Vie Nomade • Voyage, culture & contre-courant, depuis 2008À proposPresseProContact

Carnet
de bord

Corinne

Nomade, Sans Domicile Fixe?

Me voilà donc partie. Il est devenu plus facile de me résumer physiquement…

  • Je n’ai pas de voiture (et n’en ai jamais eu)
  • Je n’ai plus d’appartement (désormais, je suis une sans domicile fixe autorisée!)
  • Je n’habite finalement plus nulle part, si ce n’est partout :)
  • Je ne possède plus qu’une certaine quantité d’affaires chez mes parents, dont je n’ai pas réussi à me débarrasser, et mes affaires de voyage, dont je vous parlerai certainement dans un prochain billet (je suis chargée, question multimédia, aïe que ça pèse)
  • Je vais désormais parler plus souvent l’anglais que le français ou l’italien

Je suis donc sans domicile fixe, et mes premières impressions sont agréables…

Bon, j’ai été accueillie ici à Londres par les amis d’une amie proche, et tout s’est passé comme sur des roulettes, je me suis vraiment sentie comme chez moi… Alors j’imagine que le choc surviendra un peu plus tard. Et puis ici on parle l’anglais le plus parfait qu’il soit, alors difficile de se sentir incomprise ou perdue, il y a toujours une façon de retomber sur ses pattes.

Aujourd’hui, je m’envole pour le Sri Lanka. C’est mon tout premier vol long-courrier. Je suis un peu inquiète, je ne vous en ai peut-être jamais parlé mais j’ai la frousse des avions! Cela dit, je rationalise… et peut-être qu’à force, la peur disparaîtra.

Il y a donc eu le départ n°1 (adieu aux proches, sac au dos, top départ en somme) et il y a ce soir le départ n°2 (l’envolée au loin, pour de bon), tous deux chargés d’émotions encore un peu difficiles à démêler.

Il y a aussi le fait de me balader seule dans une grande ville étrangère, ce n’est pas la première fois, mais c’est prenant à chaque instant: on est forcé de se recentrer sur soi. Et pour moi qui, par-dessus tout aime partager les belles choses, c’est un sentiment étrange de se sentir un peu captif de soi-même. Mais je prends le temps de photographier, d’écrire, de dessiner – comme si ensuite, j’allais pouvoir transformer l’expérience en bagage tangible et le rendre propre à être observé par les êtres aimés.

Par Corinne Stoppelli

Je suis Corinne, un petit oiseau libre. Sans domicile fixe depuis 2010, je sillonne la planète à la recherche d'inspiration et de points de vue différents. Sur Vie Nomade, je partage mon regard sur le monde, le temps et le changement, d'une plume sincère et d'un objectif curieux et ouvert. En savoir plus?

Vous avez aimé? Faites-le savoir!

La Newsletter Nomade

100% naturel et sans spam
lisez la notice pour en savoir plus

J'aime Vie Nomade!

Rédiger un commentaire?

(6 commentaires)

  1. Mmm… la frousse en avion, je ne sais pas si ça passe. Moi c’est plutôt le contraire. Je n’avais pas la trouille du tout lors de mes premiers voyages. Mais plus je vole, pire c’est, mes petites angoisses vont croissant. Vraiment curieux.

    Quoi qu’il en soit, bon vol pour le Sri Lanka !
    :-)

  2. Bon vent, nomade! Enjoy your freedom.
    .-= Lire le dernier billet de Damien: Elcho: l’île de tous les maléfices =-.

  3. Corinne
    Je te souhaite un beau périple, un chemin illuminé et des rencontres improbables et pourtant prévisibles. Je suis preneur de tes impressions, tes réflexions, tes intuitions de nomade.
    J’ai ouvert un blog hier (adresse ci dessus) et t’ai mis en site ami.
    I look forward to reading you and having news from you.
    Bye

  4. @Corinne Apparemment, le truc c’est d’être mort de fatigue avant tout vol :p On ne sent ainsi plus que la moitié des choses :p

    @Damien Merci!

    @Yann Je me réjouis de lire, dès que je trouve un petit moment :)

  5. Sandiscovery

    La maison du nomade est dans le temps…ici et maintenant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article avec un ami