Vie Nomade • Voyage, culture & contre-courant, depuis 2008À proposPresseProContact

Contre-
courant

Corinne

Adrénaline entre les vieux murs berlinois

On ne se connaît pas encore, mais il est Berlinois, en tout cas, dans l’âme. Son accent, lui, roule les R à la perfection. Je lui demande s’il veut bien me montrer sa Berlin. C’est ce que je demande toujours, d’ailleurs, à ceux qui acceptent de passer du temps avec moi dans une nouvelle ville.

Il me parle de la vieille Berlin en ruines, de tous ses bâtiments à l’abandon depuis la réunification des deux Allemagnes. De mon côté, l’exploration urbaine historique, je n’avais encore jamais essayé, faute d’occasions. J’étais on ne peut plus tentée.

Il me propose alors d’aller visiter un bâtiment qu’il ne connaît pas encore: l’ancienne ambassade iraqienne (datant de l’Allemagne de l’Est).

Ancienne ambassade iraqienne (RDA) à Berlin

Ancienne ambassade iraqienne (RDA) à Berlin

Bien sûr, tout ceci est verboten (interdit, en Allemand), et il y a quelques règles de base à respecter pour ne pas se faire pincer.
Le problème principal semble être les voisins, qui n’hésiteront pas à appeler la police pour nous déloger. Car la délation ici semble être tout un art…

Ambassade iraqienne à Berlin (RDA)

À l’intérieur…

À notre arrivée, je suis surprise. Je m’attendais aux gros barbelés. Je m’attendais à des promeneurs aux aguets, et à une certaine difficulté pour y pénétrer: un minimum de cache-cache aurait certainement gratifié mon besoin d’adrénaline.
Mais non, le portail est grand ouvert, le bâtiment béant, les voisins absents.

Ambassade iraqienne abandonnée, Berlin

Les escaliers carbonisés

Nous entrons dans le rez-de-chaussée de ce taudis, dont le sol est jonché d’objets qui, de toute évidence, n’appartiennent pas à une époque lointaine. Nous explorons ses différentes pièces avant d’emprunter les escaliers semi-carbonisés qui nous mènent au premier étage.

Je suis frappée par le rayon de soleil qui fait danser le graffiti sur le mur d’en face, à travers une vitre cassée. Sur le toit, des canapés m’invitent, et me laissent m’y imaginer lors d’une soirée d’été, étoilée et arrosée.

Graffiti dans l'ambassade iraqienne, Berlin

Graffiti ensoleillé

Une fois l’esprit habitué à tout ce chaos, on commence à sentir la structure du bâtiment, on s’y projette. Les étages supérieurs sont remplis de vieille paperasse en Anglais, Allemand, ou encore en Arabe: de la propagande, certainement.

Paperasse dans l'ancienne ambassade iraqienne, Berlin

La paperasse en chaos

Et l’on se demande si quelqu’un a tenté d’ordonner tout ce bordel chaos pour en exagérer la dramatique.

Livre brûlé dans l'ambassade iraqienne, Berlin

Propagande?

Soudainement, un bruit me surprend à l’étage inférieur. Pas pour longtemps: il s’agit de deux Français un peu bruyants s’y baladant avec un trépied et un appareil photo. Ils ne sont pas les seuls curieux dans le bâtiment, d’ailleurs.

Art dans l'ambassade iraqienne, Berlin

Street-oeuvre dans les murs

Le charme est retombé tout d’un coup. L’exploration de cet interdit est devenue une attraction touristique.
À la sortie du bâtiment, un jeune homme pose derrière les barbelés, fier, alors que sa copine l’immortalise.

Aller plus loin…

Ambassade iraqienne abandonnée, Berlin

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

La Newsletter Nomade

100% naturel et sans spam
lisez la notice pour en savoir plus

J'aime Vie Nomade!

Rédiger un commentaire?

(6 commentaires)

  1. Le petit conseil : sur Berlin, y a le vieux parc d’attraction abandonné, là y a de quoi faire ;)
    Pareil, faut faire gaffe au vigile et se faire discret !

  2. Oh tu y as été!

    Cette balade dans cette ancienne ambassade irakienne était pleine de promesses, mais ce lieu n’a pas été épargné par le vandalisme. Ce n’est pas le lieu abandonné que je préfère à Berlin, mais je ne regrette pas d’avoir enjambé la barrière et évité la délation des voisins.

    Bonne route miss!

    NowMadNow

    • Il faudra que tu me donnes tes adresses, pour ma prochaine visite (je crois que je suis accro à Berlin, là) ;) J’ai l’impression que désormais elles sont toutes trop connues/vandalisées/bondées/payantes… Quelques-unes y échappent?
      En espérant te croiser un de ces jours, quelque part! Bonne route à toi aussi :)

  3. Sirhom

    Salut Corinne,
    à voir tes photos, effectivement l’endroit a connu d’autres visiteurs que vous. Il n’est presque déjà plus abandonné, et vit sa nouvelle vie…
    Ca casse un peu le charme de croiser d’autres « explorateurs », mais tant que l’entrée n’est pas encore payante, je trouve ça assez marrant aussi.
    La beauté du trip c’est un peu comme des gosses, l’histoire qu’on se raconte:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article avec un ami