Vie Nomade • Voyage, culture & contre-courant, depuis 2008À proposPresseProContact

Histoires
d'ailleurs

Corinne

Cat-sitting de l’extrême

Je ne vous en avais jamais parlé avant, mais il m’arrive de me loger d’une façon un peu particulière: en faisant du cat-sitting, rabbit-sitting, dog-sitting, plant-sitting…

Le principe est simple, vos amis partent en vacances, ils ne savent pas trop où placer leurs animaux, ne font pas vraiment confiance aux chatteries ou autres auberges où ils seront peut-être délaissés…

Ils vous les confient donc, avec les clefs de leur domicile, afin que vous jouiez le rôle de maître de remplacement.

Cat-sitting

Mes deux protégés, chassant des rêves…

À priori, ce n’est pas trop demandant (sauf si votre très chère amie vit dans une magnifique jungle-jardin-potager et laisse sortir et rentrer ses minets dès 6 heures du matin en les accompagnant aux pieds de l’escalier – ben oui quoi, il n’y a pas de chatière dans les immeubles!). Bon, on s’habitue vite au rythme des matous!

Cependant, les ennuis arrivent. Si vous n’avez vraiment pas de chance, les animaux peuvent tomber malades, se blesser… et ce sera à vous de gérer. On n’y pense pas forcément! Enfin, moi oui, mais je tends à positiver… Mais parfois je m’en prends quand même plein les dents.

Cette semaine, Tounsi, l’un des chats de Stephanie, ne rentrait pas à la maison comme d’habitude. Je l’ai retrouvé à l’extérieur, après quelques heures, dans un état apathique et pleurnichant. Cela ne ressemblait pas au petit fauve (câlin malgré tout) que j’avais appris à côtoyer.
Une fois ramené à domicile, il s’est refusé à manger jusqu’au jour suivant aussi. J’ai donc dû l’encager, assistée par une moitié d’ami (omoplate fissurée, le pauvre – et pas commode le minet), l’emmener chez la vétérinaire à pieds, à la course, sous le soleil brûlant.
La gentille dame lui a tant bien que mal injecté un antibiotique et confié une série de médicaments à lui administrer (un vrai branle-bas de combat).

Rien n’a malheureusement fait. Retour le jour suivant chez le vétérinaire d’urgence à l’autre bout de la ville (bien sûr, cela arrive durant le jour férié) qui ne peut pas vraiment en faire plus si ce n’est me conseiller de le garder sous surveillance et de le rapporter le lendemain à sa vétérinaire habituelle.

Cat-sitting

Tounsi, le roi de la cuisine.

Notre charmant félin, du nom de Tounsi, avait alors reçu le diagnostic d’une petite gastro-entérite. Sauf que ne pas manger ou boire pendant 48 heures, pour un petit animal de la sorte, c’est dangereux.

Sa maîtresse, à l’autre bout de l’Europe, est très inquiète et l’on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre, ni vraiment comment gérer cette situation.

Tounsi retourne donc chez sa vétérinaire préférée, subit une narcose afin que l’on puisse la manipuler la moindre. À l’issue de toute une batterie de tests inconcluants, on nous suggérera de l’emmener à l’hôpital national pour chats afin qu’il y passe le week-end entre de bonnes mains, à l’autre bout de la Suisse donc (heureusement que la Suisse n’est pas très grande ;)

Me voilà donc en mission à Bern avec le chat et le frère de la maîtresse. Tounsi y passera le week-end, et aux dernières nouvelles, il se porte terriblement mieux!

Ouf… Quant à moi, le cat-sitting, j’y repenserai.

Conclusions de l’affaire

  • Jours passés à courir chez le vétérinaire avec un minet effrayé dans une caisse, sous le soleil cuisant: 3
  • Mises en cage difficiles: 8
  • Piqûres dont j’ai été témoin: 2
  • Coups de griffe marquants: 1
  • Inquiétudes générées: incalculables
Quintus, le gran frère d'adoption de Tounsi, me tient compagnie au travail.

Quintus, le grand frère d’adoption de Tounsi, me tient compagnie au travail.

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Vous avez aimé? Faites-le savoir!

La Newsletter Nomade

100% naturel et sans spam
lisez la notice pour en savoir plus

J'aime Vie Nomade!

Rédiger un commentaire?

(21 commentaires)

  1. J’avais fait du dog sitting ! Et je ne le re-ferai pas. Pourquoi ? Simplement parce que j’ai vécu une mauvaise expérience. Ce n’est pas le chien qui m’a emmerdé, mais la maîtresse à son retour…

    Alors que je l’ai promené (comme si je n’avais que ça à faire), je précise que je n’étais pas payé. Je l’ai fait faire ses besoins, il a foutu le bordel dans mon appart, et bref, je n’étais pas habitué mais j’ai accepté.

    A son retour, j’ai eu droit à une tête de 3 mètre de long : Madame trouvait que son chien n’avait pas l’air heureux à son retour. Je n’ai pas vraiment eu le droit au merci. Une expérience qui m’a laissé de glace.

    J’ai compris aussi que je n’aurai jamais d’animal de compagnie, en tout cas, pas de chien !

    Je comprend donc en lisant ton récit pourquoi tu y repenseras la prochaine fois ;)

    • Haha Haydée, tu le gardais chez toi gratos et on t’a fait ça? :x Vraiment pas sympa.
      De mon côté l’expérience va avec le logement, au minimum. C’est une sacrée responsabilité. Puis c’est aussi plus sympa pour l’animal qui reste dans son environnement habituel/connu.
      Moi je ne crois pas non plus que j’aurai d’animaux de compagnie, en tout cas pas dans un futur proche, c’est bien trop demandant et inquiétant, et oui tu as raison, surtout les chiens!

  2. Claire

    Tu t’en es sortie comme un chef ! Si tu aimes le Chablais et que tu ne fais rien de spécial fin octobre…

  3. J’ai bien évidemment suivi les aventures de Tounsi en live le week-end dernier sur FB, mais j’ai bien apprécié ce compte rendu qui donne l’histoire complète et vécue « inside ».

    Je ne sais pas si tu as vu, mais Nicole a besoin d’un cat-sitter sur Zurich prochainement ! ;-)

  4. Arf, t’as vraiment pas eut de bol sur ce coup là. J’ai déjà fait du cat/dog sitting plusieurs fois et c’était chaque fois cool. Hein @devoreur ;)

    J’ai eut un appart à Fribourg, à Satigny et à Montréal, tout ça gratos avec LoLcats/Dogs hyper cool.

    * Bon c’est vrai, a y repenser: promener le chien à Montréal par -30° à 6h du mat’ = moyen.

  5. C’est pas possible un manque de chance pareil… je veux dire qu’avec le cat-sitting t’avais plutôt de bonnes chance de bien profiter. Ils sont plutôt indépendant ces animaux (tout le contraire du chien de ma copine ;-) )… Bahhh si j’étais toi, je retenterais le coup! ça peut pas t’arriver deux fois des trucs pareils ;-)

    • Si je relativise bien comme il faut, c’est vrai que les autres fois ont été plutôt tranquilles :p Mais bon… Imagine s’il était arrivé un truc plus grave au chat! J’aurais eu du mal à m’en remettre!

  6. J’adore faire du cat-sitting pour mes amis ! Moi qui adore les chats, j’ai mes quelques « clients » réguliers. Contrairement à toi, j’ai toujours eu de la chance et je n’ai jamais eu à aller d’urgence chez le vétérinaire. Pourvu que ça dure !

  7. Quelle Aventure ! Pauvre Tounsi !!! heureusement que cela c’est bien fini !

  8. Sacrée responsabilité, et il faut bien connaître la personne :) Ma mère s’est occupée de nos chats pendant notre week end à Manchester, et le dimanche soir, la veille de notre retour, elle ne trouve plus Poppy, la petite dernière, coup de panique de son côté, j’avais beau lui dire qu’elle n’avait pas pu passer par le balcon (sécurisé) elle était dans tous ses états ! Finalement elle l’a trouvée cachée dans un coin derrière les guitares de Gaël :D
    Gros flip pour ma vieille maman :P

    • Haha, la pauvre, je compatis complètement :x Y’a un des chats de Stephanie qui se planque dans des cageots sous le divan de son balcon, il passait en mode invisible régulièrement pour nous jusqu’à ce qu’elle découvre la cachette.

  9. Intéressant ça, je ne savais même pas que ça existait !
    Si une fois je pars longtemps je penserai à toi, tu pourras innover en faisant du crevette-sitting !

  10. Su-su

    Moi c’est d’une baby-sitter dont je pourrais avoir besoin!! C’est facile avec le nôtre, il te suffira de le promener!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article avec un ami