’on n’est pas d’accord avec tes choix. Alors fais-moi plaisir, va regarder dans ce baluchon, trie tout ce qui n’a pas lieu d’être. Ne garde que ce qui te paraît essentiel pour toi et pour ton bien-être.

Chère Jeune Personne, je sais que tu as peur. Tu as peur comme tout le monde d’être seul. Tu as oublié, comme tout le monde, que tu étais là. Tu ne te voyais peut-être plus, derrière ton gros baluchon, occupé à tituber vers l’avant, vers les désirs que projetaient les autres sur toi. Et pourtant, au fond de toi, tu savais déjà d’être seul: tu as déjà dû constater que les gens changent, qu’ils s’en vont, qu’ils laissent parfois paraître et nous prennent à leur jeu. À plus d’une reprise tu t’es senti seul, dans une injustice qui ne touchait que toi. Tu ne t’en souviens peut-être plus, mais dans cette solitude tu as mobilisé toute ta force. Tu as pris des résolutions, tu as peut-être commis des erreurs mais tu as avancé malgré tout. Tu vois, tu es plutôt courageux!

Pour ces moments de solitude que tu vis et que tu continueras de vivre, fais de toi ton meilleur compagnon. Fais de toi quelqu’un qui ne t’ennuiera jamais, fais de toi quelqu’un qui sera toujours patient, qui pardonnera aux autres mais avant tout, à toi-même. Fais de toi la personne que tu aimerais le plus rencontrer au monde: celle qui te soutiendra, t’encouragera, te donnera l’énergie d’avancer.

Ma chère Jeune Personne, tu n’imagines même pas combien de gens aimeraient te rencontrer et faire partie de ta vie. Tu n’es pas prêt, parce que tu ne crois pas encore suffisamment en toi. Mais je peux te l’assurer: quand tu auras appris à t’aimer, tu te ne te sentiras plus jamais seul, quelles que soient les directions que tu prendras.

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Vous avez aimé? Faites-le savoir!

La Newsletter Nomade

100% naturel et sans spam
lisez la notice pour en savoir plus

J'aime Vie Nomade!

Rédiger un commentaire?

(6 commentaires)

  1. … un très beau texte …

  2. Zoen Zolena

    J’ai 21 ans, je m’identifie à votre beau texte, je vous remercie car ces lignes sont de l’altruisme dans sa forme la plus pure. Je ne sais pas encore quand je franchirai le pas, je suis en plein tri sélectif, mais je le franchirai un jour, et votre texte raisonnera surement en moi car vous ferez partie des personnes qui m’auront montré la voie de la liberté, la pure liberté.

  3. Tu es vraiment une belle personne Corinne !

  4. Marie

    Ce texte est magnifique ! Je m’identifie énormément car toutes ces pensées, je les ai eues!
    à 26 ans j’ai décidé de tout plaquer et de partir en Asie pour commencer (J-15), je suis tétanisée de partir… comme je l’étais de rester dans cette routine ! Je mise beaucoup dans ce voyage pour apprendre à me connaitre enfin et ton texte est très réconfortant.

    • Chère Marie, merci de tout coeur pour ton témoignage. Comme je connais bien ces deux peurs :) Je te souhaite le meilleur, et tout l’apprentissage du monde. Bons voyages!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article avec un ami