Vie Nomade • Voyage, culture & contre-courant, depuis 2008À proposPresseProContact

Belles
Destinations

Corinne

Faire un avec la nature, à Sacacomie

Des kilomètres de forêt. L’hôtel Sacacomie, délicatement posé sur le bord d’un lac portant le même nom, est un havre de paix. Bien caché au coeur d’un feuillage épais, il offre le décor idéal pour la contemplation de la nature.
Mauricie, Québec

Karine, notre guide, nous conduit sur les routes de la Mauricie. Elles se rétrécissent au fil des kilomètres: les quelques poteaux électriques laissant doucement place à de plus nombreux arbres et les voitures s’amenuisant à mesure que nous approchons du domaine du lac Sacacomie. Et puis tout d’un coup, c’est la brousse! Je n’ai même plus de réseau téléphonique.

Lac Sacacomie Lac Sacacomie Lac Sacacomie

La déconnexion est un peu forcée mais nécessaire. Respirer l’air pur. Absorber toutes les couleurs. Ressentir à 100%. Un équilibre qui semble des plus accessibles dans les belles contrées canadiennes que j’ai pu traverser jusqu’ici.

Lac Sacacomie

Le Lac Sacacomie

Domaine Sacacomie

Vue de l’un des sentiers, sur le domaineNature à Sacacomie

Au lac Sacacomie, l’hôtel se fond dans la nature

Les majestueux rondins de bois de l’entrée de l’hôtel Sacacomie en imposent. Nous déposons nos bagages dans nos chambres (élégamment boisées, elles aussi) et prenons un peu de temps pour nous approprier de la beauté des lieux avant de partir à l’aventure sur l’immense domaine forestier. J’espère apercevoir des castors du Canada, des ours noirs, ou toute autre bestiole inhabituelle. Ce serait une grande première pour moi.

Chambre côté lac au Sacacomie Lodge

Ma chambre au Sacacomie, côté lacChambre côté lac au Sacacomie LodgeChambre côté lac au Sacacomie Lodge

Silence! On observe les castors et les ours noirs

Gaspard, un guide local, nous emmène en buggy sur les sentiers interminables du domaine forestier. Notre premier arrêt est l’un des domiciles de Charlotte, le castor de Sacacomie. Oui, un seul! Je n’y connais rien à la vie des castors, j’imaginais les voir en tas, mais notre Charlotte a des penchants plutôt solitaires.

En buggy sur les sentiers de Sacacomie

Petite balade en buggy sur les sentiers

Gaspard nous montre l’incroyable barrage en bois que Charlotte a construit: en bloquant l’eau qui coulait par là, elle s’est créé un véritable étang, histoire de protéger l’entrée de son terrier en la maintenant sous l’eau.

Le barrage de Charlotte, le castor de Sacacomie

Le barrage de Charlotte

Une maison de Charlotte, le castor de Sacacomie

L’une des maisonnettes de Charlotte

Charlotte est absente aux abonnés, malgré les appels répétés de Gaspard et son petit appât en frêne (un bois dont elle semble être friande). Les traces de sa présence sont par contre bien là, comme ce gros tronc d’arbre décortiqué.

L'oeuvre de Charlotte, le castor de Sacacomie

Parfois considéré comme un nuisible, le castor est en fait une vraie petite machine à conservation des milieux humides qui sont aussi l’habitat privilégié d’autres espèces, comme l’orignal. Je vous invite à découvrir les mille utilités du castor du Canada sur Wikipédia!

Nous nous déplaçons sur un autre étang où Charlotte s’est construit deux autres petits chalets. Les arbres qui vivaient là ont malheureusement succombé au trop-plein d’eau; ils créent un paysage drôlement surréaliste. Mais Charlotte n’est pas là non plus. Nous décidons de nous rendre au poste d’observation des ours et de revenir la voir plus tard, si elle veut bien.

Une maison de Charlotte, le castor de Sacacomie

On aperçoit ici deux autres des maisonnettes de Charlotte

Arbres déracinés par l'eau, Sacacomie

Les arbres déracinés par l’eau

Le poste d’observation des ours est une grande cabane en bois où sont déjà installées une vingtaine de personnes, dans le silence le plus total. Un peu plus loin, de la nourriture a été placée pour les ours qui viendront, eux aussi s’ils le veulent bien. En attendant, il faut être patient.

Après une heure de guet, rien. On entend des ronflements dans la cabane, certains n’ont pas tenu le coup. Moi non plus, j’avoue, j’ai flanché pendant un petit quart d’heure.

Des écureuils hyperactifs lancent de fausses alertes toutes les cinq minutes en sautillant bruyamment sur le tapis de végétation. Et puis tout d’un coup, du mouvement: un raton laveur, puis deux! Quelle bouille! Masqués, ils essaient de s’emparer du butin des ours. Une jolie perdrix, curieuse, les observe avec un peu de distance.

Ratons laveurs à Sacacomie Ratons laveurs à Sacacomie

Après une vingtaine de minutes, les ratons se font la malle: quelque chose de gros s’approche. Un ours, enfin! Il n’apparaît que brièvement, mais c’est un soulagement pour tous les visiteurs qui l’attendaient avec impatience.

Ours noir à Sacacomie

Mauvais focus pour la photo… mais un ours quand même ;)

Satisfaites, nous repartons donc à la recherche de Charlotte. Nous guettons l’horizon de l’étang, impatientes. Je suis la première à l’apercevoir! C’est Charlotte, là-bas! Elle s’en vient à la nage tranquillement, s’approche de Gaspard, se laisse toucher (mais seulement parce que c’est lui), prend son offrande de frêne et repart nonchalamment vers sa tanière.

Charlotte, le castor de Sacacomie Charlotte, le castor de Sacacomie Charlotte, le castor de Sacacomie

Une table d’hôte raffinée

La nuit est tombée et nous sommes un peu congelées. Nous retournons, heureuses, à l’hôtel ou nous attend une table d’hôte aussi exquise qu’interminable. J’y déguste du bison pour la première fois.

Table d'hôte de Sacacomie

La salle à manger

Table d'hôte de Sacacomie

Tomates de saison, chantilly au fromage de chèvre, olives noires et basilic frais

Table d'hôte de Sacacomie

Parmentier de bison braisé au vin rouge et à l’échalote

Table d'hôte de Sacacomie

Entremets au chocolat noir et caramel au Bailey’s

Survol de la région en hydravion

De retour dans ma chambre, je prends un petit bain à bulles bien chaud et m’installe sur une chaise longue de la terrasse. Les nuages forment une drôle de couronne autour de la lune, qui illumine juste assez la forêt et le lac. Je suis encore une fois aux prises d’un moment de bonheur exquis; toute la beauté du monde est à la portée de mes yeux.

Après une nuit de repos bien méritée, nous prenons un moyen de transport quelque peu inhabituel: un hydravion! Que ceux qui connaissent ma peur de l’avion retiennent leur souffle avec moi… Magiquement, je ne ressens pas une once de peur. Peut-être suis-je guérie? Ou peut-être est-ce trop grandiose pour laisser place à des frissons autres que ceux de l’adrénaline. J’ai le haut du crâne qui me lance des étincelles le long de la colonne vertébrale.

Je suis un oiseau sans pattes, et je n’ai aucune intention d’atterrir.

Survol de Sacacomie en hydravion Survol de Sacacomie en hydravion
Survol de Sacacomie en hydravion

Sacacomie vu d’en-haut!  Survol de Sacacomie en hydravion Survol de Sacacomie en hydravion

Découvrir Sacacomie?

Pour accéder au 45km de sentiers pédestres de Sacacomie ainsi qu’à ses différentes activités, vous avez la possibilité de louer une chambre, ou un forfait tout compris. L’hôtel propose des forfaits nature ou relaxation, avec ou sans demi-pension, ainsi que l’accès à son très beau GEOS Spa, des bains nordiques écologiques et écoénergétiques. De très nombreuses activités sont possibles à toutes les saisons, du buggy à l’hydravion, en passant par le ski de fond. Découvrez toutes les possibilités sur le site du Sacacomie.

Repas de midi à Sacacomie

Un petit fish&chips à la truite régionale Saint-Alexis-des-Monts? Miam!

Remerciements à Destination Canada, Tourisme Mauricie et l’Hôtel Sacacomie pour leur accueil.
Les opinions et choix éditoriaux de cet article me sont propres.






Adresse sur GoogleMaps: Hotel Sacacomie, Saint-Alexis-des-Monts, QC, Canada

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

La Newsletter Nomade

100% naturel et sans spam
lisez la notice pour en savoir plus

J'aime Vie Nomade!

Rédiger un commentaire?

(6 commentaires)

  1. Superbes paysages !! Je ne vais pas tarder à ajouter le Canada à ma bucket list… ;)

  2. Magique, les photos donnent vraiment envie de ce bol de nature.
    un vol en hydravion, je trouve cela super comme idée pour admirer le paysage! A faire donc…

    • Effectivement! C’était ma toute première fois, un peu de peur avant l’envol, mais c’était très stable et donc même facile de prendre des photos… Malgré la vitre :) J’ai adoré et le referais sans hésiter!

  3. Magnifiques photos ! Et l’hôtel a vraiment l’air super classe ! Quelle chance d’avoir vu l’ours. Nous avions également fait une visite guidée au Canada, au Parc de la Mauricie, et on a pu voir une maman ours avec trois de ces bébés. C’est magique.

  4. Le dépaysement est total dans cette région ! Voir des ours en liberté c’est bien rare… Ton vol au dessus de la forêt a l’air magique dis-donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article avec un ami